Auberchicourt (famille de)

Elle est liée au Pagus d’Ostrevent. Ce petit territoire situé à l’ouest de l’Escaut, entre Douai (Flandre gallicane) et Valenciennes (Hainaut) est issu des comtés carolingiens. La famille qui y régna donna des châtelains à Valenciennes, Cambrai et Bouchain. Les comtes de Flandre et de Hainaut s’y intéressèrent. Les comtes d’Ostrevent devinrent de fidèles compagnons d’armes des comtes de Hainaut, du temps de Richilde et de ses descendants. En 1163, Godefroid IV d’Ostrevent mourut sans enfant. Il légua son comté à Baudouin IV de Hainaut qui était en fait son demi-frère.

Les terres du village d’Auberchicourt furent attribuées en 1079 à l’abbaye d’Anchin par son propriétaire, Anselme II de Ribemont « le Barbu » (v1021-1099), comte d’Ostrevent. Celui-ci, également châtelain de Valenciennes et de Bouchain, était un compagnon d’armes de la comtesse Richidle et de son fils Baudouin II, avec qui il mourut lors de la première croisade. 

Il avait confié le comté à son fils aîné Godefroid III et la seigneurie de Denain à son deuxième fils Hugues. Ce dernier était le père d’Etienne de Denain qui épousa Rose de Mons et fut à l’origine de la « Maison de Haynin ».

Il confia la seigneurie du village d’Auberchicourt à son troisième fils Jean de Ribemont (v1040- ?) dont les descendants prirent le nom d’Auberchicourt. Ce même Jean reçut aussi la seigneurie d’Hordain (en Ostrevent) et probablement celle de Bernissart (sans doute fieffé par le comte de Hainaut qui la possédait). Jean, d’une épouse inconnue, eut :

  • Jean de Bernissart (v1056- ?)
  • Adam, héritier de la seigneurie de Hordaing, sénéchal d’Ostrevent
  • Wautier d’Auberchicourt (v.1058- ?)

On perd ensuite quelque peu la lignée et surtout la transmission des titres.

On connait un Hugues d’Auberchicourt qui est né vers 1020 ou 1055), peut-être frère des précédents.

Régnier d’Auberchicourt (1037- ?) serait son fils.

Gauthier/Wauthier I d’Auberchicourt « de Douai » (1080/1090, Auberchicourt-1158/1165, Douai) , fils du précédent. Attesté seigneur d’Auberchicourt, de Bugnicourt, d’Azincourt, (de Bernissart ?). Châtelain de Douai (alors en Flandre). Il épousa Adèle de Douai (1115-1187), fille de Gérard I de Douai, châtelaine douairière de Douai, dont il eut :

  • Gauthier II, infra
  • Pierre (v1145-1225), ép. Alexandrine de Valenciennes

Gauthier/Wauthier/Wabold  II d’Auberchicourt  « Wautoul de Douai » (1129/1139, Auberchicourt – 1209). Ecuyer. Seigneur d’Auberchicourt, de Bernissart et de Bugnicourt. Châtelain de Douai. Il épousa Alix de Masny, dont il eut:

  • Gauthier III ==>  branche d’Auberchicourt-Douai
  • Eustache ==> branche de Bugnicourt (retrouvée à Athis ???)

Branche d’Auberchicourt-Douai

Gauthier III d’Auberchicourt (1164, Auberchicourt – 1228). Chevalier. Seigneur d’Auberchicourt, de Bernissart, puis d’Estaimbourg (par mariage).  Châtelain de Douai. Il épousa Flore d’Estaimbourg, dont il eut:

Baudouin I « le borgne » d’Auberchicourt (1188, Douai – 1239). Chevalier. Seigneur d’Auberchicourt, d’Estaimbourg et de Bernissart, puis seigneur de Beuvrière par mariage avec Berthilde d’Arras, dont il eut:

Baudouin II d’Auberchicourt «de Douai » (1195/1215, Auberchicourt-1289). Chevalier. Seigneur d’Auberchicourt, d’Estaimbourg, de Bernissart et de la Beuvrière. Il s’illustra en 1285 au tournoi de Chauvency. En 1268, la comtesse Marguerite porta confirmation d’un accord de succession passé le 3 avril 1267 entre Baudouin, fils de la fille aînée de Jean de Valenciennes, et Baudouin d’Auberchicourt. La seigneurie échoit à Baudouin d’Auberchicourt. Il épousa Ermengarde de Condé « de Bernissart » (1220/1224- ?), fille de Nicolas I de Condé et d’Isabeau de Morialmé, dame de Beloeil, dont il eut:

Baudouin III d’Auberchicourt (1240/1245-1302). Chevalier. Seigneur d’Auberchicourt, de la Beuvrière, d’Estaimbourg et de Bernissart. Il fut tué à la Bataille des Eperons d’Or, au service du roi de France, avec sa milice locale. Il avait épousé Yolande de Roisin (1242- ?), fille de Baudouin IX de Roisin et de Péronne de Jauche. Il en eut:

Baudouin IV d’Auberchicourt « de Douai » « le Jeune » «  le Borgne » (1270/1280, Auberchicourt – 1326). Chevalier. Seigneur d’Auberchicourt, d’Estaimbourg, de Bernissart, de la Beuvrière, puis de la Pairie-en-Broeucq par mariage avec Jeanne le Borgne (ou Le Borgne) – celle-ci avait épousé en 1291 Jean d’Enghien ( ?-1297). Il en eut:

  • Isabelle/Isabeau (1302-1385), dame de Bouvigne-lez-Orchies et du fief des Sénéchaux de Wambrechies – ép. Gérard/Gauthier II  d’Antoing (1290-1356)
  • Baudouin V d’Auberchicourt (1300/1315-1372/1381), infra
  • Eustache ( ?-1326), S. de Villers

Baudouin V d’Auberchicourt « de Douai » (v1315-1381). Chevalier. Seigneur d’Estaimbourg, de Bernissart et de la Beuvrière. Il épousa en 1338 Marie de Mortagne « de Landas », dame de Bouvignies (v1319-1370), dont il eut:

  • Isabeau d’Auberchicourt (1335/1340-1385), dame d’Estaimbourg, Bouvignies et Orchies
    • Ep.1. Gérard d’Antoing de Briffoeil, gouverneur d’Artois
    • Ep.2. Jacques I d’Olhain, chevalier, S. de Bouvignies et d’Estaimbourg
      • Isabeau d’Antoing
      • Jacques II d’Olhain ép. Isabelle de Sainte-Aldegonde
      • Hugues d’Olhain
  • Catherine, ép. Gilles Hanette, S. de Bercus
  • Marie d’Auberchicourt (1340-1401), héritière de Bernissart. Elle eut une liaison libre avec le Philippe le Hardi (1341-1404), fils du roi de France Jean II le Bon, duc de Bourgogne et comte de Flandre par mariage. Ils eurent un fils Henri de Bourgogne ou de Silly  « Risoir » (1360-1409) qui hérita du domaine de Bernissart et qui le vendit en 1401 à Jean de Failly.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *