Mairieux

Le territoire

Superficie: 649 ha

Altitude: de 129 (au nord-est) à 169 m (sud-ouest) suivant le tracé des vallons des ruisseaux

Situation géographique : sur le plateau de Bavay

Cours d’eau : les ruisseaux du Marais et du Ronça (qui à Bersillies forment, avec le ruisseau d’Elesmes, celui de l’Hôpital, affluent de la Trouille à Villers-Sire-Nicole)

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : la Forêt Charbonnière

Nature du sol : limoneux

Nature du sous-sol : grès, schistes

Préhistoire

Non documentée

Antiquité gallo-romaine

Non documentée

Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Les fiefs d’abbayes (Maubeuge, Hautmont), dont il est fait mention plus loin, ont trouvé leur origine peu après leur fondation, à la fin du VIIème siècle.

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: 1091

Toponymie (anciennes orthographes) :

  • Mainriu, 1091, 1484
  • Mainrieu, 1186
  • Mérieu
  • Mairieu
  • Mairieux

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) : 

Le suffixe- rieu est en rapport avec le ou les ruisseaux.

Nous n’avons pas d’explication pour le préfixe.

Epoque de son apparition: de petits hameaux se sont constitués autour des fermes abbatiales. Le centre du village vit probablement le jour au XIème ou XIIème siècle.

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: pas de voie antique, mais le chemin médiéval de Mons à Maubeuge qui traverse le village

sources d’eau ou cours d’eau: deux ruisseaux

source de bois: région boisée

proximité d’un lieu de pouvoir: les fermes abbatiales

Paroisse dédiée à Saint-André

Evêché: de Cambrai

Décanat/doyenné: Maubeuge

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné dès 784 à l’abbaye d’Hautmont, puis à l’abbaye Saint-André du Cateau, puis dès 1183 de nouveau à l’abbaye d’Hautmont jusqu’à la Révolution.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale (jusqu’en 1678)
  • Autorité supérieure: comté de Hainaut
  • Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): Maubeuge

Seigneuries et fiefs

On mentionne quatre domaines seigneuriaux :

  • Le principal était celui de La Grisoelle (autrefois écrit : Glismelle, La Glisuelle). Il relevait de l’abbaye de Maubeuge, depuis l’époque de sa fondation. Peut-être appartenait-il à l’origine à sa fondatrice, Sainte-Aldegonde. L’abbaye s’y faisait représenter par des vassaux qui résidaient dans une ferme-château. On mentionne les familles de La Glisuelle (de 766 au XVIème siècle), Bureau, puis dès 1709 la famille d’Esclatière, et enfin une famille du nom de Mairieux. Le château fut démoli au XVIIème siècle (situé au « champ Le Château »)
  • À l’est du territoire se trouvait la seigneurie de Mairieux, appartenant aussi à l’abbaye Sainte-Aldegonde de Maubeuge depuis sa fondation vers 680. Cette seigneurie correspond au noyau actuel du village, avec son église. Il y existait aussi un château qui a disparu.
  • À l’ouest, on trouvait  la seigneurie de Héron-Fontaine, relevant directement des comtes de Hainaut, qui s’y faisaient remplacer par des vassaux. La chapelle relevait de l’abbaye d’Hautmont. De l’ancien château, persiste encore aujourd’hui la ferme.
  • Au nord, se situait un fief (avec cense) de l’abbaye d’Hautmont
L’ancien régime dans le royaume de France (1678 à 1792)
  • Etat : le royaume de France
  • Prévôté : Maubeuge
Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1792)
  • Etat: France dans ses divers régimes (républiques, monarchie, empire)
  • Département: Nord
  • Arrondissement : Avesnes-sur-Helpe
  • Canton: Maubeuge
Evènements et faits marquants sur le sol de la commune

Le 11 juin 1792, eut lieu à La Grisoelle, près de la route Mons-Maubeuge, une bataille dans laquelle un bataillon de volontaires de la Côte-d’Or, avant-garde de l’armée de La Fayette, tint tête à une armée autrichienne, permettant le retrait de l’armée sur Maubeuge.

En 1815, un corps russe fut cantonné dans le village.

Economie

Mairieux a vécu autrefois essentiellement de son agriculture au profit de l’abbaye de Maubeuge et des habitants de cette ville.

Patrimoine

Eglise Saint-André

Ouvrage de la Ligne Maginot, construit en 1935 et démoli en 1940

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *