de Latre (famille)

Le nom s’écrit également “de Lattre”.

En ce qui concerne les villages de la vallée de la Haine, nous nous intéressons à cette famille à partir de:

Jacques de Latre (1532-1595, Arras). Seigneur de Latre. Bourgeois d’Arras, avocat, échevin d’Arras. Il fut anobli par le roi Philippe II en 1589. De son mariage avec Marie Morel-Tangry, il eut:

  • Jacques, infra
  • Adrien
  • Jean

Jacques de Latre (v1575/1580-1623). Seigneur de Masnuy par son mariage avec Anne de Masnuy (1571-1670), nièce héritière de Ressaix (citée en 1669) par son oncle Antoine de Mahieu. Seul le domaine de la Courte-à-Ressaix ne faisait pas partie de cet héritage. Il devint seigneur de Rombies par achat. Ils eurent:

  • Ernest, infra
  • Marie de Latre (?-1662), qui épousa Philippe du Mont, seigneur de Rampemont

Ernest Joseph François de Latre (v1600-1677). Ecuyer puis chevalier. Seigneur de Ressaix et de Rombies. Lieutenant prévôt de Valenciennes. 

  1. Ep. 1632 Claire Resteau
    1. Pierre Ernest, infra
    2. François Ernest de Latre. Cité comme seigneur de Rombies. Il épousa Marie-Françoise de Guernoval, dont il semble qu’il n’eut pas d’enfant.
  2. Ep. Anne Dolmen/Dodmand

Pierre Ernest de Latre (1633, Mons-1722, La Hutte). Ecuyer. Seigneur de Ressaix, de La Hutte-à-Ressaix, de Rombies , de Feignies. Il résidait au château de la Hutte-à-Ressaix. Echevin à Mons. La seigneurie fut confisquée provisoirement par le roi de France Louis XIV qui avait conquis les Pays-Bas espagnols.

  1. Ep. en 1664 Marie-Françoise de Dixmude, dont il eut:
    1. Ernest François Théodore de Lattre (1665-1727, Cassel). Ecuyer. Seigneur de Rombies et de Feignies. Il épousa Marie-Françoise Lequien “de Guernoval”, font il eut:
      1. Henri Joseph Ernest Xavier de Lattre (1711, Cassel-1778). Seigneur de Rombies. Il devint prêtre, chanoine à Cassel, prévôt du chapitre de Saint-Pierre en 1768. Il dut vendre Rombies.
      2. Jean
  2. Ep. en 1672 Marie Catherine de Landas, dont il eut:
    1. Philippe Charles, infra
    2. Florent, infra
    3. Lamoral François Joseph
    4. Marie Louise Célestine (1683-?)

Philippe Charles de Latre (1678, Bruxelles – 1755, La Hutte). Seigneur de Ressaix. Il épousa Marie Philippine le Boucq d’Espinoy, fille de Philippe le Boucq d’Espinoy, dont il eut:

  • Marie Philippine, ép. Albert Joseph Dumont du Longpont
  • Lamoral Philippe, infra
  • Maximilien Emmanuel (1718- ?)
  • Pierre Joseph Anastase (1720- 1759)
  • Charles Joseph Alexandre (1722- ?)
  • Philippe Albert Félix (1724- ?)

Lamoral Philippe de Latre (1716, Ressaix-1776, Mons, inhumé à Genly). Seigneur de Ressaix.  Echevin de Mons. Conseiller au conseil souverain de Hainaut. Il épousa en 1748 Françoise Joseph de la Barre (1728-1779), dame de Genly, fille d’Adrien François de la Barre, dont il eut:

  • Joséphine de Latre (1760-1809), ép. Sylvestre du Roy de Blicquy
  • Charles Antoine de Latre (1754-1801), dernier seigneur de Genly

Les personnages suivants n’ont pu être insérés dans l’arbre généalogique familial:

Marie Ernestine Thérèse Catherine de Latre (?-?), fille de ?. Citée comme dame de Ressaix. Elle vivait en 1760.

Marie-Thérèse-Françoise de Latre (?-?) a épousé Jean-François de Wolf, chevalier du Saint-Empire, qui aurait fait relief de Ressaix en 1765.

Adrien Joseph de Lattre (?-?). Seigneur de Ressaix cité en 1799, soit un peu avant la fin de l’Ancien Régime. Il épousa Bernardine-Josèphe de la Cattoire

Charles Philippe Maximilien Joseph de Latre ( ?-1793). Il aurait été le dernier seigneur féodal de Ressaix.

 

Montigny (famille de)

Il s’agit ici de la famille seigneuriale de Montignies-Saint-Christophe. Le risque en traitant la généalogie de cette famille est d’y intégrer des personnages provenant d’autres localités du même nom (Montignies-sur-Roc, Montigny-en-Ostrevent, Montigny-le-Tilleul, …).

Une famille dite de Montigny  posséda la seigneurie du XIème à la fin du XIVème siècle, jusqu’au mariage de l’héritière avec Othon II de Lalaing  (1398-1441), grand bailli de Hainaut.

Gaucelin de Montigny (1025, Erquelinnes- ?), écuyer, parait être le premier connu, donc du temps de Richilde et des premiers Baudouin.

Wauthier/Gauthier I de Montigny  (v1044- ?), fils de Gaucelin. Chevalier banneret. Détenteur d’un fief lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe. Un des fondateurs de l’abbaye d’Anchin en 1079 avec son beau-frère Sohier de Courcelles. Il épousa Gervaise de Courcelles, dont il eut:

  • Jean, infra
  • Oprime (1073-apr.1099, Jérusalem). Chevalier. Bailli d’Avesnes. Il organisa et participa au tournoi d’Anchin en 1096, avec son frère Jean. Participa à la première croisade où il décéda.
  • Guillaume de Montigny, qui participa aussi au tournoi d’Anchin

Un doute est cependant émis à ce sujet, car ces personnages pourraient être originaires de Montigny-en-Ostrevent, comté où se situe Anchin.

Jean I de Montigny (v1070- ?), fils du précédent.  Chevalier banneret de Hainaut. Fief lige relevant de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe, puis de Pecquencourt par mariage avec Aléide de Pecquencourt, dont il eut:

Wauthier II de Montigny (v1102- ?), fils du précédent. Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe et de Pecquencourt (Aisne). Il épousa Lydie del Valle, dont il eut:

Jean II de Montigny (1131- ?), fils du précédent.  Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe et de Pecquencourt (Aisne). Inhumé à Beaumont. Il avait épousé Alix  de N., dont il eut:

Wauthier III de Montigny (1164- ?), fils du précédent. Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe et de Pecquencourt (Aisne). D’une épouse non connue, il eut:

Jean III de Montigny « le Hireux » « de Pecquencourt » (v1198- ?). Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe et de Pecquencourt (Aisne). « Hireux » signifie coléreux. D’une épouse non connue, il eut:

Fastré I de Montigny (v1225- ?). Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe et de Pecquencourt (Aisne). Fait construire un château féodal, dont il ne reste aujourd’hui que les deux tours et le porche d’entrée. Seigneur de Lisseroeulx à Fauroeulx, par mariage en 1249 avec Cathau de Fauroeulx, dont il eut:

  • Laurence/Laure/Laurette (v1249- ?), ép. Robert de Morchipont
  • Baudouin, infra

Baudouin I de Montigny  (v1250-v1334), fils du précédent. Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe, de Lisseroeulx à Fauroeulx, et de Pecquencourt. Cité comme témoin, en 1288, d’une donation faite par Gilles, seigneur de Berlaimont, à Marie de Pins. En 1294, il est présent à la donation faite par Jean d’Avesnes  aux religieux de Bonne-Espérance  du bois dit Bois-le-Comte. Il est témoin, en 1298, du transport des terres de Flobecq  et Lessines, fait par Jean du Rasoit  à Jean d’Avesnes, comte de Hainaut. En 1300, il est témoin du traité d’alliance fait entre Jean de Flandre, comte de Namur, Gui son frère, et les villes de Liège, Huy, Dinant, Saint Trond  et Maestricht. Il épousa Blanche de Barbençon (1274- ?)

  • Jean IV, infra
  • François (1298, Beaumont-1346, bataille de Crécy). Chevalier. Bailli et prévôt de Beaumont. Il épousa Yvette N., dont il eut:
    • Elisabeth de Montignies-St-Christophe

Jean IV (1297-avt1381), fils aîné du précédent. Chevalier banneret. Seigneur de Montigny et de Gammerage en 1315 par mariage. Il accorda à ce village une charte de franchise aux habitants. Témoin en 1305 du mariage de Guillaume, comte de Hainaut  et de Jeanne de Valois. Témoin en 1307 des lettres par lesquelles Jean de Flandre, comte de Namur, mande à ses hommes de fief en Hainaut, de reconnaître pour leur seigneur le comte de Hainaut. Les 3 et 4 juin 1310, il arbitre un différend intervenu entre Jean II, duc de Brabant, et Thibaut de Bar, évêque de Liège. Témoin en 1312 d’une lettre de Guillaume, comte de Hainaut, accordant en fief à Isabelle, veuve de Gilles Rigaut, la terre de Morlanwelz. Témoin en 1313 des lettres par lesquelles Guillaume, comte de Hainaut, donne en fief et hommage à Jeanne dou Marés, le manoir appelé la Tour -au-Bois. Témoin d’une charte de 1318 de Guillaume, comte de Hainaut. Il est encore cité en 1321. En 1367, le seigneur de Montignies  assigna en douaire à sa femme, la seigneurie de Gammerages.  Le 18 juin 1381, le duc Aubert de Bavière, comte du Hainaut, concéda au village de Gammerages un marché hebdomadaire et une foire annuelle. Il épousa en 1311 en premières noces Marie de Braine-le-Comte, héritière de Gammerages, dont il n’eut pas d’enfant, et en secondes noces Marie de Gavere, fille de Philippe de Gavere, seigneur de Liedekerke, dont il a:

Rasse I de Montigny (1295/1299-1345, bataille de Staveren), fils du précédent et de Marie de Gavere. Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe, de Pecquencourt, de Lisseroeulx à Fauroeulx. Cité en 1339. Co-seigneur d’Anserville par son épouse Isabeau d’Anserville. Il mourut, avec le comte Guillaume II, à la bataille de Staveren, contre les Frisons révoltés. Il avait eu:

  • Elisabeth (1324- ?), ép. Eustache d’Oultre
  • Aleyde (1326-1358), ép. Englebert de Grez
  • Jean, infra (1328-1361)
  • Rasse II de Montigny (1330/1335-apr1403). Chevalier banneret. Seigneur (probablement co-seigneur avec son frère Jean) de Montigny, Liseroeulx, Gammerage et Anserville. Parfois cité comme S. de Ressaix (peut-être du fief de la Courte). Maître d’hôtel du comte Albert de Bavière (1383-1386). Conseiller à la cour souveraine du Hainaut (1385-1403). Diplomate  – nombreuses missions. Cité en 1382 (contestation avec l’abbaye de Bonne-Espérance). Cité en 1387 (accompagne la comtesse d’Ostrevent, fille de Philippe le Hardi, à Cambrai). Cité en 1390 (à Tournai, pour une contestation avec Philippe le Hardi). En 1391, il assiste à la rédaction des chartes interprétatives du Hainaut. Dut intervenir dans plusieurs contestations entre Hainaut et Flandre pour des problèmes de limites territoriales.. Il épousa Marie de Beaufort d’Angre, dont il n’eut pas de postérité
  • Isabeau (1338-1392), ép. Jean I de Maignelais

Jean V de Montigny (1325/1328-1361), fils aîné de Rasse I. Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe, de Pecquencourt, de Lisseroeulx à Fauroeulx, d’Anserville. Co-seigneur de Ressaix avec son frère Rasse. Ils pourraient avoir obtenu ce village en fief de la part du comte, après le décès des derniers membres de la famille de Ressaix. Il épousa Michelle de Saveuse (1332-1394), dont il eut:

  • Ade (1349-1387), ép.1364 Rogues de Moreuim
  • Marie (1350-1405), ép. 1364 Pierre I de Rely
  • Noémie (1351-1408), ép. 1366 Jean II de Souastres
  • Abraham (1353-), infra
  • Isabeau (1360- ?), ép. 1385 Henry de Barbençon

Abraham de Montigny (1353- ?), fils du précédent.  Chevalier banneret. Fief-lige de la Pairie de Chièvres. Seigneur de Montigny-St-Christophe, de Pecquencourt, de Lisseroeulx à Fauroeulx, d’Anserville, de Ressaix. Il épousa en 1373 Marguerite de Quarouble (1358- ?), mentionnée comme dame de Ressaix ( il ne semble pas qu’elle en soit héritière et que ce soit elle qui apporte ce village dans la famille de Montigny, dont il eut:

  • Baudouin II/Henri, infra
  • Jean VI de Montigny  (1379- ?), Co-seigneur de Montigny, qui épousa en 1417 Isabeau de Rouvroy-Saint-Simon. 

Henri/Baudouin II « Bridoul » de Montigny (1375-1415, bataille d’Azincourt). Chevalier en 1372. Seigneur de Montigny, Ressaix, Hantes, Hagimont.  « Bridoul » signifierait casanier. Il épousa Marie de Galoys ou Galon, de Mons (elle épousa en secondes noces Gilles « de Boussoit » de Goegnies et en troisièmes noces Lion de Sars). Ils eurent:

  • Jean « Tristan» (1402-1484)
  • Fastré de Montigny (1404-1484). Seigneur de Villers. Maître d’hôtel de Jean de Ligne. Il épousa successivement Marguerite « de Warigny » de Noyelles, puis en 1443 Elisabeth-Isabeau de Ligne (1426-1501), fille de Jean II. il en eut:
    • Jean de Montigny (apr1455-apr1519)
    • Jeanne (1445-1521), ép. Joachim de Séjournet
  • Jean VII « le Borgne de Sivry » de Montigny (1405- ?). Chevalier. Seigneur de Sivry et de Bath, par mariage avec Marie de Grez, dont il eut:
    • Jean I de Sivry-Ogimont
    • Catherine de Sivry
    • Gérard de Sivry
  • Georges/Godefroid (1407- ?), ép. Catherine de Castaing
    • Jeanne
  • Jeanne (1411-v1498), ép. Gille IV de Glarges

C’est à cette époque que Ressaix passa, on ne sait comment (vente?), à Olivier de Solesmes, seigneur d’Angre. 

Jean « Tristan » de Montigny (1402-1484), fils du précédent. Ecuyer. Seigneur de Montigny et Hagimont, de Ressaix (incertain), puis seigneur de Noyelle par mariage avec Jeanne « de Warigny », dame héritière de Noyelles-sur-Selle, dont il eut:

  • Etienne de Montigny (1430-1477/1484), seigneur de la Hestre et de Haine-Saint-Pierre de 1474 à 1477 par achat à Englebert de Bourlers. Seigneur de Hantes.  Prévôt de Mons en 1453, 1456, 1464, 1467. Pas d’alliance connue. Son frère Jacques hérita de lui.
  • Jacques, infra
  • Isabeau (1433- ?)
    • Ep.1. Jacques du Terne
    • Ep.2. Jean II d’Anneux
  • François (1436- ?), chanoine à Mons

A qui va Montigny ? Hypothèse : elle aurait été transmise  par Isabeau de Montigny à Henri de Barbençon. C’est par la descendance de celui-ci qu’elle arriva chez les Lalaing.

Jacques (Jean) de Montigny  (v1425/1432- ?).  Chevalier. Seigneur de Noyelles, de de Villers-au-Bois, de Ressaix (incertain), puis de Hantes, La Hestre et Haine-Saint-Pierre au décès de son frère Etienne

  1. Ep.1. Jeanne de Braque (v1420- ?)
    1. Jeanne
    2. Antoinette, ép. Jean de Houchin
  2. Ep.2. Agnès de Houchain
    1. Jacques (1461- ?)

Jacques de Montigny (1461/1470- ?). Mêmes biens et titres de son père. Il épousa Jeanne de Sailly, dont il eut:

Antoine de Montigny (v1505-1558). Mêmes biens et titres. Gouverneur de Bouchain. Il épousa en 1538 Jeanne de Montmorency, dont il eut:

Georges de Montigny (v1540-1593), seigneur de Noyelles, de Villers-au-Bois, de la Hestre et de Haine-Saint-Pierre. Chevalier. Colonel d’un régiment wallon. Gouverneur de Bouchain. Il épousa Charlotte de Nouvelles, héritière de Grand Wargny et de Prémesque, fille de Ferry de Nouvelles, dont il eut:

  • Anne de Montigny, dame héritière de Noyelles et autres lieux, ép. Paul II de Carondelet
  • Charlotte, dame de Wargny

 

 

Guillaume de Montigny (serait plutôt de Montigny-en-Ostrevent)

Fils de Jean

Ep. Marie d’Haveskerke

  • Isabeau de Montigny qui épousa Nicolas III de Lalaing (v1310-1380), grand bailli de Hainaut

La maison de Lalaing

Othon, dit Oste de Lalaing  (décédé en 1441 à l’âge respectable de 103 ans), chevalier, seigneur de Montigny , Bugnicourt, grand bailli du Hainaut  de 1398 à 1402, fils de Nicolas III et Isabeau de Montigny-en-Ostrevent , épousa Yolande de Barbançon , dame héritière de Montigny-Saint-Christophe , fille cadette de Jean, seigneur de Barbançon, de la Buissière  et de Merbes , pair de Hainaut et de Yolente de Gavre , dite de Lens .

Leurs enfants furent Guillaume, Sanche de Lalaing  et Simon de Lalaing, seigneur de Montigny  et de Hante, chevalier de la Toison d’Or, décédé le 15 mars 1476.

 

Le Boucq (famille)

Il s’agit d’une famille qui a donné des conseillers à la Cour de Mons.

Jean le Boucq ( ?-1498). Il épousa Françoise de Hennin, dont il eut:

Jean le Boucq (?-?). Ecuyer. Chevalier de l’Ordre du Saint-Sépulcre. seigneur de Leval et de Saint-Vaast (un arrière-fief ? ou Saint-Vaast en Artois ?). Il mourut en revenant de Terre Sainte. Il avait épousé:

  1. Jeanne le Louchier ou Jeanne le Clercq, dont
    1. Jean, infra
  2. Ep.2. Catherine Marin
    1. Jean ( ?-1559), Seigneur de Bienne, qui épousa Arnouldine de Kaeghel, dont:
      1. Maximilienne, ép. Dominique le Bouchel

Jean le Boucq (avt1505-1557). Seigneur de Leval.  Bailli de Ressaix. Conseiller au conseil ordinaire. Il épousa Catherine le Comte, dont:

  • Jean, infra
  • Jeanne (v1525-1577), ép. Philippe Delsamme
  • Anne, ép. Julien Bouseau
  • Nicole, ép. Jean d’Offignies

Jean le Boucq ( ?-1564). Seigneur de de Leval. Il épousa Marguerite de la Croix, dont:

  • Gilles
  • Jean, S. de Leval, qui épousa  Claire Vinchant
  • Charlotte, ép. Antoine d’Espiennes
  • Jeanne, ép. Gilles de Busignies

Gilles le Boucq ( ?- ?). Seigneur de Leval. Il épousa Jeanne Corbeau, dame de la Motte, dont:

  • Charles, infra
  • Jean Pierre
  • Jean, peut-être aussi S. de Leval ( ?-1643)

Charles Jacques le Boucq (avt1629-1652). Seigneur de Leval. Il épousa Françoise de Blois d’Arondeau, qui, veuve, en fit relief en 1652. Ils eurent:

  • Anne-Marie
  • Catherine
  • Philippe
  • François Joseph
  • Philippe Louis, infra

Philippe Louis le Boucq (1649-1720). Seigneur de Leval et de Mont-Sainte-Aldegonde par achat en 1700.  Seigneur d’Epinois, par achat en 1689. Il fut érigé comte d’Epinois. Il épousa en 1682 Anne Marie Philippine le Duc, dont il eut:

  • François Joseph, infra
  • Philippe Albert, infra
  • Marie Philippine, ép. Philippe Charles de Latre, S. de  Ressaix

 François Joseph Théodore le Boucq ( ?-1763), fils du précédent. Seigneur de Leval, Trahegnies, de Mont-Sainte-Aldegonde et d’Epinois. Sans alliance ni postérité. 

Philippe Albert Léopold le Boucq (1699, Epinois – 1777, Epinois), frère du précédent. Seigneur du Val et Trahegnies, de Mont-Sainte-Aldegonde. Comte d’Epinois. Il épousa Marie Alexandrine le Duc, dont il eut:

  • Marie Joseph Alexandrine Le Boucq (1737-1763), ép. Henri Bruneau de la Roquette
  • Dominique, infra

Dominique Alexandre Albert le Boucq ( ?-1789), fils du précédent. Seigneur du Val et Trahegnies, de Mont-Sainte-Aldegonde. Comte d’Epinois. Il épousa en 1764 Marie Françoise Charlotte Désandrouin, dont:

Charles Léopold le Boucq « d’Espinois ». Mêmes titres. Fils unique. Il mourut avant sa mère et célibataire.

 

Esclaibes (famille d’)

Maison d’Esclaibes

Le village s’appelle aujourd’hui « Eclaibes ». Il est situé au sud d’Hautmont et de Maubeuge, en Hainaut Français.

Raoul de Saultain/Saultaing (fin XIIème), seigneur de Saultain, village situé au sud-est de Valenciennes, et d’Esclaibes et d’Epinois par mariage, avec Marie d’Esclaibes, dame d’Esclaibes et d’Epinoy, dont l’ascendance n’est pas connue. Ils ont une fille, Claire/Ide de Saultain, infra

Philippe de Gavere. Probable fils de Rasse V de Gavere (1170-v1217), seigneur de Chièvres. Chevalier. Seigneur d’Esclaibes, Saultain et Epinois par mariage avec Claire de Saultain. Ils prirent le nom d’Esclaibes. Ils eurent: 

  • Philippe d’Esclaibes, seigneur de Saultain.  Chevalier. Mort à Jérusalem
  • Raoul, infra

Raoul I d’Esclaibes ( ?-1253, bataille de West-Capelle), seigneur d’Esclaibes, d’Epinois, … Au service de Jean I d’Avesnes, insurgé contre sa mère, la comtesse Marguerite de Hainaut-Flandre. Il épousa Closande de Tricht, dont il eut:

Raoul II d’Esclaibes ( ?- ?), seigneur d’Esclaibes et d’Epinoy, qui épousa N. de Noyelles, dont il eut:

Raoul III d’Esclaibes, seigneur d’Esclaibes et d’Epinoy. Il épousa Mahaut d’Esnes, dont:

Raoul IV d’Esclaibes. Seigneur d’Esclaibes et d’Epinoy, qui épousa Marie d’Ittre, dont:

  • Jean, infra
  • Béatrix
  • Florence, ép. v1301 Henry du Mont

Jean d’Esclaibes (v1271- ?), seigneur d’Esclaibes et d’Epinoy, qui épousa Jeanne de Commines, dont:

  • Gérard, infra
  • Ide, ép. Nicolas de Barbençon
  • Marie, ép. Jean de Roisin

Gérard d’Esclaibes, seigneur d’Esclaibes et d’Epinoy, qui épousa Catherine d’Antoing, dont:

  • Fastré
  • Jacques, ép. Jeanne d’Ecaussines
  • Gérard
  • Jeanne, ép. Simon de la Croix

Fastré d’Esclaibes (v1360-v1415), seigneur  d’Esclaibes et d’Epinois. Prévôt du Quesnoy. Il épousa Jeanne de Quarouble, dont:

  • Jean ( ?-1415), infra
  • Gilles I d’Esclaibes ( ?-v1430). Ecuyer. Seigneur d’Epinois et de Neuville. Seigneur de Ressaix-Peissant par achat en 1415 à Marguerite de Solesmes. Il épousa Marie de Rochefort « de Walcourt ». Pas de postérité. Il légua ses biens à son neveu Gilles II.
  • Jeanne, ép. Michel Brognart de Haynin

Jean II d’Esclaibes ( ?-1415, bataille d’Azincourt), seigneur d’Esclaibes et d’Epinoy. Il épousa  Marguerite de Mauvillers, dont il eut:

  • Fastré d’Esclaibes ( ?-1415). Ecuyer. Il épousa  Jacqueline de Barbençon, dont:
    • Antoinette, ép. Jacques de Sucre
  • Gilles, infra
  • Anne, ép. Jean de Cuvilliers de Henin

Que devient Esclaibes ? aux Barbençon ou aux Sucre ?

Gilles II d’Esclaibes (-apr1491). Seigneur d’Epinoy et de Neuville. Seigneur de Ressaix-Peissant (de son oncle Gilles I en 1430, mais en 1452 ce fief fut transmis à Jacques de Sars). Prévôt de Maubeuge. Il épousa Marie de Wargny de Roisin, dont:

  • Marie, ép. Jacques de Creste
  • Gille, infra
  • Jacques

Gilles III d’Esclaibes ( ?- ?). Seigneur d’Epinois et de Neuville. Il épousa Marie de Goegnies, fille de Guillaume de Goegnies, dont:

  • Gilles d’Esclaibes, infra
  • Jean, infra

Gilles IV d’Esclaibes ( ?-1532). Seigneur d’Epinois et de Neuville. Favori de Charles Quint. Il épousa en Autriche N. de Hornes Berch. Pas de descendance connue.

C’est peut-être lui qui est renseigné comme Jacques d’Esclaibes, écuyer. Il tenait la terre d’Epinois en fief lige de la pairie de Beloeil (relief en 1503). Le domaine comprend le château, la seigneurie du lieu, une partie de Leval et de Mont-Sainte-Aldegonde, les cens, rentes, fermages, mortemains, successions des serfs, lois amendes et forfaitures.

Jean d’Esclaibes ( ?- ?), son frère. Seigneur d’Epinois et de Neuville. Ses biens couvrent les territoires de Leval, Trahegnies, Mont-Sainte-Aldegonde (un fief d’Esclaibes et d’Epinois) qu’il a repris à Philippe Marnix de Sainte-Aldegonde. Il épousa Catherine de Gauchy, dont il eut:

  • Charles d’Esclaibes, décédé à la guerre sans alliance. Il pourrait être le fils naturel mentionné dans d’autres sources. Il aurait fait relief d’Espinois en 1581. Il est aussi mentionné comme seigneur de Mont-Sainte-Aldegonde en 1588. Pierre de Zwerne, seigneur de Fosteau, cousin de Jean d’Esclaibes, revendique le domaine d’Epinois. Cependant les guerres ont ruiné le château qui est à l’abandon. Querelle de succession. Le bien contesté est attribué à la famille de Ligne, suzeraine du fief, qui devient propriétaire du domaine.
  • Jacques d’Esclaibes, décédé à la guerre sans alliance
  • Elie d’Esclaibes, infra

Elie d’Esclaibes (?-?) , seigneur d’Epinoy (?). Il épousa. Il épousa Hélène de Sorbreucq, dont il eut:

  • Pierre d’Esclaibes, seigneur d’Epinoy. Il épousa Hélène de Malanoy. Sans postérité apparente.
  • Jean d’Esclaibes, infra

Jean d’Esclaibes (?-?). Vicomte de Sebourg. Maître de camp, gouverneur de Courtrai. Il épousa Jacqueline de Postelles, dont il eut:

  • Gabriel d’Esclaibes ( ?-1679). Vicomte de Sebourg.  Colonel d’un régiment allemand
  • Charles Ernest d’Esclaibes. Seigneur du Fay. Sergent Major d’une compagnie wallonne. Il épousa Antoinette de Calonne de Courtebonne, dont il eut:
    • Jeanne Isabelle , ép. Jacques Henri de Croonendal
  • François Dominique d’Esclaibes. Vicomte de Sebourg. Capitaine de Compagnie. Il épousa Robertine Françoise Léonarde de Framecourt, dont il eut:
    • Georges Philippe Druon d’Esclaibes ( ?-1751).  Vicomte de Sebourg. Il épousa Marie Thérèse Charlotte de Haynin ( ?-1714), dont il eut:
      • Françoise Ernestine (1714- ?), ép. Jean Philippe de la Fitte
      • Marie Anne Thérèse (1724- ?), ép. Charles de Mathéi. Pas d’enfant.
    • Marie Robertine, ép. Ferdinand de Villers au Tertre
  • Isabelle Lamberte ( ?-1682)

 

 

 

Malapert (famille de)

Michel Malapert (avt1565- ?). Il est le fils de Charles Malapert (1522-1595), bourgeois de Mons et de Catherine Dervillers. 

  1. Ep.Jeanne Marescault
  2. Ep. Yolande de la Haye
  • Marie
  • Françoise ( ?-1646)
  • Charles (1585, Mons – 1630, Pays Basque), jésuite, poète, mathémathicien, astronome
  • Jean, infra

Jean Malapert (avt1586- ?). Bourgeois de Mons et échevin de Mons en 1625. Seigneur de Bray, probablement par achat. Il épousa Marie « Salomon » Salmon

  • François, écuyer
  • Michel (1604- ?)
  • Thomas (1612- ?)
  • Anne (1616- ?)
  • Gaspard (1618- ?)
  • Claude, infra
  • Marie-Catherine (1623, Mons-1715, Bruxelles), ursuline

Claude « de Hervilly » Malapert (avt1623-avat1660). Ecuyer. Seigneur de Warnes et des Wartons, de Bray. Bailli de Chièvres. Il épousa en 1643 Anne de Hannoye, dont il eut:

  • Jean-Claude Malapert (1643/1650-1700). Seigneur des Wartons. Il épousa Marie-Françoise de Trahegnies (1649-1732), dame de Genly
    • François Malapert « de Genly » ( ?-1727), seigneur de Genly (qu’il revendit)
    • Marie Philippine ( ?-1717)
    • Bernard
    • Jean
    • Ursule
    • Thomas (1670- ?)
  • Philippe Guillaume (apr1644-1704, Chièvres), religieux de l’oratoire
  • Jean François Malapert (apr1645-1696), ép. Caroline de Haynin
    • Charles Henri ( ?-1760)
    • Marie-Thérèse ( ?-1758)
  • Jacques Philippe, S. de Bray, infra

Jacques Philippe de Malapert (v1670- ?). Seigneur de Bray. Il épousa  Ep. Marie Anne Thérèse de Braine (v1675- ?), dont il eut:

  • Philippe Joseph (1700- ?)
  • Robert Joseph « Demotte » (1702, Bray – 1758, Bray), S. de Bray
  • Marie Françoise Joseph (1704, Bray-1758, Bray)
  • Marie Ursule, infra, dame de Bray à la mort de son frère, qui épousa Jean Octave Desmanet
  • Marie Thérèse Joseph (1708-1758)
  • Jacques Philippe Joseph (1709, Bray- ?)

 

Source: http://gw.geneanet.org/gvandensande?lang=fr&p=michel&n=malapert&oc=1

Pottes (famille de)

A l’origine, le territoire de Pottes comprenait deux seigneuries :

  • De Pottes-Germignies, dont il reste le château-ferme sur la place du village
  • Du Quesnoy-en-Pottes, couvrant le hameau du Quesnoy, avec une motte-donjon

Les deux seigneuries se sont réunies par mariage au milieu du XIIIème.

http://gw.geneanet.org/ageorgery2?lang=nl&pz=nicolas&nz=georgery&ocz=0&p=robert+ii&n=de+pottes

 

Thierry I de Pottes ( ?,Pottes – ap1101, Pottes).  Milite, miles. Seigneur de Pottes-Germignies, qui eut d’une épouse inconnue:

Robert I de Pottes (1076, Pottes- ?). Chevalier.  Homme de fief du comte de Hainaut. Vir nobilis e Germinia Postis. Seigneur de Pottes. Participa à la première croisade dont il revint. Il épousa en 1102 Adélaïde de ?, dont il eut:

Robert II de Pottes (1104, Pottes- ?). Chevalier.  Homme de fief du comte de Hainaut. Seigneur de Pottes. Il épousa Louise/Loyse de Bléharies, dont il eut:

Gérard I de Pottes (v1135, Pottes-apr1170).  Chevalier. Homme de fief du comte de Hainaut. Seigneur de Pottes. D’une épouse inconnue, il eut:

Thierry II de Pottes (1161-1206, Andrinople).  Chevalier. Seigneur de Pottes. Seigneur de Lambersart (Dépt Nord, près de Lille) par mariage.  Participa à la quatrième croisade et décédé à la bataille d’Andrinople avec le comte Baudouin VI/IX. Il épousa Berthe de Lambersart, dont il eut:

  • Guillaume (v1188, Pottes – 1214, Bouvines).  Chevalier. Fut tué à la bataille de Bouvines. Pas d’alliance connue
  • Gérard, infra

Gérard II de Pottes (v1190, Pottes – ?). Chevalier. Seigneur de Pottes et de Lambersart, après le décès de son frère aîné en 1214. Seigneur de Thieulain par mariage avec Josine de Thieulain, dont il eut:

  • Thierry, infra
  • Gérard de Pottes « de Thieulain » (1216, Pottes-1257, Lille) ==> Branche Pottes de Thieulain

Thierry III de Pottes (v1214, Pottes- ?). Chevalier. Seigneur de Pottes et de Lambersart. D’une épouse inconnue, il eut:

  • Gérard, infra
  • Thierry (1248, Pottes – 1277). Chevalier. Seigneur du Quesnoy-en-Pottes par mariage en 1272 avec Lamberte du Quesnoy-en-Pottes. Pas de postérité. Il lègua la seigneurie à son neveu Thierry IV – réunion des deux seigneuries. 
  • Renaud (1249- ?), chanoine à Sainte-Waudru de Mons, puis prieur et doyen du chapitre de Nivelles

Gérard III de Pottes (v1245, Pottes- ?). Chevalier. Co-seigneur de Pottes. Seigneur de Petrieux par mariage avec Anne de Petrieux, dont il eut:

Thierry IV de Pottes (1270, Pottes – 1301). Ecuyer.  Receveur de la comtesse de Hainaut. Seigneur de Pottes. Seigneur d’Aulnois probablement par achat à Jean d’Aulnois ou sa fille Marguerite. Seigneur de l’Eschelles par mariage avec Marie de Leschelle/L’Eschelle (Aisne)(1265, Douai), dame de l’Eschelles, dont il eut:

  • Marie-Jeanne (1290, Pottes-1342), ép. Hugues « Huet » de Lannoy
  • Gérard, infra
  • Thierry V de Pottes (1297, Pottes- ?). Ecuyer, puis chevalier. Co-seigneur de Pottes avec son frère Gérard. Seigneur de Massy, d’Aulnoy et d’Eschelles. Il épousa en 1342 Julienne de Houchin/Houchain (près de Béthune), dame de Hove et de Mignault, dont il eut:
    • Adrienne ( ?-1427, Mons), ép. Jean de Hoves
    • Thierry VI de Pottes (v1298-1444 ???). Ecuyer. Seigneur d’Aulnois et de Héronfontaine. Echevin à Mons. Il épousa Agnès le Leu ( ?-1419, inhumée à Aulnois), dont il eut:
      • Nicolas I de Pottes. Seigneur d’Aulnois. Il épousa successivement Anne de Goegnies, fille de Jean III de Goegnies et de Jeanne de Castellois, puis Anne de Baudain, dont il eut:
        • Nicolas II de Pottes ( ?- ?). Chevalier de Hérifontaine, d’Aulnoy et de la Hutte-à-Ressaix. Il épousa Jacqueline de Sivry, dont il eut:
          • Jacques de Pottes, qui épousa Jeanne de Boulogne-sur-Helpe, dont il eut:
            • Jean de Pottes, ép. Jeanne de Baufremez
            • Jacques de Pottes, ép. Marie de Haynin
          • Marie de Pottes, dame d’Aulnoy, qui épousa Pierre de Masselot
    • Alexandre ép. Jeanne de Roisin, fille de Colart de Roisin
    • Olivier de Pottes, ép. Isabeau de Roisin, fille de Colart de Roisin
    • Marie, ép. Jean III de Ham, puis Jacques d’Ath
  • Marie/Marguerite (v1300, Donstiennes-1371), dame de Wargny, qui épousa
    • Ep. 1320 Donstiennes Gérard « aux Yeux Rouges » de Barbençon-Jeumont ( ?-v1365)
    • Ep. 1367 Jean II Brognart de Haynin (v1310-1402)
  • Guillaume de Pottes, prévôt de Valenciennes

Gérard IV de Pottes (v1295, Donstiennes- ?, Donstiennes). Il épousa Yolande de Lalaing (v1300- ?), fille de Thierry de Lalaing, dont il eut:

  • Philippa de Pottes ( ?, Donstiennes-1382, Donstiennes). Dame usufruitière de Donstiennes, dame de Rebaix. Elle épousa Guillaume de Barbençon-Jeumont ( ?-1379)
  • Baudouin, infra

Baudouin de Pottes (v1305- ?). Seigneur de Noirchain et Rolay. Noirchain aurait été vendu par Huart de Noirchain à Baudouin de Pottes (v1305- ?) en 1342. Il épousa Marie de Flavel/Flaviel, dont il eut:

  • Jean, infra
  • Isabeau, ép. Gérard de Dauvain

Jean de Pottes (v1330- ?). Chevalier. Seigneur de Noirchain. Il vendit cette seigneurie à Michel de Haynin (Annales du Cercle archéologique de Mons, 1897). Il épousa Isabeau de Blaregnies, dont il eut:

Louis de Pottes, qui épousa Marie de Robersart, dont il eut

  • Anne de Pottes, qui épousa Guillaume de Stavele, puis Mathieu de Launay

 

 

Failly (famille de)

Jean « Husson » ou « de Mons » de Failly (v1360- ?, Bernissart). Chevalier. Capitaine du château de Mons. Fieffé des terres de Failly à Fayt-lez-Manage, des bois de Givescourt et de la seigneurie de Bernissart en 1401. Fidèle compagnon d’armes du comte Guillaume IV de Bavière. Ce dernier lui inféoda en 1401 à titre héréditaire la seigneurie de Bernissart. Certains prétendent qu’il serait un frère naturel du comte. Il épousa Claire de Peruwelz de Berlaymont (1368- ?), fille de Jean I de Berlaymont et d’Alix de Strépy, dont il eut:

Jean I de Failly (v1385, Bernissart-). Chevalier.  Seigneur de Bernissart et de Givescourt, de Rule (par mariage). Il épousa Aimée de Rarecourt, dont il eut:

Michel de Failly (v1415, Bernissart- ?). Chevalier. Seigneur de Bernissart, Rule, Givescourt, et du Wez par mariage avec Jeanne Filastre « du Wez » (fief près de Brunehaut et Péronnes), dont il eut:

Guillaume de Failly (v1440- ?). Chevalier. Seigneur de Bernissart (dont il renouvela la charte locale) et du Wez

  1. Ep. 1465 Quinte Bernard
    1. Jean II (1467- ?), infra
    2. Aimée (1471-1509), chanoinesse à Ste Waudru
  2. Ep. 1471 Jeanne de Sainte-Aldegonde-Noircame
    1. Joachim (1473- ?)

Jean II de Failly (1467, Bernissart- ?). Chevalier. Seigneur de Bernissart et du Wez. Il épousa  Guillemette Boutry, dont il eut:

  • Jean III, infra
  • Jacques, ép. Catherine d’Anneux (1515- ?)
    • Jacqueline ( ?-1624), ép. Antoine de Beaulencourt
    • Anne ( ?-1633), dame héritière de Fayt, ép. Henri le Preud’homme d’Hailly
  • Jeanne ( ?-1562)

Jean III de Failly (?-?), seigneur de Bernissart et de Wez. Il épousa Marguerite de Hannaert, dont il eut:

  • Charles, infra
  • Aimée, ép. Louis de Brodart

Charles de Failly (?-?), seigneur de Bernissart et de Wez. Il acheta Quevaucamps. Il épousa Isabeau de Tollenaere, dont il eut:

  • Jean IV, infra
  • Marie ( ?-1616), ép. Jean d’Enghien-Kastergat

Jean IV de Failly (1584, Bernissart-1633). Chevalier. Seigneur de Bernissart, du Wez, de Quevaucamps du Vivier, de Fayt (par mariage). Il épousa Marie de Goegnies, dont il eut:

Jacques de Failly (?-?), seigneur de Bernissart, du Wez, de Quevaucamps, du Vivier, de Fayt. Il épousa Louise-Marie de Harchies, fille d’Arnould de Harchies, dont il eut:

  • Marie de Failly ( ?- ?), dame héritière de Bernissart , qui épousa Claude-Herman de Millendonck
  • Jean V ( ?- 1674), seigneur de Fayt, du Wez, du Vivier, … qui épousa Charlotte de Cugnon, dont il eut:
    • Félicité de Failly (1643-1671)

Vers 1677, Quevaucamps fut revendu à la famille de la Barre.

 

Berlaimont (famille de)

Village situé entre Le Quesnoy et Avesnes, au sud de Bavay.

Cette famille seigneuriale s’est constituée par une alliance entre la famille de Saint-Aubert et la descendance de Gilles de Chin, seigneur de Chin et de Berlaimont.

Famille de Saint-Aubert

Godefroid de Saint-Aubert (v1060- ?) épousa  v1120 Mabille « de Ribemont », fille d’Anselme III d’Ostrevent

Gérard de Saint-Aubert « Maufislastre » (v1090-1137), fils du précédent. Sénéchal de Hainaut. Il épousa Ermengarde d’Oisy, fille d’Hugues II d’Oisy, dont il eut:

Gilles I de Saint-Aubert « d’Avesnes », « de Berlaimont » (v1125-v1177), fils du précédent. Seigneur de Bohain, de Busignies (Busigny).  Bouteiller et sénéchal de Hainaut (hérité de sa 3ème épouse). Seigneur de Chin et baron de Berlaimont (idem)

  1. Ep. Alix d’Antoing, fille d’Hugues I et de Flandrine de Namur, dont il eut:
    1. Hildéarde « de Berlaimont » de Saint-Aubert, ép. Wauthier III de Bousies
  2. Ep. v1145 Berthe de Bouchain « d’Ostrevent » « de Ribemont », fille de Godefroid II
    1. Yolente de Saint-Aubert (1150-1207), ép. Nicolas I de Barbencçon
    2. Gilles II de Saint-Aubert « de Berlaimont », infra
  3. Ep. Mahaut de Chin « de Berlaymont », dame de Berlaimont, fille de Gilles de Chin (1100-1137) et d’Eve « Damison » de Chièvres
    1. Jeanne de Saint-Aubert « de Berlaimont, ép. Baudry V de Roisin, seigneur de Roisin, Blaregnies et Wargnies

Familles de Chin et de Berlaimont

Isaac de Berlaimont ( ?-1090), seigneur de Berlaimont et de Ribemont. Nommé échanson du Hainaut en 1049 par Richilde. Il aurait assassiné Thierry d’Avesnes, en révolte contre le comte Baudouin II. D’une épouse inconnue, il eut  Isabelle de Ribemont (v1090- ?). Celle-ci épousa Gauthier de Chin (v1075-1137) et lui donna: 

Gilles de Chin (1100-1137, siège de Roucourt), fils du précédent. Seigneur de Chin et de Ribemont. Il devint baron de Berlaimont par héritage d’Isaac de Berlaimont. Chambellan du Hainaut (sénéchal?). Il rejoignit la croisade en Palestine en 1129, où il aurait tué un lion, événement à l’origine de sa légende. A son retour, il aurait terrassé un dragon dans les marais de Wasmes, dont il était seigneur d’un fief. Puis il aurait fait assécher ceux-ci, sources de maladies. Il épousa Ide/Eve « Damison » de Chièvres, dont il eut une fille, Mahaut de Chin, dame héritière de Chin et de Berlaymont.

Celle-ci épousa Gilles I de Saint-Aubert, dont il a été question plus haut. Tout comme Gilles de Chin, il fut tué au siège de Roucourt en 1137. Ils eurent:

Gilles II de « Berlaimont » de Saint-Aubert (1165-1218). Seigneur de Berlaymont et de Chin. Il épousa en 1202 Helvide/Hedwige de Hainaut, fille de Guillaume, fils bâtard du comte Baudouin IV de Hainaut. Elle épousera en secondes noces Baudouin d’Avesnes, avoué de la Flamengrie

Gilles III de Berlaimont (1203-1267), fils du précédent, qui abandonna le nom de Saint-Aubert. Seigneur de Berlaimont, de Busignies, de Chin. Avoué (seigneur ?) de la Flamengrie (par mariage). Chambellan de Hainaut. Il épousa Ide/Joye/Jeanne d’Avesnes, dame de la Flamengrie, fille de Fastré II d’Avesnes, nièce de Baudouin d’Avesnes sus-nommé.

Gilles IV de Berlaimont (1235-1311), fils du précédent. Seigneur de Berlaimont, de Chin, de Busignies. Avoué/seigneur de la Flamengrie.  Chevalier. Bouteiller héréditaire de Hainaut par le mariage avec la fille de Jean d’Aulnoy.  Son château de Berlaymont fut brûlé par le comte Jean d’Avesnes. Il fut exilé. Plus tard Philippine de Hainaut, fille du comte, lui donna une indemnité pour réparer son château. Il épousa en 1260 Marie de Pinon, fille de Jean de Coucy, sire d’Aulnoy (Nord).

Gilles V de Berlaymont (1265-1334). Fils du précédent. Seigneur de Berlaymont, de Chin, de Busignies, d’Aulnoy. Seigneur de Floyon qui se trouve au sud d’Avesnes (par mariage ?).  Avoué de la Flamengrie. Chevalier. Bouteiller héréditaire de Hainaut. Il épousa Marie de Vierves, dont il eut:

  • Gilles, infra
  • Fastré « le Bon » de Berlaymont. Seigneur  d’Aulnoy et de la Flamengrie. Chevalier. Il épousa Alix d’Assenbroeck, fille de Gilles II, seigneur d’Assenbroeck, dont il eut:
    • Marie, ép. Hugues II de Lannoy
    • Agnès de Berlaimont, dame de la Flamengrie, ép. Thierry III de Grandpré (ou Grand Pré), seigneur de Houffalize
      • Philippa (v1340-1363), dame de Houffalize, ép. Gérard d’Argenteau
      • Agnès de Grandpré-Houffalize, dame de la Flamengrie. Elle épousa Wéry de Walcourt-Rochefort

Gilles VI de Berlaymont (v1295/1300- ?), fils de Gilles V. Seigneur de Berlaymont, de Vierves et de Floyon, dit « le Grand Seigneur de Floyon ». Avoué de Bussignies. Il épousa  Jeanne de Barbençon, dame de Solre-le-Château, dont il eut:

  • Gilles VII, infra, 
  • Marie « de Floyon », ép. Evrard de la Haye, bailli du Hainaut en 1418
  • Isabelle, ép. Louis, bâtard de Hainaut
  • Jean, infra, ==> lignée de Berlaymont – Floyon
  • Jeanne, ép. Guy de Morcipont
  • Jacques de Berlaymont ( ?-1445). Seigneur de Solre-le-Château (par sa mère) et d’Anseroeul (par sa femme). Conseiller de Philippe le Bon. Il n’eut que des filles.

Gilles VII de Berlaymont (v1325- ?), fils aîné du précédent (parfois appelé Jean). Seigneur de Berlaymont. Seigneur de Péruwelz, de Hierges, de Beauraing (par mariage).  Bouteiller de Hainaut. Il avait épousé Jeanne ou Isabeau, dame de Péruwelz, fille de Baudouin de Péruwelz. Il en eut:

  • Gilles VIII de Berlaymont, infra
  • N, mariée à Albert Turck
  • Fastré de Berlaymont. Seigneur de Glayon et de Chaumont par son mariage avec Marie de Reumont, dame de Glayon, dont il eut Jeanne, dame de Glayon et de Chaumont, qui épousa Jean de Stavele

Gilles VIII de Berlaymont ( ?- 1415, Azincourt), fils du précédent. Seigneur de Berlaymont, de Hierges, de Péruwelz, de Beauraing. Bouteiller de Hainaut. Il épousa Marie de Ligne, dame de Lens, fille de Jean II de Ligne et d’Eustache de Barbençon. Il en eut:

  • Lancelot de Berlaymont, infra
  • Gilles IX, infra
  • Marie (ou Marguerite) de Berlaymont, dame de Beauraing par héritage de son frère Lancelot, ép. Jean de Viesville

Lancelot de Berlaymont ( ?- 1484), fils du précédent. Seigneur de Berlaymont, Hierges, Péruwelz et Beauraing. Bouteiller de Hainaut. Au service de Marie de Bourgogne et de Maximilien d’Autriche. Il défendit en 1477 Valenciennes contre les troupes de Louis XI qui vint incendier son château. Il fut tué en 1484 à Cambrai lors d’une querelle avec Philippe de Clèves. Il avait épousé en 1483 Marguerite de la Marck, dont il n’eut pas d’enfant. Son frère Gilles hérita de ses biens. 

Gilles IX de Berlaymont ( ?- ?), frère du précédent. Seigneur de Berlaymont, de Hierges, de Péruwelz, de Beauraing (après la mort de son frère). Bouteiller de Hainaut. Il contracta deux mariages au Portugal

  1. Ep. Marie de Dalmatie (Maria Beatrix d’Almeida), dont il eut:
    1. Gillette de Berlaymont ( ?-1546), dame de Berlaymont, de Péruwelz, de Hierges, … Elle épousa en 1491 Louis Rollin (v1447-1528), seigneur d’Aymeries et de Houdeng-Aymeries, grand veneur de Hainaut, petit-fils du chancelier Nicolas Rolin. Ils n’eurent pas d’enfant. Elle adopta son cousin Charles de Berlaymont, seigneur de Floyon (infra) à qui elle légua tous ses domaines.
  2. Ep. Caterina de Coimbra. Pas de postérité.

Descendance de Jean de Berlaymont, fils de Gilles VI (branche de Floyon)

Jean Ier de Berlaymont  (v1325/1327- apr1379). Fils de Gilles VI et frère cadet de Gilles VII. Sire de Floyon. Par mariage, il devint seigneur de Ville, Pommeroeul, Hautrage et Villerot. Jean 1er est cité dans des actes en 1391 et 1410. Jean 1er signa la charte des lois du Hainaut  en confirmation de celle de 1200. Il présenta une nouvelle loi aux échevins et jurés de sa seigneurie de Péruwelz. Il fit bâtir la première église de Pommeroeul en 1360. Il s’était marié en 1358 avec Alix de Strépy-Harchies, fille de Gérard, dame de Ville, de Pommeroeul et Hautrage, qui fit entrer ces seigneuries dans la famille de Berlaymont. Ils eurent plusieurs enfants dont deux fils qui forment des branches distinctes des Berlaimont, dont:

  • Marguerite (1365, Berlaymont- ?), ép. Guy de Morchipont
  • Claire « de Péruwelz » de Berlaymont (1368- ?), ép. Jean de Failly
  • Gérard Ier « Persidès » de Berlaymont (1374-1453), seigneur de Ville ==> Branche de Berlaymont-Ville, infra
  • Jean II de Berlaymont (1379-1432) qui continue la Branche de Berlaymont-Floyon, ci-après:

Jean II de Berlaymont (1379-1432), fils du précédent. Sire de Floyon. Il tua son cousin, le seigneur de Ville. Il se retira à Liège auprès de l’évêque qui lui donna la terre de Haultepenne. Il épousa vers 1392 Jeanne de Warnant d’Oultremont ( ?-1441/1444), fille d’Arnould de Warnant, dont il eut:

  • Gilles de Berlaymont, infra
  • Jean ( ?-1460). Ex-chanoine. Seigneur de Haultepenne et d’Engis. Il épousa Philippotte de Binacq. Pas de postérité
  • Jeanne, chanoinesse à Maubeuge, fondatrice des chanoinesses religieuses de Huy
  • Guy de Berlaymont « de Floyon » « l’aîné » ( ?-1508). Seigneur d’Odeur et de Baumale. Il épousa Agnès d’Oultremont, dont il eut:
    • Guy
    • Jean ( ?-1519), seigneur de Gesves et de Haultepenne
    • Marie

Gilles de Berlaymont (?-?), fils de Jean II. Sire de Floyon et de Haultepenne. Il épousa Judith de Dongelberg de Longchamps.

Jean de Berlaymont ( ?- 1520), fils du précédent. Seigneur de Floyon et d’Haultepenne. Il épousa Jeanne d’Orley, dont il eut:

  • Michel, infra
  • Marie, ép. Jean de Vaulx

 Michel de Berlaymont ( ?- ?), fils du précédent. Seigneur de Floyon et de Haultepenne. Chevalier. Gouverneur-capitaine-général de Namur. Il épousa en 1520 Marie Barrault de Jambert, dont il eut:

  • Gilles, chanoine à St-Lambert à Liège
  • Louis de Berlaymont ( ?-1567), seigneur de Floyon et de Haultepenne. Il épousa Marie de Gavre. Sans postérité. Il signa le compromis des nobles.
  • Charles, infra

Charles de Berlaymont (1510-1578, Namur), fils cadet du précédent. Seigneur de Floyon, d’Engis et d’Haultepenne (de son frère Louis mort en 1567). Il hérita de sa cousine Gillette de Berlaymont en 1547: la baronnie de Berlaymont, les seigneuries de Beauraing, d’Hierges, de Péruwelz . Seigneur de Lens (en Hainaut en 1545). Il fut créé comte de Berlaymont en 1574. Gouverneur de Namur. Grand veneur de Brabant. Chevalier de la Toison d’Or. Homme d’Etat distingué. Membre du conseil d’Etat et chef du conseil des finances de la gouvernante Marguerite de Parme en 1558. En 1566, il assistait à la réunion où l’on examina la requête des confédérés calvinistes d’arrêter l’inquisition, dirigés par Guillaume d’Orange. Il les aurait traité de « gueux ». Il épousa vers 1550 Adrienne de Ligne-Barbençon, dont il eut:

  • Gilles de Berlaymont ( ?-1579), baron de Hierges. Stadhouder dans les Dix-Sept Provinces. Commandant de la garde personnelle de Don Juan d’Espagne. Tué à Maastricht. Il avait épousé Lamberte de Croÿ. Pas de postérité.
  • Jean, prévôt et chanoine de Liège
  • Charles ( ?-1562), chevalier de Malte
  • Louis de Berlaymont (1542-1594). Chanoine de St-Lambert à Liège. Archevêque de Cambrai (1570). Evêque de Tournai.
  • Lancelot de Berlaymont ( ?-1578). Comte de Meghem, seigneur de Beauraing. Il épousa Marie de Brimeu, comtesse de Meghem, dont il eut:
    • Charles
    • Jean
  • Florent, infra
  • Claude de Berlaymont (1550-1587). Seigneur de Haultepenne. Commandant de l’armée des Flandres de Philippe II. Gouverneur de Breda. Il épousa Marguerite de Brimeu. Pas de postérité
  • Adrienne, ép. Jean de Brandebourg
  • Yolande, ép. Gérard de Croÿ, comte du Roeulx
  • Marie, ép. Georges de Beaufort

Florent de Berlaymont (v1550-1626, Namur), fils du précédent. Il hérita ses seigneuries à la mort de ses frères. Comte de Berlaymont.  Baron de Hierges, de Lens. Seigneur de Floyon, de Hautepenne, de Péruwelz, de Beauraing. Comte de Lalaing, Seigneur de Quévy et pair de Hainaut (par mariage). Ex-chanoine de la cathédrale de Liège. Capitaine des armées. Gouverneur du comté de Luxembourg, de Namur et d’Artois. Il participa à la bataille de Ruremonde  en 1572 où il est fait prisonnier. En 1576, il se rallia au parti des Etats Généraux qui se soulevaient. Il obtint sa libération en se mettant au service de la répression de le Réforme près du  nouveau gouverneur général. Au service ensuite des archiducs Albert et Isabelle En 1626, sa veuve Marguerite fonda l’ordre des chanoinesses régulières de Berlaymont à Bruxelles.  Chevalier de la Toison d’Or. 

  1. Ep. Hélène de Melun ( ?-1590) – pas d’héritier
  2. Ep. Marguerite de Lalaing (1574-1650), comtesse de Lalaing, baronne de Wavrin, dame de Quévy
    1. Marie Marguerite de Berlaymont (1589-1654), comtesse de Berlaymont et dame de Péruwelz.
      1. Ep. 1610 Antoine III de Lalaing, comte d’Hoogstraeten. Pas d’enfant.
      2. Ep.1621  Louis d’Egmont (v1600-1654), comte d’Egmont, prince de Gavre, duc de Gueldre. Il vendit Péruwelz.
    2. Isabelle de Berlaymont (1602-1630).  Comtesse de Lalaing. Baronne d’Escornaix. Dame de Quévy. Ep. Philippe Charles d’Arenberg (1587-1640), fils de Charles de Ligne-Arenberg et d’Anne-Isabelle de Croÿ,

Descendance de Jean II de Berlaymont, fils de Jean Ier (branche de Ville)

 Gérard II de Berlaimont, dit « Persidès de Ville » ( ?- 1410). Seigneur de Ville, de Pommeroeul, d’Hautrage, de Villerot  et Aulnoy. Grand bailli de Hainaut  de 1403 à 1408 ou 1362/1364. Il résida à Hautrage. En 1412, il confirma à Jean de Werchin, sénéchal de Hainaut, plusieurs déshéritements en faveur du comte de Hainaut. Il épousa Marie de Vierves, fille du siegneur de Vierves et d’Isabeau de Châtillon, dont il eut:

  • Gérard, infra
  • Catherine, ép. Jean de Rotselaer
  • Agnès ( ?-1429), ép. Guy de Ghistelles

Gérard III de Berlaymont ( ?- 1473 ?), fils de Gérard II. Seigneur de Ville, de Pommeroeul, d’Hautrage et de Villerot (par son père) d’Aulnoy, et  de Vierves  (par sa mère).  Conseiller du duc Bourgogne. Il épousa Isabeau/Marie de Rotselaer, dont il eut:

  • Gérard, ( ?-1473), infra
  • Jeanne de Berlaymont, ép. Johan t’Serclaes, baron de Tilly, bourgmestre de Bruxelles
  • Marie de Berlaymont de Ville, ép. Baudouin de Hennin-Liétard ( ?-1414), seigneur de Fontaine-l’Evêque et Sebourg
  • Marguerite de Berlaymont de Ville, ép. Lancelot de Boussu-en-Fagne

Gérard IV de Berlaymont de Ville ( ?-1473), fils du précédent. Seigneur de Ville, Pommeroeul, Villerot et Hautrage, de Vierves. Puis par mariage de La Hamaide et de Renaix. Il épousa Marie de La Hamaide, fille d’Arnould de la Hamaide, baronne de Renaix. Il n’eurent qu’une fille, Marie de Berlaymont de Ville, dame héritière de Ville, Hautrage, Villerot, Pommeroeul, la Hamaide, Renaix. Elle épousa Jacques I de Luxembourg qui hérita de tous ces domaines.

 

Barbençon (famille de)

Barbençon est un village situé près de Beaumont, avec qui il a fusionné en 1977.

Son territoire à l’origine était une possession de l’abbaye de Lobbes qui l’administra via un avoué issu d’une famille qui a pris le nom de Barbençon mais n’en est ni le seigneur ni le propriétaire. Il en est ainsi pour quelques villages autour.

La seigneurie de Barbençon obtiendra le titre de pairie de Hainaut. Certains membres seront seigneurs de La Longueville, de Jeumont, de Blaregnies, de Harchies-Préaux.

Les avoués de Barbençon

Aleide Barbençon. Dame alleudière de Barbençon, dont l’origine n’est pas connue. Elle épousa Isaac II de Valenciennes (secondes noces pour celui-ci), fils d’Arthur de Valenciennes, lui-même fils d’Isaac I de Valenciennes (890-951), comte de Valenciennes et de Cambrai et frère d’Arnould I de Cambrai-Valenciennes.

Gossuin de Barbençon ( ?- ?), fils d’Aléide de Barbençon et d’Isaac II de Valenciennes. Il eut d’une épouse inconnue:

Ghislain I de Barbençon (?-?), qui épousa Hadwide de Sart, dont il eut:

Isaac I de Barbençon (1022-1084, avant son père). Châtelain de Beaumont (château construit par la comtesse Richilde). Chevalier. Pair du Hainaut (châtellenie de Mons). Seigneur de Buissière, Boussu-lez-Walcourt, Erpion, Renlies, Vergnies, Jeumont, Merbes-le-Château, Erquelinnes, Solre-sur-Sambre, Marpent, peut-être de Vellereille-le-Brayeux. Avoué de Barbençon pour l’abbaye de Lobbes. Il épousa Hedwige de Florennes, dont il eut:

Les seigneurs de Barbençon.  Cette seigneurie restera attachée à une pairie du comte de Hainaut.

Ghislain II de Barbençon ( ?-1168). Baron de Barbençon (par usurpation – infra). Châtelain de Beaumont en 1084. Seigneur de Buissière, Boussu-lez-Walcourt, Erpion, Renlies, Vergnies, Jeumont, Merbes-le-Château, Erquelinnes, Solre-sur-Sambre, Marpent, de Vellereille-le-Brayeux. Il céda la seigneurie de Vellereille à l’abbaye de Bonne-Espérance. Pair du Hainaut. Avoué de Barbençon pour l’abbaye de Lobbes. Sous la maitrise de l’abbé de Lobbes Arnould (1078-1093) le baron de Barbençon, de connivence avec le prévôt de Lobbes Obibald, usurpa ses droits d’avoué et confisqua les possessions régionales de Barbençon, Boussu-lez-Walcourt, Renlies, Vergnies et Erpion. Dans la même période, Arnould 1er de Morialmé fera de même avec le fameux Obibald et confisquera aussi les églises et dîmes de Clermont, Chastrès, Vogenée, Pry-lez-Walcourt, Gourdinnes et Somzée. Il ne rendra jamais ces biens à l’abbaye de Lobbes malgré les demandes et menaces de l’impuissant Prince-Evêque de Liège. Sa seule concession d’apaisement sera de rendre les églises et dîmes de ces localités à l’abbaye, mais il en gardera tous les territoires. Il épousa Adèle de Solre, dont il eut:

Isaac II de Barbençon (1091- ?). Seigneur de Solre-le-Château (héritage maternel) et de Barbençon et dépendances (héritage paternel). Pair du Hainaut.  Châtelain de Beaumont et de Mons en 1125. Il épousa avant 1115 Mahaut de Rumigny-Florennes (1095- ?), fille de Nicolas II de Rumigny et sœur de Béatrix qui épousa Gossuin III  de Mons :

  • Yvette, ép. vers 1135 Lancelin II de Ham
  • Grégoire (v1122-1178), religieux, chanoine à Mons
  • Nicolas 1er, infra
  • Isaac (v1129)

Nicolas I de Barbençon (v1125-v1181). Chevalier.  Baron de Barbençon et seigneur d’autres lieux, dont Jeumont. Pair de Hainaut. Fidelis et consanguineis du comte Baudouin V. Il épousa en 1150 Yolande de Saint-Aubert :

  • Nicolas, infra
  • Eustache (v1172-1208), parti à la 4ème croisade, tué à Kozumi – pas de postérité
  • Jean (v1175-1206), parti à la 4ème croisade, tué à Drama – pas de postérité
  • Isabeau (1177- ?), ép. Robert de Maulde
  • Gilles (v1179-1243), S.de Villers(-Sire-Nicole) et de Merbes-le-Château (mariage), qui épousa Elisabeth de Merbes, dont il n’a qu’une fille, Helvise.

Nicolas II de Barbençon (v1170-v1258). Chevalier. Baron de Barbençon et Seigneur de Jeumont et d’autres lieux, dont Villers(-Sire-Nicole). Pair et maréchal de Hainaut. Il favorisa le travail du fer sur ses fiefs. La plus ancienne forge était le “Haut-Marteau” qui apparait dans les textes vers 1200. En 1181, il fut caution d’un compromis passé entre l’Abbaye de Bucilly et divers particuliers. En 1200, il est témoin de la signature de la charte du Hainaut en 1200. En 1248, il confirma la donation de l’autel de Renlies à l’abbaye de Lobbes. Il épousa Marie de Montfort-l’Amaury

  • Nicolas ( ?-1258)
  • Marie

Nicolas III de Barbençon ( ?-1258). Chevalier. Pair de Hainaut. Baron de Barbençon et seigneur de Jeumont et d’autres lieux, dont Villers(-Sire-Nicole). Il fonda avec son épouse une abbaye de dames augustines à Arpent en 1243. Le lieu étant mal configuré, cette abbaye sera déplacée vers Bersillies qui deviendra Bersillies-l’Abbaye et prendra le nom de Notre-Dame de la Thure. Il épousa Isabeau de Soissons-Nesles, dont il eut:

  • Jeanne ( ?-1301), religieuse augustine, puis abbesse à Notre-Dame de la Thure
  • Yolande ( ?- ?), ép. Hugues d’Antoing-Harnes
  • Hugues ( ?-1313), chevalier
  • Agnès « Ide » ( ?- ?), ép. Thierry III de Senzeilles
  • Mahaut (1246-1258), ép. Wauthier I « le Grand » d’Enghien, fils de Sohier II
  • Jean, infra
  • Nicolas  de Barbençon (1251-1313). Chevalier, sire de Braine-l’Alleud, de Villers-sire-Nicole, de Boussu-lez-Walcourt et d’Hussignies. 
    • Ep.1. 1304 Alexandrine du Roeulx ( ?-1309)
      • Jeanne, ép. Jean de Noyelle
      • Nicolas IV de Barbençon  (1306-1345), seigneur de Braine-l’Alleud et Villers-sire-Nicole. Il épousa Marguerite de Looz-Agimont
        • Jeanne de Barbençon (v1326-?), dame héritière de Villers-Sire-Nicole, ép. Gérard II d’Enghien, seigneur d’Havré
    • Ep.2. 1310 Ide d’Antoing
      • Isabeau, dame d’Hussignies, ép. Jean III de Marbais

Jean I de Barbençon (1248-1312). Baron de Barbençon et seigneur de Buissière, Jeumont, Merbes, … Pair de Hainaut, chevalier. Il épousa Marie d’Antoing, dont il eut:

  • Nicolas, infra
  • Isabelle II ( ?-1331), ép. Ferry de Custine – veuve, devient religieuse et abbesse de Bersillies
  • Michel ( ?-1357), ép. Jeanne de Valois, fille de Charles de Valois. Chevalier, S. d’Erquelinnes, connétable de France
  • Hugues ( ?-1344), S. de Sedan par mariage avec Marie de Jauche-Mastaing (1315-1387)
    • Jean de Barbençon ( ?-1404), S. de Sedan
  • Mahaut de Vierves de Barbençon, ép. Baudry X de Roisin ( ?-1318)
  • Jean II-Guillaume (1289-1332), infra

Nicolas III « Jean le Jeune » de Barbençon-Jeumont (v1285-1345). Chevalier. Baron de Jeumont et de Solre-le-Château. Il épousa Marguerite-Jeanne de Montchalons, dont il eut:

  • Guillaume de Barbençon-Jeumont ( ?-1379), seigneur de Jeumont, Hermée, Donstiennes. Mayeur de Valenciennes. Il épousa Philippa de Pottes, dame usufruitière de Jeumont et dame de Rebaix. Il en eut:
    • Allard de Barbençon-Jeumont ( ?-1373), chevalier
    • Godefroid de Barbençon-Jeumont, ép. Catherine de Ghistelles
      • Alexandrine de Barbençon-Jeumont
      • Godefroid de Barbençon-Avelin ( ?-1446), ép. Jeanne de Selles. Seigneur de Renay par achat à Georges d’Avelin
        • Jean de Barbençon-Avelin, ép. Catherine Lanthier de Lambrechies
    • Gérard « aux Yeux rouges » de Barbençon-Jeumont ( ?-v1365) ==> Barbençon-Werchin
    • Guillaume « l’ardent » de Barbençon-Donstiennes (1351-1409) ==> Barbençon-Donstiennes. Seigneur de Donstienne, de Strée et d’Estaimbourg. Il épousa Marguerite de Monchy
  • Allard de Barbençon-Solre
  • Jean II de Barbençon-Jeumont (1370-1415). Ecuyer puis chevalier. Capitaine de Courtrai. Chambellan et conseiller des ducs Jean-sans-Peur et Philippe le Bon. Combat à Roozebeke (1382), Othée (1408) et meurt à Azincourt. Il avait épousé Anne Catherine de Ligne, fille de Fastré II et Jeanne de Condé

Jean II Guillaume de Barbençon (1289-1332), frère du précédent. Baron de Barbençon et S. de Merbes, Jeumont et La Buissière. Pair du Hainaut. Il épousa Isabeau « Eustachie » d’Argies (1290-1357), dont il eut:

  • Catherine
  • Béatrice
  • Marguerite
  • Marie, ép. Jean de Traynel
  • Hugues ( ?-1374), S. de Boussu et Fontenelle – célibataire – don de ses biens à son frère Gilles
  • Gilles ( ?-avt1390). Chevalier, S. de Boussu (le-Walcourt) et Fontenelle (hérité de son frère Hugues)
  • Pierre
  • Renaud
  • Henry de Barbençon ( ?-1397), S. de Solre-le-Château et Haussy, S. d’Oultre
    • Ep.1. Catherine d’Oultre
      • Jeanne « de Vierves » de Barbençon
      • Henri, ép. Catherine van der Aa
        • Catherine, ép. Gilles de Potelles
        • Perceval, ép. Agnès de Potelles
          • Jeanne de Barbençon, ép. Baudouin de Hennin
      • Catherine, ép. Gilles II de Chin de Mortagne
    • Ep.2. Isabeau de Montignies-St-Christophe
      • Elisabeth, ép. Eustache van der Aa
      • Arnould-Maurice ( ?-apr1410), S. de Solre-le-Château et Haussy
  • Agnès, ép. Hellin V de Wavrin
  • Jean III ( ?-1378), infra

Jean III de Barbençon ( ?-1378). Seigneur de Barbençon, de la Buissière, de Merbes. Il épousa en 1364 Yolande de Gavere (1340-1388) dame de Lens, fille de Gérard de Gavre de Liedekerke et de Marie de Schoenwoustre de Harchies, dame de Harchies ( ?), dont il eut Yolande de Barbençon, qui épousa Othon « Oste » de Lalaing (1338-1441) à qui elle transmet Montigny

Barbençon-Werchin  (supra)

Gérard « aux Yeux rouges » de Barbençon-Jeumont ( ?-v1365), fils de Nicolas III de Barbençon. Seigneur de Jeumont et de Roubaix. Il épousa  Marie/Marguerite de Pottes (v1300-1371), dont il eut:

  • Jeanne de Barbençon-Jeumont ( ?-1388), qui épousa Simon II de Lalaing-Quiévrain
  • Jean III de Barbençon-Jeumont (1354-1415, Azincourt), infra

Jean III de Barbençon-Jeumont (1354-1415). Chevalier. Seigneur de Roubaix, Jeumont, Erquelinnes. Seigneur de Harchies-Préaux et de Werchin, de La Longueville et de Villers-Sire-Nicole (par mariage). Sénéchal de Hainaut. Capitaine de Courtrai et de Bapaume. Participa à la bataille de Roosebeek en 1382, à celle d’Othée en 1408 et à celle d’Azincourt en 1415 où il est tué. Grand bailli de Hainaut (1392-1395). Souverain-bailli de Flandre. Chambellan et conseiller de Jean-sans-Peur

  1. Ep. 1368 Jeanne du Chasteleer
  2. Ep. 1399 Philippotte de Werchin. De ce fait, les terres de Werchin, La Longueville, Villers-Sire-Nicole, Walincourt, Cysoing, Préaux  entrèrent dans la Maison de Barbençon.
    1. Jean IV, infra
    2. Jeanne de Barbençon ( 1400- ?), dame de La Longueville. Elle épousa en 1432 Jacques de Ghistelles (1395-1452). Il pourrait avoir été seigneur de La Longueville vers 1473 (cité) peut-être durant la minorité de Nicolas. Leur fils Jacques décéda en 1488. Il est cité comme conseiller et chambellan de Maximilien. Sont aussi cités comme seigneur de La Longueville : son fils Jean, …

Jean IV de Barbençon-Jeumont (1402, Verchain-1470). Seigneur de Jeumont, de Werchin, de la Longueville, de Villers-Sire-Nicole, de Wallencourt, de Blaregnies, de Harchies-Préaux. (Blaregnies pourrait être revenue à cette branche par achat ou héritage de Marie de Barbençon-Donstienne (infra), fille de Guy « l’Ardennois », qui a épousé Jacques de Thiant).  Sénéchal de Hainaut. Chambellan du duc Philippe le Bon. Il épousa en 1426, Jeanne de Flamenc  (= 1460), dame de Canny  et de Varennes. En 1458, Jean II et son épouse partagèrent leurs biens entre leurs cinq enfants, dont

  • Jean, infra
  • Jacques, infra
  • Guy, ép. Marie de Roisin
  • Christophe ( ?-1496/1501) ép. Marie-jeanne de Saarbrücken
  • Philippe ( ?-avt1470), ép. Guillemette de Hénin-Liétard, sans postérité

Jean V de Barbençon ( ?-1472), fils du précédent

Seigneur de Werchin, Jeumont, La Longueville, Villers-Sire-Nicole, Harchies-Préaux, Blaregnies, … Sénéchal de Hainaut. Resté célibataire

Jacques III de Barbençon ( ?-1478), frère du précédent. Hérite des seigneuries de Werchin, Jeumont, La Longueville, Villers-Sire-Nicole, Cysoing, Walincourt, Harchies-Préaux, Blaregnies, etc. Sénéchal de Hainaut. Il épousa Jacqueline de Moy ( ?-1513), dont il eut:

Nicolas de Barbençon-Werchin (v1470-1513), fils du précédent. Chevalier. Seigneur de Longueville, Villers-Sire-Nicole, de Walincourt, de Jeumont, de Biez, de Blaregnies, de Cysoing, de Werchin, de Harchies-Préaux, … Seigneur de Roubaix (par mariage). Sénéchal de Hainaut. Chambellan du roi de Castille. Il épousa en 1494 Yolande de Luxembourg-Saint Pol, fille de Jacques II, dont il eut:

  • Antoine (1495-1526), ép. Marguerite de Luxembourg-St Pol
  • Pierre (1495-1526), infra
  • Jacques (1499- ?),
  • Isabelle (1500-1559), ép. Jean III de Trazegnies-Hamal
  • Marguerite (1502-1558), ép. Charles de Borgogne
  • Jean (1504-1518)

Pierre de Barbençon-Werchin (v1497-1556/1557, Tournai), fils du précédent et seigneur des mêmes domaines. Il épousa Hélène de Vergy, dont il eut trois filles:

  • Jeanne
  • Charlotte, ép. Charles de Henin-Liétard, puis Maximilien de Hennin-Liétard
  • Yolande (1521-1593), héritière de Werchin, de Walincourt, de Harchies-Préaux, de Biez, de la Longueville, de Villers-Sire-Nicole, de Jeumont, de Cysoing, de Roubaix, de Blaregnies. Ces domaines, elle les transmit à son mari  Hugues de Melun-Antoing. Ils n’eurent qu’une fille qui épousa Lamoral I de Ligne.

Branche de Barbençon-Donstiennes

Elle commence avec Guillaume « l’Ardent » de Barbençon (1351, Barbençon-1409, Valenciennes).  Fils de Guillaume de Barbençon-Jeumont (supra).  Chevalier. Seigneur de Donstiennes (près de Thuin), de la moitié de Strée, d’Estaimbourg (près de Tournai) par mariage en 1388 avec Marguerite de Monchy (1370-1426), dont il eut:

  • Yolande (1389- ?)
  • Jean, infra

Jean de Barbençon ( ?-1428, Donstiennes). Chevalier. Seigneur de Donstiennes, de la moitié de Strée, d’Estaimbourg. Seigneur de Villemont (Ardennes) par mariage avec Alix « de Wez » von Wiltz ( ?-1422), dont il eut:

  • Godefroid ( ?-1465), ép. Waudru Hannecart ( ?-1473)
    • Marie
    • Waudru (v1440- ?), ép. Georges de Crehen
    • Catherine, ép. Adrien de Blois-Jumigny
    • Jeanne (1441- ?) qui épousa Nicolas de Rumigny-Peissant. Elle lui aurait apporté la seigneurie de Ressaix-Peissant. Comment ?
  • Jean
  • Gilles
  • Guy, infra
  • Marguerite (1360- ?), ép. Ferry de Grandpré-Voncq

Guy « l’Ardennois » de Barbençon ( ?-apr1439, Villemont). Seigneur de Blaregnies par mariage, avec Marie Anne de Roisin, dame de Blaregnies, fille d’Evrard de Roisin ou de Baudry XI. Ils eurent:

  • Jean de Barbençon, qui épousa Elisabeth d’Enghien
  • Guy ( ?, Villemont-v1492, Villemont), seigneur de Villemont, d’Herée et de Loupy. Il épousa Catherine de Thiant -> deux fils
  • Nicolas
  • Marguerite, héritière de Falnuez, ép.1. Jean I de Namur-Trivière ; ép.2. Léon Jean de Sars
  • Marie « de Blaregnies» (1402, Blaregnies – ?, Thiant), ép. Jacques III de Thiant

Blaregnies passe ensuite dans la branche aînée (supra).