Crohin (famille de)

Elle concerne essentiellement les villages de Saint-Symphorien et d’Asquillies

Michel d’Orgemont. Fils de Guillaume d’Orgemont et d’Isabeau de Haulchy (Haulchin ?). Seigneur de Crohin, Salmonsart et Balloirt. Il épousa Jeanne van Halewijn, dont il eut:

  • Robert d’Orgemont « de Crohin », infra
  • Henri d’Orgemont « de Crohin », ép. Isabeau de Joie

Robert d’Orgemont «  de Crohin », fils du précédent. Seigneur de Crohin, de Salmonsart (Braine-le-Comte) de Balloirt. Il épousa Marie de Joie, dont il eut:

  • Pierre de Crohin, infra
  • Jean ( ?-1455). Seigneur de Salmonsart, de Courjoie. Prévôt de Mons. Il épousa Jeanne d’Ambry, dont il eut:
    • Jean, seigneur de Salmonsart, prévôt d’Avesnes
    • Pierre, seigneur de Courjoie
    • Antoine, prieur et abbé
    • Jeanne, ép.1. Jean Resteau; ép.2. Guillaume de Le Loge
  • Marguerite, ép. Jean despars
  • Marie, religieuse
  • Colart de Crohin (v1430-?). Seigneur d’Asquillies par achat en 1473 à Henrion Clauwet. Il épousa Marie d’Ambry, dont il eut:
    • Nicolas de Crohin (v1460-?), seigneur d’Asquillies. Il épousa Waudru Lefevre (1470-?), dont il ne semble pas avoir eu d’enfant. Sa seigneurie fut transmise à son cousin Philippe (infra)
  • Gobert, sans héritier

Pierre de Crohin (?-?), fils aîné de Robert d’Orgemont de Crohin (supra). Seigneur de  Honterin, de La haye, de Pont, de Wauldisseau, d’Estrain. Il épousa Catherine Nokart, dont il eut:

  • Jean, non marié
  • Waudru, ép. Pierre Souldant
  • Simon de Crohin, infra
  • Georges de Crohin, infra

Simon de Crohin (v1450-?), fils de Pierre. Seigneur de Cronsage, de Pont, Atrich, La Haye et Haulchy. Seigneur de Salmonsart (Braine-le-Comte) hérité de Jean (supra). Seigneur de Saint-Symphorien par mariage. Echevin de Mons. Il épousa Antoinette de Ghelet, dont il eut:

  • Catherine
  • Simon et Michel, morts jeunes
  • Philippe de Crohin, infra
  • Anne, ép.1. Guillaume de Ligne; ép.2. Jean Moreau
  • Antoine, ép. Catherine de Hennin-Liétard fille de Jacques, dont il eut:
    • Jeanne, ép.1. François Baudouin; ép.2. Jean de Herzelles
    • Antoine, militaire, célibataire
    • Anne, ép. Jean Lucien d’Amiens

Philippe de Crohin (1480-?), fils de Philippe. Seigneur de Saint-Symphorien et de Salmonsart. Seigneur d’Asquillies (hérité de son cousin Nicolas – supra). Ecuyer. Echevin de Mons. Il épousa Marie de Haa (Has), dont il eut:

  • Antoine de Crohin (v1500-avt1535). Seigneur de Saint-Symphorien. Il épousa Cécile de Bouzanton et ne semble pas avoir eu d’enfant. Sa seigneurie passa à son frère François.
  • Antoinette (?-1588), qui épousa Vincent de Peissant
  • François, infra, qui hérite d’Asquillies
  • Philippe, infra, qui hérite de Saint-Symphorien

François de Crohin (v1503-apr1591). Fils du précédent. Seigneur de Haulchin et Asquillies. Il épousa Marguerite de Resteau, dont il eut:

  • Renelle, ép. Josse de la Falize
  • Antoinette
  • Eléonore, ép. Louis de omberghe
  • François de Crohin (v1525-apr1591). Seigneur d’Asquillies et d’Haulchin. Epousa Marguerite de Chassey, dont il eut:
    • Jean de Crohin (v1550-?). Seigneur d’Asquillies. Il épousa Barbe de Rolly, puis Michelle de Sivry, dont il eut:
      • Philippe, mort jeune, dernier de son nom
      • Marguerite de Crohin (v1575-?), dame héritière de Salmonsart, Asquillies qui épousa Jacques Chrestien, dont elle eut une fille

Philippe de Crohin (v1505, Nivelles-1535/1536), fils cadet de Philippe de Crohin (v1480-?). Il hérita de son père Saint-Symphorien. Ecuyer. Echevin à Mons. Epousa Philipotte de Pitpence “de Walcourt”, dont il eut:

  • Catherine de Crohin (?-1603), dame du Pont. Epousa 1584 Guillaume de Longin
  • Jean de Crohin (v1525/1530-apr1605). Seigneur de St-Symphorien en 1604/1605. Ecuyer. Il fonda la confrérie des archers de saint-Sébastien à St-Symphorien. Epousa Marguerite de Lognies, dont il n’eus pas d’enfant. Il transmit sa seigneurie à son frère Philippe, infra
  • Jacqueline, abbesse de Bélian
  • Philippe de Crohin, hérite de la seigneurie de St-Symphorien de son frère Jean. Il épousa Louise de Semptine, dont il n’eut pas d’enfant. La seigneurie fut transmise à sa soeur Marie (infra)
  • Marie de Crohin . Héritière de Saint-Symphorien. Elle épousa François de Barau de Magny, dont elle eut une fille Marguerite de Barau de Magny (?-1605), héritière de Saint-Symphorien qu’elle transmit à son époux Jean de Bousies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *