Luxembourg (famille de)

Branche aînée

Elle comporta plusieurs empereurs de Germanie: Henri VII, Charles IV, Wenceslas I, Sigismond I. Elle est issue de la réunion de la lignée des ducs de Limbourg et des comtes de Luxembourg.

Waléran III (1170-1226), duc de Limbourg (par héritage paternel), comte de Luxembourg (par mariage)

  1. Ep. Cunégonde de Lorraine
    1. Henri IV (1195-1247), duc de Limbourg, qui continue la lignée des ducs de Limbourg
    2. Waléran
    3. Mathilde
    4. Sophie
  2. Ep. 1214 Ermesinde de Luxembourg, comtesse de Luxembourg, veuve de Thiébaut de Bar, fille unique d’Henri IV l’Aveugle, comte de Luxembourg et de Namur. Ils eurent:
  • Henri, infra
  • Catherine de Limbourg (1215-1255), ép. Mathieu II de Lorraine
  • Gérard ( ?-1276), comte de Durbuy

Henri V « le Blond » ( ?-1271), fils du précédent, comte de Luxembourg. Il épousa Marguerite de Bar, dont il eut:

  • Henri VI, infra
  • Philippa (1252-1311), ép. Jean I d’Avesnes (1247-1304), comte de Hainaut et de Hollande
  • Marguerite
  • Jeanne, abbesse de Clairefontaine
  • Isabelle (1247-1298), ép. Guy de Dampierre (1225-1304), comte de Namur et de Flandre

Henri VI (1250-1288), fils du précédent, comte de Luxembourg. Il épousa Béatrice d’Avesnes ( ?-1321) dont il eut:

  • Henri VII, infra -> branche aînée qui suit
  • Marie ( ?-1337), ép. Jean de Ghistelles ( ?-1346, Crécy)
  • Henri ( ?-1303)
  • Marguerite, religieuse
  • Philippotte
  • Elisabeth
  • Waléran I ( ?-1288), seigneur de Ligny ==> branche cadette des Luxembourg-Ligny

Henri VII (1274-1313), fils d’Henri VI, comte de Luxembourg, roi des Romains, empereur. Il épousa Marguerite de Brabant (1276-1311), dont il eut:

  • Jean I, infra
  • Marie (1304-1324), ép. le roi Charles IV de France (1295-1328)
  • Béatrice (1305-1319), ép. Charles Robert, roi de Hongrie (1288-1342)

Jean I « l’aveugle » (1296-1346), fils d’Henri VII, comte de Luxembourg, roi de Bohême. Il épousa Elisabeth Premyslova (1292-1330), puis Béatrice de Bourbon (1320-1383). Il eut:

  • Marguerite (1313-1341), ép. 1328 Henri XV, duc de Basse-Bavière
  • Bonne (1315-1349), ép. 1332 Jean II « le bon » de France (1319-1364)
  • Charles IV, infra
  • Ottokar (1318-1320)
  • Jean-Henri (1322-1375), comte de Tyrol
  • Anne (1320-1338), ép. Otton de Habsbourg (1301-1339), duc d’Autriche et de Styrie
  • Elisabeth (1323-1324)
  • Wenceslas I (1337-1383), duc de Luxembourg, de Brabant et de Limbourg. Il épousa Jeanne de Brabant (1322-1406), héritière du duché. Pas de postérité légitime.

Branche cadette d’Henri VI de Luxembourg-Ligny, puis de Luxembourg-Saint-Pol

Cette lignée possèdera des seigneuries en Hainaut : Enghien, Athis, Bernissart, Montignies-sur-Roc.

Waléran I de Luxembourg ( ?-1288), seigneur de Ligny, épouse Jeanne de Beaurevoir, héritière, dont il a Waléran, infra

Waléran II de Luxembourg (1275-1354), fils du précédent, seigneur de Ligny, de Roussy, de Beaurevoir. Epousa Guyotte (1275-1338), châtelaine de Lille, dont il eut: Jean, infra

Jean I de Luxembourg (1300-1364), fils du précédent, seigneur de Ligny, Roussy et Beaurevoir

  1. Ep. 1330 Alix de Dampierre-Flandre (1322-1346)
  2. Ep. Jeanne Bacon
  • Guy, infra
  • Jean ( ?-1360), S. de Roussy
  • Jean (1342-1373), archevêque de Mayence
  • Henri (1344-1366), chanoine à Cologne et Cambrai
  • Waléran, cité en 1347
  • Jacques
  • Jeanne ( ?-1392), comtesse de Faucquenberghe
  1. Ep Guy de Châtillon ( ?-1360), comte de Saint-Pol
  2. Ep Guy VIII ( ?-1427), baron de La Rochefoucauld
  • Marie ( ?-1376/1382), ép. Henri V de Vaudémont
  • Philippote ( ?-1359), ép. Raoul de Reineval
  • Catherine ( ?-1366), ép. Daniel de Halewijn

Guy de Luxembourg  (1340-1371), fils du précédent, seigneur puis comte de Ligny, seigneur de Roussy et Beaurevoir. Il épousa Mahaut de Châtillon, comtesse héritière de Saint-Pol, dont il eut:

  • Waléran, infra
  • Marie, ép.1. Jean de Condé ( ?-1391), puis ép.2. Simon de Salm ( ?-1397)
  • André ( ?-1396), évêque de Cambrai
  • Jeanne ( ?-1430)
  • Marguerite
  • Pierre
  • Jean II, infra

Waléran III de Luxembourg-St-Pol (1356-1415), fils du précédent. Comte de Ligny et St-Pol. Seigneur de Roussy et Beaurevoir.

  1. Ep.1. Maud de Hollande, dont il eut Jeanne (?-1407), ép. Antoine de Bourgogne, duc de Brabant et de Limbourg
  2. Ep.2. Bonne de Bar
    1. Pierre (1369-1387), évêque de Metz et cardinal, béatifié
    2. Jean, bâtard
    3. Simon, bâtard

Jean II de Luxembourg-St-Pol (1370-1397), frère du précédent. Comte de Ligny et de St-Pol. Seigneur de Beaurevoir, de Richebourg et Roussy. Puis par mariage: comte de Brienne et de Conversano, seigneur d’Enghien. Il résida à Conversano dans les Pouilles.

Ep. Marguerite d’Enghien (1365-1397), fille de Louis d’Enghien, comtesse de Brienne et de Conversano, héritière d’Enghien (la dernière de la branche aînée d’Enghien), Onnezies, Montignies-sur-Roc, Athis

  • Pierre, infra
  • Louis (1390-1440), chancelier de France, évêque de Thérouanne, ensuite cardinal, archevêque de Rouen, puis cardinal
  • Jean III « le Borgne » (1392-1441), comte de Ligny et de Guise. Epousa Jeanne de Béthune ( ?-1449), vicomtesse de Meaux et dame de Ghistelles. Pas d’enfants. Il fut un partisan des Anglais et des Bourguignons, gouverneur de Paris pour Henri V d’Angleterre, chevalier de la Toison d’Or. C’est lui qui captura Jeanne d’Arc à Compiègne et la livra aux Anglais contre rançon.
  • Catherine, citée en 1393
  • Jeanne ( ?-1420), qui épousa successivement Louis de Ghistelles ( ?-1415), puis Jean ( ?-1484), comte de Melun, seigneur d’Antoing, burgrave de Gand. Pas d’enfant
  • Jean, bâtard

Pierre I de Luxembourg-St-Pol (1390, Conversano-1433), fils du précédent. Il avait sept ans à la mort de son père. Sa tante Isabelle d’Enghien, sœur de Louis, administra la terre d’Enghien de 1397 à 1399. Il fut comte de Ligny, St-Pol, Brienne et Conversano. Seigneur d’Enghien, de Beaurevoir et de Roussy (Roucy ?), d’Athis, d’Onnezies, de Montignies-sur-Roc, d’Aulnoye. Il vint pour la première fois à Enghien en 1407. Il fut fait chevalier de la Toison d’Or en 1431 lors de la création de l’Ordre.

Dans un dénombrement de la seigneurie d’Enghien, fait au comte de Hainaut, il fit hommage en 1410 au comte de Hainaut pour les fiefs d’Aulnoy, d’Onnezies, de Montignies-sur-Roc et de Poix du Roeulx.

En 1420, il participa aux campagnes d’Henri V en Angleterre. Il y fut fait prisonnier par Pierre de Luppel. Il fut libéré contre rançon à la fin de 1421. Il devint un des principaux conseillers de Jean IV de Bourgogne, duc de Brabant, qu’il soutint contre son épouse Jacqueline de Bavière. En 1430, il prit le nom de « comte de Saint-Pol, de Conversano, de Brienne et seigneur d’Enghien ». Il mourut de la peste à Rambures (Sommes) en prenant la tête d’un commandement de l’armée destinée à reprendre St Valéry aux Français . Il épousa Marguerite des Baux, fille aînée de François de Baux, duc d’Andria (1394-1469). Ils eurent:

  • Jacqueline (1415-1472), qui épousa successivement John de Lancaster ( ?-1435), duc de Bedford, puis Richard Woodville, comte de Rivers
  • Elisabeth, ép. Edouard IV d’Angleterre
  • Louis, infra
  • Thibaut ( ?-1477), S. de Fiennes et comte de Brienne. Il épousa Philippotte de Melun ( ?-1456) ==> Lignée des Seigneurs de Fiennes. Ils eurent:
    • Jacques 1erde Luxembourg-Fiennes (1445-1487). Seigneur de Fienne (par son père) et de Zottegem (par sa mère). Seigneur de Ville, Pommeroeul, de Hautrage, Villerot et de la Hamaide par mariage avec Marie de Berlaymont (1455-1529). Seigneur de Baudour en 1479 par don de Maximilien d’Autriche. Au service de Charles le Téméraire, de Marie de Bourgogne et de Maximilien. Capitaine général en Artois, Picardie et Lille, maréchal des armées. Gouverneur de Douai. Conseiller-chambellan, diplomate. Chevalier de la Toison d’Or (1478). Il perdit de nombreuses rentes et terres françaises, ayant pris le parti bourguignon contre le roi Louis XI. Raison pour laquelle il reçut la seigneurie de Baudour, le temps de récupérer ses biens.
    • Ils eurent:
      • Marguerite, religieuse 
      • Jacqueline, ép. Charles de Lalaing, qui rachète le Petit-Quévy
      • Philipotte, ép.  Robert de Béthune, puis Antoine de Ligne
      • Marie, ép. Daniel de Bouchout, puis Martin de Hornes
      • Jean II de Luxembourg-Fiennes (1477-1508). Seigneur de Ville, Hautrage, Villerot et La Hamaide. Chevalier de la Toison d’Or. Il épousa Elisabeth de Culembourg. Pas d’enfant. Sa sœur Philippotte hérite de Ville, Hautrage et Villerot qui va aux Ligne. La Hamaide va à son frère Jacques II, qui suit.
      • Jacques II de Luxembourg (?-1517), ép. Marguerite de Bruges de la Guthuse. Il hérite de son père les seigneuries de Fiennes, de Zottegem, de Baudour, puis de la Hamaide (à la mort de son frère Jean, sans descendance). La seigneurie de Baudour lui fut reprise en 1490, pour motif qu’il avait récupéré à la fin de la guerre ses domaines français. Pour la donner à Baudouin, bâtard de Bourgogne. Ce qui fut contesté par Marie « de Ville » de Berlaymont, « dame de Fiennes », veuve de Jacques Ier.Conseiller-chambellan de Maximilien, puis de Philippe le Beau, de Charles-Quint et de Marguerite d’Autriche. Il fut gouverneur de Flandre et d’Artois (1506). Il siégea au Conseil des Finances de Charles Quint (1509).  Chevalier de la Toison d’Or (1491)
      • François, évêque du Mans, décédé en 1509
    • Jacques ( ?-1487), S. de Richebourg, qui épousa Isabelle de Roubaix (1433, Fienne – 1502, Luxembourg), dont il eut:
      • Yolande de Luxembourg (1475, Fiennes-1533, Jeumont), qui épousa Nicolas de Werchin-Barbençon (1470-1513). Ils eurent:
        • Isabelle de Werchin ( ?-1559), qui épousa Jean de Trazegnies (1464-1530). Ils eurent:
          • Charles
          • Robert de Trazegnies, S. d’Onnezies
          • Eustache
          • Triolus
        • Pierre
        • Antoine
        • Auguste
      • Isabelle de Luxembourg-Ligny
      • Anne de Luxembourg-Ligny
      • Louise de Luxembourg-Ligny
    • Waléran, mort jeune
    • Jean, mort en Afrique
    • Catherine ( ?-1492), ép. 1445 Arthur III de Bretagne
    • Philippa, abbesse de Saint-Maixent
    • Isabelle ( ?-1472), dame d’Athis (la seigneurie reviendra plus tard à son frère Louis). Elle épousa en 1443 Charles IV d’Anjou, comte du Maine, favori du roi Charles VII de France. Elle reçut en héritage en 1419 les seigneuries d’Athis, Aulnoy, Fayt-le-Franc, Onnezies, Montignies-sur-Roc, Poix. Ils eurent:
      • Louise (1445-1477), ép. Jacques d’Armagnac, duc de Nemours
      • Charles V

Tous ces fiefs repassèrent en 1448 à  Louis de Luxembourg, comte de St Pol. Claire d’Enghien, veuve de Pierre d’Assigny, sénéchal de France, s’en réserva l’usufruit jusqu’à la vente. Louis (infra) en devint le seigneur en 1452.

Louis de Luxembourg-St-Pol  (1418, Enghien-1475), fils du précédent. Comte de St-Pol (1433-1475), de Brienne, de Ligny, de Guise et de Conversano (1441-1475), de Marle et de Soissons (par mariage, 1435-1475). Seigneur d’Enghien, d’Oisy, de Bohain, de Beauvoir, de Condé-en-Brie, de Bourbourg, d’Athis, d’Aulnoy, de Fayt-le-Franc, d’Onnezies, de Montignies-sur-Roc et du Pois du Roeulx. Orphelin de son père en 1433 à l’âge de 15 ans. Vassal du duc de Bourgogne par le comté de St-Pol. Elevé par son oncle Jean de Luxembourg, celui qui participa à la capture de Jeanne d’Arc en 1430. A la mort de Jean de Luxembourg en 1441, les biens hérités de ce dernier (Brienne, Ligny, Conversano et Guise) furent mis sous séquestre par le roi Charles VII de France, car Louis refusait de signer le traité d’Arras de 1435. I fit ses premières armes sous Philippe le Bon et Charles VII de France. Il se rapprocha ensuite de la France et put ainsi récupérer ses biens.

Le comte de Maine, Charles IV d’Anjou, lui contesta la propriété de Guise et lui intenta un procès. Un arrangement fut trouvé en 1444 avec le mariage de sa sœur Isabelle qui lui apporta Guise en dot (ainsi que Athis, Montignies, … qu’elle restitua à son frère en 1448). Louis devint proche du dauphin Louis (futur Louis XI) avec qui il participa au siège de Dieppe en 1443. Le dauphin l’arma chevalier. Louis de Luxembourg continua à guerroyer contre les Anglais pour les refouler hors de Normandie et de Flandre.

Simultanément, il apportait son soutien au duc Philippe de Bourgogne, comte de Flandre et de Hainaut. C’est ainsi qu’il aida ce dernier à mater les révoltés gantois. En 1456, le duc de Bourgogne fit saisir la seigneurie d’Enghien. Il fallut l’intervention du seigneur de Croÿ pour qu’il la récupère en 1461.

En 1465, il se ligua à des grands féodaux dans la « Ligue du Bien public » contre le roi Louis XI.  Il commanda l’avant-garde de Charles le Téméraire à la bataille de Montlhéry la même année. Mais Louis XI tenta de le ramener à lui en le nommant connétable du royaume en 1465 et en l’honorant du collier de l’Ordre de Saint-Michel en 1469.

Il épousa en secondes noces Marie de Savoie, sœur de la reine de France. C’est ainsi qu’il reçut les seigneuries de Guise et de Nouvion-en-Thiérache.

Il continua à jouer un rôle dans les intrigues de l’époque, entre Charles le Téméraire et Louis XI. En 1471, Le Téméraire fit saisir toutes les seigneuries qu’il possédait en Hainaut. Le Téméraire prévint même Louis XI de ce jeu double. Et les deux princes firent de Louis de Luxembourg leur ennemi commun. Il eut une conduite équivoque en 1475 lors de l’invasion de la France par le roi Edouard IV d’Angleterre qu’il incita à marcher sur la Picardie. A la suite de la conférence de Picquigny entre les rois de France et d’Angleterre, le 29 août 1475, Edouard IV, trompé par St-Pol, révéla à son homologue français la correspondance de son connétable. Louis XI tenta de l’arrêter. St-Pol se réfugia à Mons auprès du Téméraire qui décida de l’arrêter et de le livrer à Louis XI. On le jugea à Paris. D’autres princes étaient également impliqués. Condamné pour lèse-majesté, il fut exécuté le 19 décembre 1475 à Paris.

Ses biens furent confisqués et partagés entre le roi et le duc de Bourgogne. Marie de Bourgogne, fille du Téméraire, restitua une partie de ses biens à son fils Pierre II.

De son premier mariage en 1435 avec Jeanne de Bar (1415-1462), héritière, comtesse de Marle et de Soissons, vicomtesse de Meaux, dame d’Oisy, de Dunkerque, de Bourbourg, de Gravelines, il eut:

  • Jean ( ?-1476), comte de Marle et de Soissons, chevalier de la Toison d’Or. Mort à la bataille de Morat le 22 juin 1476.
  • Pierre, infra
  • Charles (1447-1509), archevêque de Laon
  • Antoine ( ?-1519), comte de Roucy, Brienne et Ligny, ép. Antoinette de Bauffremont
  • Jacqueline ( ?-1511), qui épousa en 1455 Philippe de Croÿ ( ?-1511), comte de Porcien
  • Hélène ( ?-1488), qui épousa en 1466 Jean de Savoie ( ?-1491)
  • Philippe, abbesse au Moncel

Il épousa en secondes noces en 1466 Marie de Savoie (1448-1475), fille de Louis de Savoie, sœur de la reine de France, dont il eut:

  • Louis ( ?-1505), duc d’Andria, comte de Ligny. Grand chambellan de France. Il épousa Eléonore de Guevarra. Pas d’enfants
  • Jeanne, religieuse à Gand
  • Charles

Pierre II de Luxembourg-St-Pol (v1440-1482, Enghien), fils du précédent. Comte de St-Pol, de Ligny, de Soissons et de Marle, de Brienne et de Conversano. Vicomte de Meaux. Seigneur de Roucy, Enghien, Athis, Aulnoy, Onnezies,… Châtelain de Lille. Il hérita, avec ses frères, des terres que Louis XI et Charles le Téméraire n’avaient pas confisquées. Puis sa fidélité aux Bourgogne lui permit de récupérer, sous Marie de Bourgogne, les biens confisqués. Chevalier de la Toison d’Or (1478), par l’archiduc Maximilien. Il épousa en 1464 Marguerite de Savoie, fille du duc de Savoie, dont il eut:

  • Trois garçons morts jeunes : Louis, Claude, Antoine
  • Marie de Luxembourg (v1467-1547). Comtesse de St-Pol, Marle et Soissons. Elle hérita en 1524 de sa sœur Françoise : Enghien et les seigneuries de la prévôté de Mons (Athis, Onnezies, …). Elle épousa en premières noces en 1483 Jacques de Savoie (1440-1486), son oncle, dont elle eut une fille. En secondes noces, en 1488, elle épousa François de Bourbon, comte de Vendôme (1470-1495), dont elle eut six enfants
  • Françoise de Luxembourg (v1468-1523). Comtesse de Marle. Dame héritière d’Enghien et des fiefs de la prévôté de Mons (Athis, Onnezies …). Elle épousa en 1495  Philippe de Clèves (1459-1527), duc de Clèves et comte de Ravenstein, vice-roi de Gènes pour le roi de France jusqu’en 1502. Il rentra ensuite à Enghien, où il rédigea de savants commentaires sur l’art de conduire les armées, livre qui fit partie de l’instruction de Charles Quint. Il repartit à Gènes en 1515 pour de nouveau assurer la vice-royauté. De retour, il résida à Enghien et à Wynendaele. Il siégea dans le conseil de Charles Quint et en reçut une pension. A la mort de son épouse en 1523, il dut abandonner le bénéfice des seigneuries de celle-ci. Il mourut à Wynendaele en 1527. Pas de postérité.

Fin de la branche des Luxembourg-Saint-Pol. Leurs biens allèrent aux Bourbon-Vendôme via Marie de Luxembourg et François de Bourbon-Vendôme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *