Aubechies

Entité communale de Beloeil

Le territoire

Superficie: 282 ha

Altitude: de 55 m à 65 m

Situation géographique : Le territoire est situé sur le versant ouest (bas-plateau) du bassin de la Dendre.

Cours d’eau : le Secours de la Dendre qui se dirige vers Blicquy et Ligne pour affluer dans la Dendre à Ath.

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : boisé

Nature du sol : limoneux

Nature du sous-sol : grès

Préhistoire

Néolithique (Homo Sapiens) : 

Aubechies est d’abord connu pour avoir été au néolithique un site d’habitat intéressant au lieu-dit « Coron Maton ». Celui-ci a été soigneusement fouillé à partir de 1977, grâce à Claude Constantin et Léonce Demarez. On y a mis au jour une des structures d’habitat les plus anciennes de la période néolithique dans nos contrées. On y trouve les caractéristiques de deux cultures préhistoriques :

  • la « Culture de Blicquy », liée à des nouvelles populations d’agriculteurs sédentaires venus du sud de la France et ayant appartenu à la « culture cardiale » méditerranéenne.
  • La « culture du Rubané » ou danubienne, venue de l’est européen (le long du Danube, puis du Rhin) et bien implantée chez nous à l’est de la Hesbaye. 

Des vestiges d’habitat, des outils en silex taillé (haches, grattoirs, polissoirs,…), des fragments de céramique typique de ces cultures, de l’ocre rouge, des fragments de meule en grès ont été ramassés et étudiés. De plus, on y a mis au jour des éléments appartenant à une culture mixte contemporaine : « la céramique du Limbourg ». Aubechies est le site qui a le plus fourni des vases Limbourg, distincts de ceux que l’on trouve dans la décoration typique des Rubanés. 

Lors des travaux de construction de la ligne TGV en 1994-95, à quelques centaines de mètres (entre chaussée Brunehaut et la chaussée de Valenciennes), des vestiges de fosses ont été trouvés, comportant aussi des outils de silex, des tessons de vase (certains identiques à d’autres découverts en Hesbaye et sous la place St Lambert à Liège), une herminette en phtanite. On y a également mis en évidence des trous de poteaux, évoquant une nouvelle unité d’habitation rubanée (bâtiment 40).

Un village néolithique a donc existé ici au « Coron Maton » sur une superficie évaluée à 3 ha. On évoque trois étapes d’occupation du site :

  • La plus ancienne : pas de décor au peigne
  • Etape moyenne : décor au peigne
  • Étape récente : impressions basculantes (absentes dans les fouilles de 2012)

Age du bronze 

Il semble que ce site d’occupation ait encore eu les faveurs des hommes après la période néolithique. Le plus souvent lors des travaux du TGV, ont été ramassés de nombreux témoignages évoquant ces périodes. De l’âge du bronze final, on a mis à jour entre la rue de l’Alouette et la route d’Ellignies (1994-1995) des fosses avec de la céramique, des fragments d’outils en pierre et de meules en grès, des restes d’une enceinte ou d’un enclos, du charbon de bois et des traces d’incinération

Ages du fer (Hallstatt, La Tène) – dess éléments assez semblables, typiques de ces périodes, ont été trouvés au « Coron Maton », ainsi que des trous de poteaux évoquant un petit bâtiment carré.

Antiquité gallo-romaine

La chaussée romaine Bavay-Blicquy-Velzeke/Mer du Nord passait par Aubechies et Blicquy. Si les vestiges sont plus spectaculaires dans cette deuxième localité, on a également retrouvé des éléments de cette période sur le territoire d’Aubechies, surtout des fosses avec des fragments de céramique et des vestiges d’aqueduc, que certains auteurs attribuent à une villa romaine.

Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Non documenté.

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: 1073

Toponymie (anciennes orthographes) : ?

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) : Le nom d’Aubechies pourrait venir de 

  • abbatia, monastère en latin, mais cette mention ferait référence à une institution apparue quelques années plus tard (1077)  ou :
  • Aub- dérive du latin albus, blanc; et -chie, dérive de casa, maison = “village aux maisons blanches”

Epoque de son apparition: XIème siècle

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: la chaussée romaine antique de Bavay à Blicquy

sources d’eau ou cours d’eau: le Secours de la Dendre

source de bois: toute la zone était boisée

proximité d’un lieu de pouvoir: l’abbaye

Paroisse dédiée à Saint-Géry

Evêché: de Cambrai (jusqu’en 1804), puis de Tournai 

Décanat/doyenné: Chièvres

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné à l’abbaye de Saint-Ghislain.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale

Autorité supérieure: comté de Hainaut

Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): châtellenie d’Ath

L’abbaye de la Trinité et de Saint-Géry

Une abbaye, à la vie particulièrement courte, fut fondée en 1077 par Gérard II, évêque de Cambrai. Elle fut rattachée à celle de Saint-Ghislain en 1119 par Burchard, l’évêque de Cambrai.

Seigneurie laïque

Si l’abbaye devait être propriétaire de terres sur le territoire d’Aubechies, une autre partie de celui-ci, avec le village, était une seigneurie laïque. Elle fut tenue dans un premier temps par une famille qui avait le nom du village. D’après un document de 1095, il semble qu’Aubechies avait pour dépendances les villages de Blicquy et de Moulbaix.  On mentionne :

  • Hubert d’Aubechies, un chevalier, qui est cité en 1076 dans une charte d’asservissement à l’abbaye de Saint-Ghislain
  • Elisabeth, dame d’Aubechies devint chanoinesse de Ste Waudru en 1195. Elle était peut-être la dernière descendante de la famille.

En réalité, cette terre devait appartenir aux comtes de Hainaut. Ces personnages et d’autres de leur famille en étaient tenanciers, peut-être même seigneurs. Au décès de la dernière représentante, la terre d’Aubechies fut reprise par les comtes pour être donnée en 1197 à Othon de Trazegnies qui détenait le village voisin de Blicquy. Par la suite, Aubechies suivra l’évolution de Blicquy.

Carte de Ferraris (XVIIIème)
Période française (1794-1814)

Fin de l’Ancien Régime féodal en 1794

  • Département: Jemappes
  • Canton: Quevaucamps
Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1814)
  • Etat: Royaume des Pays-Bas (1814-1830), puis Royaume de Belgique
  • Province: Hainaut
  • Arrondissement administratif: Ath
  • Arrondissement judiciaire: Tournai
  • Canton: Quevaucamps
  • Entité communale depuis 1977: Beloeil
Economie

Elle est essentiellement agricole. Il reste aujourd’hui quelques grandes fermes en quadrilatère.

Patrimoine

Eglise Saint-Géry. Romane de style, elle est peut-être un vestige de l’ancienne abbaye du XIème siècle, dont il resterait la tour carrée. Elle fut construite en grès de Grandglise.

Archéosite

http://www.archeosite.be/fr/home/ 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *