Chièvres (famille de)

La continuité généalogique de cette maison est bien sûr à prendre avec de sérieuses précautions, comme très souvent pour ces temps reculés, qui manquent de documents précis et sérieux.

Le premier seigneur de Chièvres connu était le « comte » Legbert (ou Egbert), né vers 930, donc un siècle après les traités de Verdun (843) et de Meersen (870) évoqués plus haut et un demi-siècle après les invasions vikings (880-890) dont on ne sait pas si elles créèrent des dommages à Chièvres. Selon certains généalogises, Egbert serait le fils d’Arnould de Chièvres (900- ?) dont on ne connait pas l’épouse.

Il était le riche propriétaire de ce grand alleu de Chièvres. Certains pensent que sa famille était issue de la famille comtale. Mais les liens généalogiques ne sont pas connus. Chièvres était probablement déjà un grand domaine dans l’ancien pagus de Brabant, puis dans la marche d’Eename. C’était un alleu et ses seigneurs ne devaient rien à personne.

Rasse I de Chièvres (v960- ?), fils du précédent. Seigneur de Chièvres. Il épousa Adelinde X. dont il eut:

  • Rasse II, infra
  • Ida de Chièvres (v995- ?), ép. Olderich Aymeri de Mons ( ?) (985/990- ?), seigneur d’Aymeries, d’ascendance non connue
  • Gossuin de Chièvres (1020/1026- ?). Membre de la cour du comte de Hainaut. Il épousa Mélissende de Baudour. Le comte lui inféoda la totalité de la seigneurie de Baudour qu’il annexera aux fonctions et dignités de châtelain de Mons. Les droits de son épouse sur Baudour ne s’élevaient qu’au 3/5 du domaine, le restant étant détenu par des seigneurs peu fidèles aux comtes. La seigneurie de Baudour sera de 3/5 fief féodal et 2/5 fief relevant de la châtellenie de Mons. Ce qui en ferait l’ancêtre des Gossuin de Mons. Ces assertions ne sont cependant pas certaines, puisque cette famille de Mons a aussi été dite descendante du comte Régnier II. Par contre, cela pourrait dire aussi qu’il y avait des liens entre la famille des comtes Régnier, celle de Chièvres et celle des châtelains de Mons. Des éclaircissements seraient bienvenus à ce sujet.

Rasse II de Chièvres (992- ?), fils du précédent. Seigneur de Chièvres. Il épousa Prélende X. dont il eut:

  • Thierry, infra
  • Jehanne de Chièvres, ép. Wédric « le Barbu » d’Avesnes (v.1020-v1075) ou son père Wédric le Sor (v.990-1066). Ces personnages, hauts en couleurs, décrits peut-être avec une évidente liberté par le chroniqueur Jacques de Guise (XIVème siècle), tentèrent de s’imposer par la force dans l’ancien Brabant, devenu marche d’Eename, s’emparant de plusieurs seigneuries, dont celles de Leuze, de Condé et de Ville. De Guyse prétendit même que ces prises s’étaient faites aux dépens de son beau-père, Rasse de Chièvres.

Thierry I de Chièvres (1023- ?), fils du précédent. Seigneur de Chièvres. Il épousa Béatrix de Sart, dont il eut:

Wauthier/Gauthier  de Chièvres (1050-1093), fils du précédent. Seigneur de Chièvres. Il obtint le titre de pair de Hainaut à partir de 1076 de la part de la comtesse Richilde. Il fut le deuxième époux d’Ode de Roucy Ramerupt de Montdidier (1049-1122). Ils eurent  plusieurs enfants dont :

  • Guy (1090- ?), infra
  • Nicolas de Chièvres (1092-1167) ?
  • Thierry II de Chièvres ( ?-1117), ép. Marie d’Arbre
  • Hébert, ép. Anne de Trieux. Hébert de Chièvres fit don d’un fief à l’abbaye de Liessies  confirmé par l’évêque de Cambrai en 1128.

Guy (Widon) de Chièvres (1090-1127), fils du précédent. Seigneur de Chièvres, pair de Hainaut. Il épousa Ide d’Ath, fille de Walter d’Ath. A leur mort, ils laissèrent une fille orpheline, Eve, infra. Veuve, Ide épousa Gossuin II Isaac de Mons.

Eve « dite Damison » ou « Ydon »  de Chièvres (1115/1124-1180). Dame héritière de Chièvres à la mort de son père en 1127. Elle épousa successivement:

  • en premières noces Gille 1erde Chin ( ?-1137). Seigneur de Berlaymont et d’un fief à Wasmes  (?-1137). Chambellan de Hainaut. Chevalier, ayant participé à la première croisade auprès du comte Baudouin II de Hainaut. Ils eurent une fille, Mahaut de Chin qui épousa Gilles de St-Aubert
  • en deuxièmes noces en 1138 Rasse III de Gavre(1118-1148/1150), seigneur de Gavre (Gavere, sur la rive droite de l’Escaut, en terres impériales flamandes). Chevalier et grand échanson du comte de Flandre. Ils eurent:
    • Rasse de Gavre, qui hérita de la moitié de Chièvres
    • Béatrix, ép. Eustache du Roeulx
  • en troisièmes noces vers 1150, Nicolas III de Rumigny et de Florennes ( ?-v.1170/1175). Fils d’Hugues de Rumigny, seigneur puissant et riche. C’est le comte Baudouin IV de Hainaut, qui intercéda auprès d’Eve afin qu’elle épouse l’un de ses parents, Nicolas III, pour conserver ainsi Chièvres dans le Hainaut en évitant que cette seigneurie entre dans le comté de Flandre, car les Gavre étaient liés à ce comté. Ce dernier devient seigneur de Chièvres vers 1150. En 1147, il était avoué de l’abbaye Saint-Jean  à Villers -deux-Eglises. Il fut également cité en 1156 lors de donations à l’abbaye de Cambron. Ils eurent:
    • Yolande, ép. Henri de Hasbain
    • Clémence, ép. Gérard de Halut
    • Julienne, ép. Arnaud de Rosoy
    • Nicolas IV de Rumigny, qui hérita de la moitié de Chièvres

A la mort d’Eve de Chièvres, les familles de Gavre et de Rumigny  s’entendirent pour présider aux destinées de la ville de Chièvres en fondant une coseigneurie, les bénéfices étant partagés strictement entre elles deux.

 

Gommegnies (famille de)

Baudouin I de Gommegnies (v1045- ?) est le premier cité. A cette époque, régnait à Mons la comtesse Richilde, son mari Baudouin I de Hainaut, puis leur fils Baudouin II. C’est l’époque de la mise en place des baronnies et des pairies en Hainaut.

Guillaume de Gommegnies, cité en 1001 dans une charte de Baudouin III

Aluflus/Adolf de Gommegnies (v1073- ?), fils de Baudouin. Cité dans une charte, en 1117, concernant l’abbaye en Brocqueroie (St-Denis près de Mons).  Cité dans un document de 1131 qui relate un accord entre l’abbaye de Crespin  et Arnould de Quiévrain.

Ibertus/Obert/Hubert de Gommegnies (v1095- ?), fils d’Aluflus. Mentionné dans un acte de l’abbaye de Hautmont en 1164. En 1173, Ibertus acheta des terres à Gommignies qui dépendaient du couvent de Liessies. Ibertus ou Uberti de Gummeries fut témoin d’une charte du comte de Hainaut en 1178 au profit de l’abbaye d’Anchin. 

Baudouin II de Gomegnies (v1120- ?), fils d’Obert. Il eut d’une épouse inconnue:

  • Guillaume, infra
  • Odon
  • Mélissende de Gommegnies
    • 1. Rénier de Jauche
      • Gérard, qui hérita de la seigneurie de Gommegnies
      • Renier
    • 2. Gobert d’Orbois/Orbais, sire de Bioul
      • Gérard
      • Catherine

On cite aussi en 1178 un Hubert et un Foulques de Gommeegnies

En 1189, Alulfus, Alart, Ibert et Baudouin font une donation à l’abbaye du Saint-Sépulcre de Cambray. 

Wilhelmus (Guillaume 1er) de Gomegnies dit « Nokes » (v1165-apr1206/1225), fils de Baudouin II.  Il est cité en 1188 dans la chronique de Gislebert.  Compagnon d’armes de Baudouin V et de Baudouin VI. En 1192, il scella une charte de reconnaissance d’un don du comte de Hainaut en faveur de l’église Notre-Dame de Cambrai. Il est encore cité dans un acte de 1197 concernant la reconnaissance des coutumes d’Arras. Ce Willes ou Wilhelmus de Gommegnies  scelle la charte des lois du Hainaut  en 1200. Il  participa à la quatrième croisade en 1202 et prend part au siège de Constantinople. Il épousa Helvide de Sassegnies, dont il n’eut pas d’enfant.

On cite encore  à cette époque:

  • Baudouin de Gomegnies. Il est cité en 1222 et en 1244 dans des actes de l’abbaye de Cambrai et l’abbaye de Fontenelle.
  • Amand de Gommegnies, seigneur de Gommegnies (?), chevalier, cité en 1249 (témoin de l’acte de légitimation des fils de Bouchard d’Avesnes et de la comtesse Marguerite).

 

Chasteleer (famille de)

Ferry du Chasteler semble être le premier cité de cette famille originaire de Lorraine. Il épousa   Isabelle de Marsey, dont:

Thierry du Chasteler ( ?-apr1315). Il serait aussi né en Lorraine, mais fut bailli de Hainaut et ambassadeur de l’empereur Louis de Bavière en France. Il fut l’exécuteur testamentaire de la comtesse Marguerite de Hainaut, épouse de l’empereur.

  1. Ep. Béatrix de Bouchain
    1. Thierry. Chevalier, S. de Hellemmes
    2. Jean, infra
  2. Ep. Marie de Moulbaix
    1. Guillaume
  3. Ep. Marie de Ville

Jean du Chasteler ( ?-v1322). Chevalier. Seigneur de Biellaing. Il combattit à Cassel en 1318. Il se retira alors en France. Nommé chambellan du roi. Envoyé à Tournai. Il épousa Marguerite de Hennin, fille de Baudouin de Hennin, S. de Fontaine et Sebourg, dont il eut:

  • Arnoul, infra
  • Guillaume ( ?-apr1367)
  • Thierry ( ?-apr 1350), chevalier, châtelain de Leuze
  • Jean du Chasteler ( ?-avt1369). Seigneur de Biellaing. Prévôt du Quesnoy. Châtelain d’Ath. Il épousa Isabeau de Beynes, dont il eut quatre enfants
  • Jeanne, ép. Jean de la Barre

 Arnould du Chasteler ( ?-1396), fils du précédent.  Chevalier. Seigneur de Moulbaix. Il épousa en 1372 Jeanne de Pottes, dont il eut:

  • Michel
  • Nombreux autres enfants

Michel du Chasteler ( ?-1415, Azincourt), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Moulbaix.

  1. Epousa avt1403 Marguerite d’Oisy, dont il eut:
    1. Marguerite
    2. Elisabeth ( ?-apr1430), ép. Jean de Gavre
    3. Jacqueline
  2. Ep. Gertrude de Gavere, dame d’Ansermont, dont:
    1. Jean, infra
    2. Simon

 Jean du Chasteler (1414-1465), fils du précédent.  Chevalier. Seigneur de Moulbaix. Il épousa en 1431 Jeanne Bourlinet, dame de Bersées, dont il eut:

  • Philippe
  • Pierre. Ecuyer, S. d’Esplechin
  • Jehanne ( ?-1500), chanoinesse de Nivelles

 Philippe du Chasteler ( ?-apr1496). Ecuyer. Seigneur de Moulbaix. Il épousa Jeanne de Proissy, vicomtesse de Bavay ( ?-1510), fille de Léon de Proissy, dont il eut:

  • Philippe ( ?-1518)
  • Jean, infra

 Jean du Chasteler ( ?-1568). Vicomte de Bavay (1518) par héritage maternel. Seigneur de Moulbaix, de Bersée, de Carmin, de Bois-de-Louvignies. Seigneur de Wadempréau  et de Bellignies, par mariage. Seigneur d’Audignies par achat. Lieutenant général. Grand bailli et gouverneur du Tournaisis

  1. Ep. 1525 Gillette de Harchies, dame de Wadempréau et de Bellignies
    1. Jean ( ?-1599), chevalier, S. de Monbuis, seigneur d’Audignies. Prévôt de Bavay. Deux mariages. Pas de postérité
    2. Philippe ( ?-1565, Malte), seigneur d’Audignies
    3. – Gabriel, infra
    4. – Anne ( ?-1603), dame d’honneur de la reine de Hongrie, ép. 1574 Jacques de Lalaing
    5. – Henriette, ép. Gilles Resteau
  2. Ep. 1547 Barbe de Hun
    1. Anne
    2. Marie
  3. Ep. 1561 Marie de Lannoy
    1. Yolande, morte sans alliance

Gabriel de Chasteler ( ?-1619, Moulbaix), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Wadempréau, de Moulbaix, de Bersée, d’Ansemont, de Bois-de-Louvignies, de Bellignies, d’Audignies. Il vendit ce dernier domaine. Vicomte-gouverneur-prévôt de Bavay (1594). Grand bailli de Hainaut.  Député de la noblesse du Hainaut

  1. Ep. Marie de Haudion
    1. Jean IV, infra
  2. Ep. Isabeau de Berlaimont
    1. Gabriel ( ?-1639) ==> Branche Chasteler Moulbaix, infra. Seigneur de Moulbaix et d’Ansermont. Maître de camp et colonel d’un régiment wallon au service de l’Espagne
  3. Lambert ( ?-1596, Bellignies)

Jean IV du Chasteler (v1580-1624), fils du précédent. Vicomte et prévôt  de Bavay. Seigneur de Wadempréau, de Bois-de-Louvignies, de Carnin, de Bellignies. Il épousa Françoise de Carondelet, dont:

  • Gabriel, infra
  • Pierre Philippe, ép. Hélène de Haynin. Vicomte de Bavay. Pas d’enfants. 
  • Marguerite, ép. 1637/1667 Ghislain de la Tramerie, seigneur de Hertaing et de Recourt
    • Philippe de la Tramerie, ép. Bonne Jeanne Françoise du Chasteler (infra)
  • Louis-Ferdinand
  • Philippe, comte de Hertaing (infra), ép. Bonne de Chasteler (infra)
  • Marie-Hélène (1646- ?), ép. Eugène de Sainte-Aldegonde, seigneur de Roisin, Angre

Gabriel Jean du Chasteler ( ?-1652), fils du précédent. Vicomte de Bavay. Seigneur de Bellignies, de Wadempréau (vendu en 1629), de Bois-de-Louvignies. Député de la noblesse aux Etats du Hainaut. Il épousa en 1642 Gertrude Françoise d’Andelot ( ?-1669), dame de Bellignies, qu’elle légua à sa fille Bonne Jeanne Françoise du Chasteleer, dame de Bellignies.

Bonne Jeanne Françoise du Chasteler ( ?-1706), leur fille, dame héritière de Bellignies et de Bois-de-Louvignies. Comtesse de Hertaing par son second mariage. Puis chanoinesse à Maubeuge

  1. Ep. 1671 Claude Maximilien de Lannoy (1636-1678), comte de Lannoy et de la Motterie
  2. Ep.  1679 Philippe de la Tramerie (1644-1702, Bellignies), comte de Hertaing, son cousin germain

Morte sans enfant. Elle légua en 1705 la terre de Bellignies et les Bois-de-Louvignies à François Gabriel de Chasteler (infra).  

Branche Chasteler-Moulbaix

Gabriel du Chasteler ( ?-1639), fils de Gabriel et d’Isabeau de Berlaymont (supra). Vicomte de Bavay. Seigneur de Moulbaix et d’Ansermont.  Capitaine au service de l’Espagne. Membre de la noblesse du Hainaut. Il épousa Melchide d’Adda, dont:

  • François, infra
  • Charles Gabriel du Chasteler (1623-1645, tué au fort de Linck)
  • Alexandre, religieux
  • Angélique, dame d’Ansermont, morte sans alliance
  • Jean, infra

François Jean Philippe du Chasteler ( ?-1657). Seigneur de Moulbaix et d’Ansermont. Député de la noblesse de Hainaut. Il épousa Caroline d’Yve, dont:

  • Mathilde (1647-1707), ép. Jean François de T’Serclaes
  • Antoine Chrétien, infra

Veuf, liaison ou mariage avec une paysanne, Jacqueline Duvivier, dont:

  • Jean François (1652-1666)
  • Marie-Françoise
  • Philippe François (1657-1657)

Antoine Chrétien du Chasteler (1649-1722).  Marquis du Chasteler. Seigneur de Moulbaix, d’Ansermont et de Courcelles. Député de la noblesse du Hainaut, présent au Traité d’Utrecht. Il épousa  Catherine de Franeau, dont:

  • Maximilien (1684-1685)
  • Claude Philippe du Chasteler (1686-1729). Seigneur  de Moulbaix et d’Ansermont. Enseigne puis officier aux gardes wallonnes. Mort sans alliance. 
  • François Gabriel du Chasteler (1690-1757).  Marquis du Chasteler. Seigneur de Moulbaix et d’Ansermont. Il hérita des terres de Bellignies et des Bois de Louvigines de sa tante Bonne Françoise du Chasteler. Il épousa Marie Joseph Catherine de Plunkett. Pas d’enfant. Vente de Bellignies et de Moulbaix (?) aux du Sart qui sont propriétaires en 1742. 
  • Jean François, infra
  • Autres enfants morts jeunes ou non mariés

Jean François de Chasteleer (1691-1764). Marquis du Chasteler. Seigneur de Courcelles et de Moulbaix. Seigneur de Carnières, par achat des exécuteurs testamentaires de Marie-Claire du Sart en 1743. Seigneur d’Ansermont, de Bois de Louvignies, de la Cattoire, d’Anvaing, … Officier des armées autrichiennes. Conseiller d’Etat d’Epée de l’impératrice Marie-Thérèse. Président de son Conseil  Souverain de Hainaut

  1. Ep. 1718 Marie Claire Josèphe Du Sart, veuve de Jean-François Boele, fille de Nicolas du Sart
  2. Ep. 1743 Marie Claire Josèphe du Sart, fille de Joseph Marie du Sart, nièce de sa première femme

Plusieurs enfants, dont l’aîné :

  • François Gabriel, infra
  • François Marie Antoine Chrétien (1756-1820, Moulbaix). Marquis du Chasteler. Seigneur de Moulbaix. Officier. Chambellan du roi des Pays-Bas. 
  • Marie Josèphe Julie Vincente du Chasteler (1745-1775), ép. Guillaume René de Baillencourt. Pas d’enfant. 
  • Marie Catherine Joseph (1748- ?)
  • Marie Philippine (1749-1755)
  • Henriette Philippine Josèphe (1750-1750)
  • Louise Josèphe (1752-1835) qui épousa en 1782 Charles Philippe Alexandre de Sainte Aldegonde Noircames
  • Marie Claire Josèphe Henriette (1753-1820), ép. Marie Dieudonne Visart de Bocarmé

François Gabriel Joseph de Chasteleer (1744-1789). Marquis du Chasteler et de Courcelles.  Vicomte de Bavay. Seigneur de Carnières, de Longueville, Ansermont, Bois de Louvignies et d’autres lieux. Baron d’Incourt. Gouverneur de Binche – prévôt de Binche. Chambellan. Lieutenant des hallebardiers de la Garde Royale de Pays-Bas.  Membre de l’Etat noble du comté de Hainaut.  Ecrivain historien. Il épousa en 1762 Albertine Josèphe Dorothée de Thurtheim, dont:

  • Jean Gabriel Joseph du Chasteleer (1763-1826). Marquis du Chasteleer et de Courcelles. Feld-commandant au service de l’empereur d’Autriche. Gouverneur général de Venise, où il finit sa vie. Il eut:
  • Philippine Françoise Dorothée (1764- ?), ép. Marie Victor Emmanuel d’Ennetières
  • Marie Josèphe Féliciane (1765- ?), ép. Marie Frédéric Joseph d’Ennetières

 

 

Rolin (famille de)

Nicolas Rolin (1376, Autun – 1462, Aymeries). Ce personnage important est issu de la bourgeoisie aisée d’Autun (en Bourgogne). Il devint seigneur d’Autun, d’Aymeries-lez-Berlaimont (qu’il acheta), de Raismes, … Chevalier. Ami du duc Jean « sans Peur » de Bourgogne. Chancelier du duc Philippe « le Bon » de Bourgogne. Il acheta Houdeng en 1441 (avec ses fiefs de Saint-Vaast, Mignault, Erbaut et Haine-St-Paul), ainsi que d’autres seigneuries en France. Il fut convenu alors que la seigneurie d’Houdeng avec l’enclave d’Houdeng-Goegnies réunies, se dénommerait désormais « Houdeng-Aimeries » pour distinguer l’étendue de sa juridiction sur celle du Roeulx. Personnage riche et mécène. Il fit construire l’hôpital de Beaunes.

  1. Ep. 1398 Marie le Mairet
    1. Nicolas (1399-v1437). Echanson de la duchesse de Bourgogne. Fait prisonnier en 1435 dans la guerre contre la Lorraine, puis libéré en 1437.
  2. Ep. 1405 N. des Landes
    1. Jean (1408-1483), évêque, puis cardinal
    2. Philipote (1409-1493), ép. Guillaume d’Oiselet
    3. Guillaume de Rolin (1411-1488), S. de Beauchamp et Savoisy. Chambellan du roi Louis XI. Il épousa en 1442 Marie de Levis-Cousan, dont il eut:
      1. François Rolin (1459-1502), S. de Beauchamps. Il épousa en 1489 Jeanne de Bourbon-Carency-Duisant, dont il eut:
        1. Georges Rolin  (v1491-1566), hérita de son cousin Louis, infra
        2. Marie
        3. Jean Rolin ( ?-1527), S. de Beauchamps. Il épousa Marie de Cugnac-Dampierre, dont:
          1. François ( ?-1555), qui épousa Louise de Malain, dont:
            1. Jeanne Rolin, hérite de son oncle Georges, infra
          2. Suzanne
      2. Colette (1443-1528), ép. Pierre I de Bauffremont
      3. Marguerite
      4. Ysabeau
  3. Ep.3. Guyonne de Salins-la-Tour
    1. Antoine, infra
    2. Louise, ép. Jean V de Châteauvillain
    3. Claudine ( ?-1512), ép. Jacques de Montbel
  4. Plusieurs liaisons et enfants illégitimes.

Antoine Rolin (1424-1497, Aymeries), fils du troisième mariage de Nicolas Rolin. Seigneur d’Aymeries, de Raismes, de Houdeng et ses dépendances. Maréchal héréditaire de Hainaut (titre lié à la seigneurie de Houdeng). Grand-veneur héréditaire du Hainaut (par le fief de Raismes).  Chevalier. Chambellan en 1458 de Charles le Téméraire. Fait prisonnier à la bataille de Monthléry. Il prit le parti de Marie de Bourgogne contre le roi de France Louis XI. Ce qui lui coûta la confiscation d’une partie de ses biens en royaume de France. Lettré et amateur de livres. Il épousa en 1444 Marie d’Ailly du Quesnoy, dont:

  • Jean Rolin (v1445-1477, à la bataille de Nancy), S. de Lens, au service de Charles le Téméraire
  • Louis, infra
  • Jacques ( ?-1476, à la bataille de Granson), S. de Présilly, au service de Charles le Téméraire
  • Nicolas ( ?-1476 à la bataille de Morat), bailli, officier de Charles le Téméraire
  • Nicole ( ?-1488), ép. 1470 Evrard de la Mark

Louis Rolin (v1447-1528, Marly). Fils du précédent. Seigneur d’Aymeries, de Houdeng, de Raismes, Lens, … Chevalier. Maréchal de Hainaut. Grand veneur et premier vicomte de Hainaut. Conseiller et chambellan au service de Charles le Téméraire puis de Maximilien d’Autriche. Il épousa Gillette de Berlaimont. Pas d’enfant légitime. Mais des liaisons et des enfants bâtards. Il céda ses titres à son cousin Georges, fils de François (supra).

Georges Rolin (v1491-1566, Valenciennes). Chevalier. Seigneur de Savoisy, …, d’Aymeries, de Houdeng, de Raismes, de Lens (avec les titres qui accompagnent ces terres) par héritage de son cousin Louis mort sans postérité légitime. Au service de Charles Quint. Il épousa Anne de Hamal, dont il eut:

  • Anne Rolin (v1535-1603), ép.1. Maximilien de Melun ; ép.2. Robert de Melun. Héritière des biens de son père. Pas de postérité. Elle légua ses biens à deux nièces, Jeanne et Madeleine.

 

Houdeng (famille de)

On commence à trouver les premiers seigneurs de Houdeng (Aimeries) vers l’an 1100. 

Plusieurs personnages sont cités dans divers documents d’époque, sans qu’il ne soit nécessairement écrit s’ils étaient seigneurs des lieux ni quels liens de parenté les reliaient. Les généalogies online ne sont pas claires non plus sur ce sujet.

Hubert de Houdeng (?-?, fin XIème). Il est le premier cité. Il accompagnait la comtesse Ida, femme de Baudoin II quand elle dut se retirer en l’abbaye de Saint-Hubert pour éviter les embûches du comte de Chiny. Celui-ci projetait de la saisir pour la rançonner, lorsqu’elle traversa ses domaines à son retour de Rome, où elle avait été s’enquérir si Baudoin était mort ou avait été fait prisonnier à la croisade, en 1100.

Allard de Houdeng (?-?). En 1119, il comparut avec Renard de Strépy et d’autres seigneurs, à la donation faite par l’évêque de Cambray à l’abbaye de Saint-Denis-en-Broqueroie, de l’autel Houdeng avec Goegnies, sa dépendance.

En 1119,  Guydon de Houdeng (?-?) et sa femme Alix abandonnèrent aux religieux d’Aine (Aulne?) certains biens à La Louvière et à Saint-Vaast (1157-1158).

Baudouin IV ratifia une donation à l’abbaye d’Aulne/Aine par Wautier de Houdeng et Allard, d’une dîme qu’ils avaient sur les terres que l’abbaye possédait à St-Vaast.

Raoul de Houdeng (deuxième moitié du XIIème).  Trouvère, auteur de romans de chevalerie. Epoque de Baudouin V, ami des lettres et poète lui-même.

Simon de Houdeng (Hosden et Hosdeng). Chevalier. Il intervint à plusieurs actes concernant les abbayes d’Aine et de Saint-Denis (1198-1220). La première en reçut deux bonniers de terre près de la Tombelle, à Houdeng. La communauté revendit ce bien à Gilles, seigneur du Sart à Houdeng (avant 1234).

Marie, dame de Houdeng échangea un fief, en ce village, contre un domaine que les moines de Saint-Denis possédaient à Lembecq (1200). Trois ans après, sa mère Clémence, dame de Hosdaing, céda à la même communauté ses alleux à Houdeng et à Goegnies. L’acte qui en fait foi présente certaines valeurs historiques en ce qu’il établit que Guillaume, oncle de Baudoin de Constantinople, eut la régence du Hainaut (???) pendant l’absence du héros de la quatrième croisade.

Guy ou Guydon ou Wadon de Houdeng (?-?). Chevalier. En 1202-1204, il  suivit à la croisade Baudouin VI de Hainaut. A son retour,  il donna en aumône au monastère des Bénédictins d’Aine son tiers dans la dîme de Saint-Vaast.

Nicholon ou Nicoles de Houdeng (?-?). Chevalier. Seigneur d’Epinois-lez-Binche. Ami de Jean II d’Avesnes, il signa en qualité d’homme de fief du comté, un nombre considérable de diplômes importants. Jean de Goegnies lui vendit en 1294 le bois de Luz et les bois situés proche de la baie de Roeulx. En 1309, il légua aux magistrats de Mons, le vaste hôtel qu’il possèdait dans cette ville et d’autres biens pour la création d’un hospice d’infirmes et de vieilles femmes. En 1545, on convertit le jardin de l’hôpital en un établissement d’instruction publique : le Collège de Houdain. En 1292, le comte lui offrit deux accroissements de fief: le fief de Saint-Vaast à Houdeng et un autre à Epinois. Il épousa Gerberge de Walcourt. 

Nicolas de Houdeng (?-?). Seigneur d’Epinois.  Conseiller de la comtesse Marguerite de Bavière de 1354 à 1372. 

Marie de Houdeng est citée dans un acte d’août 1316.

Messire Jakème de Houdeng (?-?) représentait, en 1324, le chapitre de Saint-Vincent aux conciles de Senlis et de Reims.

Cette famille aurait disparu en 1336. Le domaine d’Houdeng revint dans les possessions du comte de Hainaut. Vers 1340, le comte Guillaume II d’Avesnes l’octroya aux Walcourt, qui détenaient la charge héréditaire de maréchal de Hainaut.

 

Maurage (famille de)

Le plus ancien membre cité pour cette famille est Arnould/Arnout/Ernout de Maurage (début XIIème), qui, d’une épouse inconnue, eut:

  • Herman, infra
  • Erlebaud

Herman de Maurage ( ?-apr1144). Chevalier. Seigneur de MaurageIl fit construire la première église de Maurage à partir de 1138. Cité avec son frère Erlebaud dans une charte de 1119. D’une épouse inconnue, il eut:

Simon « l’Ancien » de Maurage ( ?-avt 1188).  Chevalier. Seigneur de Maurage. Bailli de Mons de 1142 à 1188 (cité dans une charte de Baudouin IV en 1142). Il épousa Jacquotte N., dont il eut:

  • Simon, infra
  • Eudes Odon de Maurage ( ?-apr1179), chevalier, cité avec son frère en 1179

Simon « le Jeune » de Maurage ( ?-avt1229).  Chevalier. Seigneur de Maurage. Seigneur de Havinsart par mariage. Cité en 1179. Il épousa Berthe de Havinnes, dont il eut:

  • Jean, infra
  • Gérard de Maurage ( ?-apr1240). Chevalier, S. de Havinsart, S. de la Motte à Boussoit (par mariage). Cité en 1240. Il épousa Yvette « delle Motte » de Boussoit, dont il eut:
    • Alix « de la Motte » de Maurage

Jean de Maurage ( ?-avt1240). Chevalier. Seigneur de Maurage. Cité en 1232 et en 1240 (posthume). Il épousa Alida de Goegnies, dont il eut:

  • Jean
  • Bastin de Maurage ( ?-apr1251). Chevalier, Seigneur de Havinsart, homme d’armes du comte de Hainaut, bailli de Saint-Symphorien en 1251
  • Julienne, ép. Jean delle Place

Jean « el Poireth » de Maurage. Ep. Bonne de Harchies, fille d’Allard IV. Titres et descendance non précisées.

Mathieu « le Bègue » de Maurage ( ?-apr1333).  Chevalier. Seigneur de Maurage et de Havinsart.  Bailli du Roeulx et homme de fief d’Eustache VI du Roeulx. Il épousa Jacqueline du Vivier, dont il eut:

Jean « le Sausse » de Maurage ( ?-apr1388).  Chevalier. Seigneur de Maurage et de Havinsart.  Bailli de l’abbaye d’Anson ( ? Anchin ?). Gouverneur de Maubeuge de 1373 à 1388. Il épousa Agnès du Parcq, dont:

Mathieu de Maurage ( ?-apr1437). Chevalier. Seigneur de Maurage, de Havinsart. Bailli du Roeulx en 1401 et de l’abbaye d’Anson. Seigneur de Naast par mariage avec Ghislaine de Naast, dont il eut:

  • Michel
  • Mathieu de Maurage, ép. Marguerite de Warelles

Michel de Maurage (?-?), qui épousa Agnès de Wattignies, dont:

  • Mathieu, infra
  • Gérard de Maurage ( ?-apr1431). Chevalier, bailli d’Avesnes, chevalier de l’Ordre de St Antoine en 1420. Il épousa Marguerite de Launay, dont:
    • Catherine, relation avec Arnould de Baudrenghien
  • Hoste de Maurage
  1. Ep. Marie de la Haye
    1. Marie-Jeanne, ép.1. Jean de Ghelet ; ép.2. Adrien Puche
  2. Ep.2. Jeanne de Bagenrieux
    1. Jean de Maurage ( ?-apr1248). Chevalier, Seigneur de Naast, échevin de Mons, massart de Mons en 1430. Il épousa Jeanne « de Vezon » de Sepmeries
  3. Ep.3. Alix du Cardinal
  • Catherine ( ?-1432), abbesse de Bersilies l’Abbaye
  • Marie « delle Motte » ( ?-1401), ép. Jean « le Buffle », bâtard de Ligne, fils de Michel I

Mathieu de Maurage ( ?-v1437). Chevalier. Seigneur de Maurage, de Havinsart. Bailli du Roeulx, de Hal, d’Anson. Il participa à la bataille de Frise en 1396. Il épousa Gisèle de Morchipont, fille de Guy

  • Marie
  • Jeanne (1401- ?), dame héritière de Maurage et de Havinsart
    • Ep.1. 1419 Gérard de Nouvelles ( ?-1426)
    • Ep.2. 1427 Hoste de Goegnies ( ?-1436)
    • Ep.3. 1438 Pierre de Launay

 

Rodoan (famille de)

Charles-Chrétien de Rodoan (avt1593- 1653). Seigneur de Berleghem, …, ainsi que de de Fontaine-l’Evêque et d’Anderlues par mariage en 1617 avec Alardine de Herzelles, baronne de Fontaine-l’Evêque ( ?-1637). Ils eurent:

  • François Gabriel de Rodoan, infra
  • Philippe Albert, infra
  • Charlotte Maximilienne, ép. Michel de Roisin
  • Jeanne-Hélène, ép. François Gonzalès
  • Isabelle Alardine, ép. Simon Paul d’Arlin

François Gabriel de Rodoan ( ?-1639), fils du précédent. Baron de Fontaine-l’Evêque et d’Anderlues. Il épousa Jeanne Françoise Richardot. Mort sans enfant. 

Philippe Albert de Rodoan (avt1620- ?), frère du précédent. Baron de Fontaine l’Evêque et d’Anderlues, S. de Berleghem, … Il épousa en 1640 Anne de Franeau, dame de Lilers, fille de Philippe Franeau, seigneur d’Hyon, dont il eut:

Michel Luc Camille de Rodoan (avt1654-1702), fils du précédent. Baron de Fontaine-l’Evêque et d’Anderlues.

  • Ep.1. Alexandrine Dennetières
  • Ep.2. 1692 Marie Madeleine de la Rivière
    • Michel Camille Joseph. Baron de Fontaine-l’Evêque. Pas d’alliance connue
  • Antoine Adrien Joseph ( ?-1756), infra

Antoine Adrien Joseph de Rodoan (v1698-1756), fils du précédent. Baron de Rodoan et de Fontaine-l’Evêque (par héritage de son frère). Vicomte de Carnoy. Seigneur d’Anderlues. Par mariage : S. d’Inghlinghem, de Boussoit, de Strépy, …Député de la noblesse du Hainaut. Il épousa en 1726  Marie Catherine Louise du Chastel de la Howarderie ( ?-1751), dame de Boussoit, Strépy, fille de Robert François et d’Anne-Marie de la Hamaide, dont il eut:

  • Adrien François Isidore Joseph ( ?-1761), infra
  • Philippe François Joseph. Créé comte de Rodoan-de-Boussoit en 1755. Seigneur de Strépy. Dernier seigneur féodal de ces deux villages. Gentilhomme de la Chambre de Noblesse des Etats de Hainaut. Chambellan. Maréchal héréditaire de l’Ordre Teutonique. Il épousa en 1763 Marie Françoise Gabrielle de Rochau, dont:
    • Charles Antoine Gabriel Dieudonné de Rodoan
    • Marie Charlotte Josèphe Barbe de Rodoan, chanoinesse à Nivelles
    • Anne Charlotte de Rodoan
  • Léopold Michel Hubert Joseph ( ?-1775). Baron de Rodoan. Sous-lieutenant aux Gardes Wallonnes en Espagne Tué à Alger
  • Antoine Gabriel Dieudonné Joseph de Rodoan.  Capitaine au régiment d’infanterie de Los Rios. 
  • Adrienne Catherine Josèphe de Rodona, ép. Ferdinand Eugène, comte du Chastel de la Howarderie
  • Claire Louise Josèphe de Rodoan. Ep. Charles Ghislain de Wazier-de-Wavrin, S. de Rebreviettes
  • Marie Françoise Josèphe de Rodoan. Ep. Charles Philippe.

Adrien François Isidore Joseph ( ?-1761), fils aîné du précédent. Créé comte de Rodoan-de-Forchies-la-Marche en 1755. Vicomte de Carnoy. Baron de Fontaine-l’Evêque et d’Anderlues. Seigneur d’Aspremont, …  Gentilhomme de la chambre de noblesse des Etats de Hainaut. Chambellan. Il épousa en 1755 Marie Charlotte de Rouveroy, dont:

  • Charles Amour Joseph Jean Népomucène François Régis (1759- ?), infra
  • Josèphe Philippine Charlotte de Rodoan (1756- ?), chanoinesse de Mons
  • Marie Anne Françoise de Rodoan (1758- ?), chanoinesse à Maubeuge
  • Josèphe Philippine de Rodoan ( ?-1760), chanoinesse de Maubeuge

Charles Amour Joseph Jean Népomucène François Régis (1759- ?). Comte de Rodoan, vicomte de Carnoy. Baron de Fontaine-l’Evêque. Seigneur d’Anderlues. Chambellan de l’empereur. Il épousa en 1783 Marie Philippine Félicie de Mérode « Westerloo »

Chastel (de la Howarderie, famille du)

Sont ici cités des personnages qui eurent un rapport seigneurial avec les villages décrits sur ce site web.

Robert Antoine Joseph du Chastel ( ?-1622). Fils cadet de Nicolas du Chastel. Chevalier. Seigneur d’Inglinghem (hameau de l’actuelle commune de Mentque-Nortbécourt dans le Pas-de-Calais), et de la Cessoye. Par mariage en 1604 avec Jeanne de la Croix, il devint: seigneur de Boussoit, de Strépy, de Mairieu, de Spiennes, … Plusieurs enfants dont :

  • Jeanne du Chastel, qui épousa en 1629 Philippe de Berlaymont et lui transmit le domaine de Spiennes.
  • François Robert du Chastel (1619- 1678), infra

François Robert du Chastel (1619- 1678). Chevalier. Seigneur d’Inglinghem, de Boussoit, de Strépy. Il épousa Anne-Marie de Buirette. Il en eut plusieurs enfants, dont:

Robert François du Chastel (1658-1713). Chevalier. Seigneur d’Inglinghen de Boussoit, de Strépy, de  Trivières, … Il épousa en 1703 Anne-Marie de la Hamaide, fille du seigneur de Trivières, dont:

  • Charles Léopold, infra
  • Marie Catherine Louise, infra

Charles Léopold du Chastel de la Howarderie ( ?-1730). Seigneur d’Inglinghen de Boussoit, de Strépy,   de Trivières, … Célibataire. Sa sœur hérita de ses biens.

Marie-Catherine du Chastel ( ?-1751), sœur du précédent. Dame de Boussoit, Strépy et Bracquegnies, qui épousa Antoine Joseph Adrien de Rodoan, S. de Fontaine-l’Evêque.

 

Gottignies (famille de)

Les titulaires de cette famille de Gottignies furent parfois connus comme « seigneurs de la Haye », dénomination qui persiste dans « le bois de la Haie du Roeulx » qui devait sans doute s’étendre autrefois plus sur l’actuel territoire de Gottignies. Si le seigneur du Roeulx assurait la haute justice, ceux de Gottignies exerçaient les droits de basse et moyenne justice, exigeaient les corvées, le cens, ainsi que d’autres impositions.

Un document de 1119 mentionne un certain Godeschald/Godschalk de Gottignies. Il y est fait mention de l’approbation de l’évêque Burchard de Cambrai d’un don (une terre à Péronnes) fait par le seigneur de Gottignies en faveur de l’abbaye de Saint-Denis.

On mentionne aussi dans ce siècle (sans précision quant à leur titre ni leur lien de parenté) :

  • Anselme de Gottignies, cité ou né en 1133
  • Nicolas de Gottignies (1197-1211)
  • Une Isabeau/Elisabeth de Gottignies eut une liaison illégitime avec le Jean II de Brabant (1275-1312)

Cette famille va surtout être célèbre, non par sa présence dans la région, mais dans des fonctions administratives à Malines. Plusieurs membres en furent bourgmestres. Ils tinrent aussi le fief de Rogeries à Goegnies-Chaussée à partir de 1300

Gilles I de Gottignies (?-?). Descendant de Godschalc (sixième génération). Résidant au Grand-Quévy ( ?). Il épousa Marie des Champs, dont il eut:

Gilles II de Gottignies (?-?). Chevalier. Résidant au fief de Rogeries à Goegnies

  1. Ep. Marguerite de Hoves
    1. Gilles, infra
  2. Ep. Marie de Clary, veuve de Pierre de Montigny

Gilles III de Gottignies (?-?). Chevalier.  Commandant de la cavalerie de Jean sans Peur en 1418

  1. Ep. Jeanne de Béthune
  2. Ep. Marie de Ranst
  • Lancelot, infra
  • Anseau/Anselme
  • Marie ( ?-1464), ép. Wauthier Pot
  • Jean, non marié

Lancelot de Gottignies ( ?-1468). Sénéchal du pays de Rumpst. Il épousa Jeanne van Steenen, dont il eut:

Gilles IV de Gottignies (v1425-1500). Seigneur de la Haye, de Rogerie (Goegnies) et de Queny.  Bourgmestre de Malines en 1483 et 1489

  1. Ep. Jeanne Estor
    1. Lancelot, infra
  2. Ep. Catherine Oem-van Wyngaerden
    1. Antoinette, ép. Florent van Mechelen
    2. Henri, S. de Borghstein et de Wavre-Sainte-Catherine, ép. Marguerite s’Munsters

Lancelot II de Gottignies (-1525). Seigneur de la Haye, de Rogerie et Queny. Bourgmestre de Malines.  Chevalier en 1516. Il épousa Marguerite van den Broeck

  • Gilles, infra
  • Catherine, ép. Arnould de Mérode
  • Lancelot III (1505-1568). Bourgmestre de Malines
    • Lancelot, S. d’Elsbroeck et de Duyst
    • Pétronille, ép. Henri de Halmale

Gilles V de Gottignies ( ?-1565). Chevalier. Seigneur de la Haye, de Rogeries et de Queny. Bourgmestre de Malines. Il épousa Pétronille van Thienwinckel

  • Arnould, infra
  • Lancelot IV, infra – branche cadette qui hérita de La Haye (Gottignies), infra
  • Corneille, ép. Marie Oudart – pas de postérité
  • Marguerite
  • Pétronille ( ?-1602), ép. Charles de Clercq

Arnould de Gottignies (1535-1575). Seigneur de Ste-Gertrude-Machelen. Colonel d’infanterie wallonne pour le roi d’Espagne. Il épousa en 1569 Jeanne de Tenremonde, dont il eut:

Antoine de Gottignies ( ?-1623). Chevalier. Seigneur de Neer-Yscche et de Ste-Gertrude-Machelen.  Echevin et trésorier de la ville de Bruxelles.  Conseiller au conseil de Brabant. Il épousa en 1596 Anne van Winghene, dont il eut:

  • Anne (1597-1625), célibataire
  • Gilles de Gottignies ( ?-1629). Seigneur de Neer-Yscche et de Ste-Gertrude-Machelen.                Gentilhomme des archiducs Albert et Isabelle.           Célibataire
  • Eléonore de Gottignies ( ?-1666), dame de Neer-Yssche et de Ste-Gertrude-Machelen. Elle épousa en 1634 Nicolas van der Laen ( ?-1642), seigneur de Rampemont-Onnezies, bourgmestre à Malines

Descendance de Lancelot de Gottignies

Lancelot III de Gottignies ( ?-1620). Seigneur de La Haye, Borghestein, … Bourgmestre de Malines. Il épousa en 1563 Anne van der Laen, dont il eut:

  • Augustin, infra
  • Nicoas, relgieux à l’abbaye de Grimbergen
  • Lancelot, ecclésiastique
  • Marguerite ( ?-1644), ép. Guillaume de Steenhuys
  • Pétronille, prieure

Augustin de Gottignies ( ?-1656). Seigneur de La Haye, … Secrétaire du conseil privé des Pays-Bas.  Chevalier, par le roi Philippe IV en 1623. Il épousa en 1617 Marguerite Verreycken, dont:

  • Lancelot, chanoine de St-Servais à Maastricht, puis de Sainte-Gudule à Bruxelles, évêque de Ruremonde
  • Ignace, infra
  • Jean-Baptiste, infra
  • Antoine-Pierre
  • Nicolas Servais
  • Louise Paule
  • Catherine Marguerite (1631-1690), ép. Balthazar de Visccher
  • Anne Pétronille

Ignace de Gottignies (?-?). Seigneur de la Haye, …  Baron de l’empire en 1658 par l’empereur Léopold. Il épousa en 1670 Isablle-Christine de Steenhuys, dont:

Lancelot de Gottignies ( ?-1748). Créé baron de Gottignies en 1725. Il épousa en 1703 Catherine Cécile Thérèse de Steelant, dont:

Lancelot Ignace Joseph de Gottignies ( ?-1786).  Baron de Gottignies, du St Empire et de Goycke (en même temps que son père en 1725) à titre héréditaire. Seigneur de Mortier, de la Haye, …  Chambellan. Conseiller d’épée au gouvernement des Pays-Bas Autrichiens en 1760. Il épousa en 1725 Anne Philippe Thérèse van der Noot – pas de postérité. Par un acte de relief en 1749, il en fit ordonner la vente à son décès.

Descendance de Jean-Baptiste de Gottignies

Jean-Baptiste de Gottignies (?-?). Seigneur de Woudenbroeck. Secrétaire du roi en ses conseils d’état et privé aux Pays-bas. Il épousa en 1660 Marguerite Agathe Snoy, dont:

  • Jean Baptiste, S. de Woudenbroeck ( ?-1693, sans alliance)
  • Philippe Ignace François, infra

Philippe Ignace François de Gottignies ( ?-1716). Seigneur de Woudenbroeck

  1. Ep. Barbe Marie Brigitte de Hovine
    1. Guillaume, infra
  2. Ep. Anne-Marie de Hot

Guillaume Joseph Philippe de Gottignies (1699-1722). Seigneur de Woudenbroeck, … Resté célibataire.

Carnières (famille de)

Robert I de Carnières (avt1172-apr1221). Chevalier. Premier seigneur cité de Carnières. Homme de fief du comte de Namur. Avoué de l’abbaye de Lobbes.  Cité en 1213, 1215, 1221. Sur le conseil du comte Baudouin V, il se déclara vassal du roi d’Angleterre. Il épousa Jossine de Fontaine ( ?-v1239), dont il eut:

Robert II de Carnières (avt1225-apr1258), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières. Homme de fief du comte de Namur. Avoué de l’abbaye de Lobbes. Cité en 1225, 1229, 1237, 1258. D’une épouse inconnue, il eut:

Robert III de Carnières (1255- ?), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières. Seigneur de Mont-Sainte-Aldegonde, par usurpation. Homme du fief du comte de Namur et du comte de Hainaut. Avoué de l’abbaye de Lobbes – en 1279, il renonça à cette fonction et confisqua le domaine de Mont-Sainte-Aldegonde, devenant, par usurpation homme de fief du comte de Hainaut. D’une épouse inconnue, il eut:

  • Robert, infra
  • Baudouin (1282-1302, Eperons d’Or), chevalier
  • Jean ( ?-v1374), chapelain de Sainte-Croix de Cambrai. Commandeur/précepteur de l’hôpital d’Avesnes-le-Sec

Robert IV de Carnières (v1280-1332), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières et de Mont-Sainte-Aldegonde. Homme du fief du comte de Namur (pour Carnières) et du comte de Hainaut (pour Mont-Sainte-Aldegonde). D’une épouse inconnue, il eut:

  • Baudouin, infra
  • Jean (v1320- ?), chevalier, gouverneur du Fliemet (commanderie de l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean, de Frameries) en 1356

Baudouin I de Carnières (v1315- ?), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières et de Mont-Sainte-Aldegonde. Ep. Helvide de . dont il eut:

Robert V de Carnières (v1350- ?), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières, de Mont-Sainte-Aldegonde et du fief de la Hutte-à-Ressaix par mariage en 1372 avec Berthe de la Hutte de Ressaix, dont il eut:

Wauthier de Carnières (1374- ?), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières, de Mont-Sainte-Aldegonde et de la Hutte-à-Ressaix. D’une épouse inconnue, il eut:

Jean de Carnières (1399-1459), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières, de Mont-Sainte-Aldegonde et de la Hutte-à-Ressaix. Prévôt de Bavay

  1. Ep. Marie « la Petite » de Walhain (1412-1434)
    1. Baudouin, infra
    2. Adelise (1431-1482), ép. Nicolas de Woelmont
    3. Jean (1434-1495), moine, prieur de l’abbaye de Gembloux, comte-abbé de cette abbaye en 1477
  2. Ep. 1437 Catherine de Montaye ( ?-1462)
    1. Catherine (1439-1487)

Baudouin II de Carnières (1430- ?), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières, de Mont-Sainte-Aldegonde et de la Hutte-à-Ressaix. Seigneur de Callemont, par mariage avec Mathilde de Callemont, dont il eut:

  • Jacques
  • Marie (1456- ?)

Jacques I de Carnières (1451-1491), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières, de Mont-Sainte-Aldegonde et de la Hutte-à-Ressaix. Seigneur de Callemont. Il épousa Jeanne d’Ittre, dont il eut:

  • Léon, infra
  • Warnier de Carnières (1472-1513). Chevalier. A la mort de son frère, il devint seigneur de Mont-Sainte-Aldegonde, qu’il revendit en 1503 à Nicolas de Croix. Seigneur de la Hutte-à-Ressaix qu’il revendit La Hutte en 1505 à Maître Nicolas de la Croix, licencié en droit, bourgeois anobli de Mons. Seigneur de Callemont, puis du Champ à Mariemont, par mariage avec Josine de Champs, dont il eut:
    • Baudouin III de Carnières ( ?-1551), infra
    • Roger « Rogerus » de Carnières (v1540- ?),
    • François de Carnières (1510- ?), S. de Champ

Léon « Lion » de Carnières (1470-1497), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières et de  Mont-Sainte-Aldegonde. Décédé sans alliance. Il légua ses biens à son neveu Baudouin III, sous conditions qu’il ne revendiquera aucune autre seigneurie lui venant de l’héritage paternel réservé à son frère Roger.

Baudouin III de Carnières (1551- ?), neveu du précédent. Chevalier. Seigneur de Carnières. Il épousa Louisa van Hoof, dont:

Louise de Carnières (1522- ?), dame héritière de Carnières qu’elle céda à sa fille Jeanne de Senzeille-Daussois.