Enghien (famille de)

Quelques personnages sont peu étayés :

Anselme/Ansiau, croisé en 1096

Englebert II (v1090), peut-être fils d’Anselme, seigneur d’Enghien, vassal du comte de Louvain

Eustache d’Enghien

Ep. v1150 Richilde de Rumigny, fille de Nicolas II de Rumigny et d’Alix de Hainaut

Eustache, il aurait bâti le premier château (pas prouvé). Epouse Louise de Ligne, fille d’Héribrand et d’Adelise de Montroeul (cité en 1073)

Personnages plus avérés de la branche aînée

Engelbert d’Enghien (v1065/1070). Peut-être aussi le fils d’Anselme. Il est cité en 1092 dans une charte de l’évêque Gérard II de Cambrai. Il serait le véritable fondateur de la famille et le bâtisseur du premier château. Il se serait croisé aussi. Ses enfants furent:

  • Boniface d’Enghien (peut-être aussi le frère d’Englebert), seigneur d’Enghien, chevalier, cité en 1117. Pas de postérité connue (cependant Hugues et Gossuin pourraient être ses fils)
  • Hugues, infra
  • Gossuin (v1100),  chevalier. Il vendit le village de Lembeeke au comte de Hainaut qui le fortifia, provoquant une guerre entre Brabant et Hainaut. Cité en 1148, 1155, 1158, 1161
  • ? Régnier
  • ? Amande, ép. Wauthier de Maulde

Hugues d’Enghien  (avt1120-1183/1190), frère de Boniface, seigneur d’Enghien, cité dès 1121 (succession à son frère). Aussi seigneur de Lembeeke, Tubize, Rameru, La Folie. Chevalier. En 1154, il  fit hommage de sa terre à Godefroid-le-Barbu, duc de Louvain. Il acheva en 1167 le château fort qui fut occupé par des troupes brabançonnes. Baudouin V de Hainaut, indigné, assiégea la place pour le contraindre à rétracter son hommage. Il donna une terre qu’il possédait à Wasmes à l’abbaye de St-Ghislain peu avant sa mort.

Enghien devint la première baronnie du comté de Hainaut.

Il épousa Hedwige de Bentheim ou Elisabeth/Jeanne de Luxembourg, dont il eut:

  • Gossuin, infra
  • Englebert II, infra
  • ?Siger/Sohier ( ?-1170), ép. Ide de Mons (fille de Gossuin III et de Beatrix de Rumigny)
  • ?Boniface, chevalier, cité à la prise d’Arlon
  • ?Nicole
  • ? Marie, ép. Ernoul Vilain, châtelain de Gand

Gossuin d’Enghien, fils du précédent, co-seigneur d’Enghien.

Epousa Gille/Gisèle de Bruxelles (ou de Aa), châtelaine de Bruxelles. Sans postérité.

Englebert II d’Enghien ( ?-1193), second fils d’Hugues, co-seigneur d’Enghien, chevalier, avoué de Tubize et de Castres. Il fit la guerre au duc de Limbourg et prit Arlon. Il commença par reconstruire la forteresse d’Enghien dans les premières années du XIIIe siècle, tâche que poursuivit son fils Siger 1er. Une enceinte fut construite autour de la ville. Engelbert profita d’une guerre entre le comte de Hainaut et le duc de Louvain pour se rallier à celui-ci, mais il fut contraint de rendre la forteresse d’Enghien au comte de Hainaut Baudouin V qui la rasa.

Epousa Elisabeth de Trazegnies (avt1170-1195), fille d’Othon II, dont il eut:

  • Hugues, cité en 1173, mort sans postérité avant son père
  • Englebert, infra
  • Marie, ép. Gossuin d’Héripont
  • Briselor, bâtard

Englebert III d’Enghien (v1160-1244), fils du précédent. Chevalier. Seigneur d’Enghien. Il fit de nombreux dons à l’abbaye de Cambron. Il fut aussi un allié du duc de Louvain, mais duit se soumettre au comte de Hainaut. Cité en 1189

  1. Epousa Ide/Adélaïde d’Audenaerde (v1185- ?), fils d’Arnould III ou de Gilbert II
  2. Epousa en secondes noces Ide d’Avesnes (v1180-1217), fille de Jacques et d’Améline de Guise,
  • Mahaut/Ide/Elisabeth (v1203-v1250), ép. 1215 Evrard IV de Tournai, seigneur de Mortagne, gouverneur de Tournai
  • Marie, religieuse à Preuny
  • Siger/Sohier, infra
  • Englebert IV d’Enghien ( ?-1271), chevalier, châtelain de Mons et seigneur d’Havré. Il épousa Juliane/Ide de Mons, fille d’Henri de Mons ==> Branche Enghien-Havré (infra)
  • Jakeme d’Enghien (v1218-v1268), seigneur de Braine, Bassily, Silly, châtelain de Wanake. Il épousa Marie de Braine ( ?-1280), fille de Gauthier, S. de Braine et d’Acren è Enghien-Braine

http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Enghien.pdf

  • Hugues, chanoine à Tournai
  • Gilles, chevalier
  • Adèle/Adeline (v1205- ?), ép. 1220 Gauthier Berthout, seigneur de Malines

Sohier/Siger 1er, fils aîné d’Englebert III (v1205-1261), chevalier, seigneur d’Enghien (par héritage paternel), de Zottegem (par mariage). Avoué de Nivelles. Il reçut de Jean d’Avesnes, fils rebelle de la comtesse Marguerite, des avantages territoriaux lui permettant d’étendre sa seigneurie. En 1254, Charles d’Anjou, frère de Saint-Louis, à qui la comtesse Marguerite avait promis le comté de Hainaut, se vit refuser par Sohier l’hommage de vassalité qu’il exigeait et vint mettre le siège devant Enghien. Il essuya un échec.

Epousa Alix, fille héritière de Walter, seigneur de Zottegem/Sothenghien (v1195-), apparentée aux Avesnes

  • Jean ( ?-1281), prêtre, trésorier du chapitre de Leuze, évêque de Tournai en 1226, puis de Liège en 1274.
  • Gauthier, infra
  • Ide/Anne/Agnès (v1225-1264), ép. Gilles III de Trazegnies (1222/1228-1253)
  • Marguerite (v1221-1291), ép. Rasse VII de Gavere, S. de Liedekerke (1209-1291)
  • Gérard (v1230-v1290), hérite de Zottegem ==> branche de Enghien-Zottegem
  • Arnould 1erd’Enghien (v1227-avt1295). Celui-ci avait reçu du même Jean d’Avesnes les seigneuries de Blaton (et dépendances), Préaux à Harchies, Quevaucamps, qui avaient appartenu à Philippe le Noble jusqu’à sa mort en 1212.

Il épousa la fille de Gérard de Thiant ==> branche Enghien-Blaton-Préaux (infra)

Gauthier/Wautier/Walter 1er « le Grand », son fils (1225-1271). Chevalier. Seigneur d’Enghien. Il continue à fortifier le château. Il est cité en 1267 dans la charte de Cortenberg qui rétablit la paix entre Louvain et la duchesse de Brabant.

  1. Ep.1. Mahaut de Barbençon, fille de Nicolas de Barbençon
  2. Ep.2. Mathilde/Mahaut de Perwez, dame de Dongelberg
  3. Ep.3. Marie de Rethel
  • Gautier II, infra
  • Gérard ( ?-1307), chevalier, ép. Jeanne de Barbençon
  • Marie, ép.1. Hugues V d’Antoing, puis apr1312 Guy de Flandre, seigneur de Richebourg

Wauthier/Gauthier/Walter II  (1267-1309/1310), son fils aîné. Chevalier. Seigneur d’Enghien. Avoué de Tubize. Il achète la terre de Grimbergen en 1309

Ep. 1287 Yolande de Flandre-Dampierre (fille du comte Robert II de Béthune), dont il a:

  • Enfants morts jeunes : Gautier, Siger
  • Marie, ép.1. Robert V de Dreux et de Braine et ép.2. Robert II de Pierrepont, comte de Roucy
  • Yolande, ép.v1325 Raoul le Flamenc
  • Gautier III, infra
  • Jeanne ( ?-1361), dame de Landelies, ép. Jean de Hennin « le Gras », seigneur de Boussu
  • Jacqueline, ép. Foulques de Pierrepont, S. de Mortemart
  • Madeleine, ép. Jean de Ville
  • Arlette
  • Sibylle, religieuse à Preuny
  • Marguerite, ép. Philippe van Maldeghem

Il est inhumé en l’église paroissiale d’Enghien.

Walter III d’Enghien (1302-1345). Chevalier. Sa mère, douairière d’Enghien, assure d’abord la régence. Seigneur d’Enghien (dès 1316), de Tubize, de Lembeeke. Et par mariage : comte de Conversano, de Brienne, duc d’Athènes

En 1316, il prend en main l’administration de ses domaines et prend part aux guerres de son époque. Il part, envoyé par le comte de Hainaut Guillaume  I « le Bon », au secours d’Edouard III, roi d’Angleterre, époux de Philippine, fille du même Guillaume, contre Robert Bruce, roi d’Ecosse. Il assiste aux fêtes qui accompagnent la fondation de l’Ordre de la Jarretière en 1343.

Ep. 1321 Isabelle de Brienne « la Belle Hélène », fille de Gauthier V de Brienne, duc d’Athènes, comte de Conversano, et de Jeanne de Châtillon-Porcien. Elle hérite des titres de comte de Brienne et de Conversano, ainsi que de duc d’Athènes. Ils eurent:

  • Gautier (1322-1340), écuyer
  • Isabeau, abbesse de Flines
  • Siger II, infra
  • Jean ( ?-1380), Duc titulaire d’Athènes, comte di Castro, S. d’Omophita, Knodora et Discoria (Chypres), seigneur de Gouy, Novelle, Machaud et Praelle. Il épousa Blanche des Baux, dont il eut:
    • Englebert, mort jeune
    • Pierre ( ?-1384). Chevalier, comte titulaire de Lecce di Castro. Ep. 1377 Marguerite de Luxembourg. Pas d’enfant
    • Marie (1367-1445) hérite de son frère: comtesse titulaire de Lecce. Devint reine consort de Naples, Hongrie, Croatie et Jérusalem. Elle fut l’otage de sa belle-sœur, Jeanne II. Elle épousa en 1386 Raimondo Orsini « di Balzo », puis en 1407 Ladislas « le Magnanime », roi de Naples, de Sicile et de Hongrie. Elle n’eut pas de postérité apparente.
  • Marguerite, ép. Pierre de Préaux
  • Louis ( ?-1394), infra
  • Jacques, chanoine à Liège, puis prince-évêque
  • Guy ( ?-1371), S. d’Argos et de Kiverion (Chypres). Epousa Bonne de Foucherolles
    • Jacques, écuyer, mort jeune
    • Marie (1364-apr1393), ép. Pietro Cornaro, puis P. Zano
  • Françoise, ép. Pietro, comte de Montebello
  • ?, ép. Eustache du Roeulx « de Lens »
  • Jeanne, religieuse à Flines

Siger/Sohier II d’Enghien (1324-1364) fils du précédent. Seigneur d’Enghien et dépendances (héritage paternel en 1346). Comte de Brienne, de Lecce, duc d’Athènes (héritage maternel en 1360). On est au début de la Guerre de Cent Ans. En 1348, il devint plénipotentiaire du Comte de Flandre, Louis de Male. Il fut amené à traiter avec les Anglais. Ses positions, trop en faveur d’Edouard III déplurent à Louis de Male dont il devait pourtant être l’ambassadeur. En 1350, le bruit se répand que Siger aurait fomenté un complot pour faire occire le comte et la comtesse de Flandre. Edouard III, dans un avis rendu le 8 mai 1351, le blanchit de tous soupçons. Le Roi d’Angleterre intervint également pour apaiser les esprits. Il envoya un courrier adressé à son cher cousin, Louis de Male. Il devint à la mort de son oncle, Gauthier de Brienne, connétable de France en 1360. Il acheta à Marie de Braine  la terre de Bassily et la réunit à sa terre d’Enghien en 1361.

À cette époque, Edouard III revendiquait le Hainaut. Le comte de Hainaut, Aubert de Bavière, éprouvant maintes difficultés pour asseoir son autorité en Hainaut et s’étant rendu coupable de bien des exactions à l’égard de ses vassaux, décida de faire enlever de nuit Siger II d’Enghien, trop proche des velléités du Roi d’Angleterre. Albert tenta, vainement, de s’emparer de la ville et du château. Siger s’enfuit et trouva refuge au château de Baisieux, près de Quiévrain. De concert avec le seigneur du lieu (Simon deLalaing de Quiévrain), le duc Aubert de Bavière surprit pendant la nuit le sire d’Enghien au château de Baisieux. Il l’emmena au château du Quesnoy, où il eut la tête tranchée le jeudi 21 mars 1364. Les rumeurs populaires accusèrent Jean, sire de Werchin, sénéchal de Hainaut, Baudry, sire de Roisin, Gérard, sire de Ville, et Gilles d’Ecaussinnes  d’avoir aidé le duc Aubert à commettre ce crime. La vengeance d’Aubert de Bavière à l’égard de Siger d’Enghien provoqua une guerre longue et acharnée, désastreuse pour le Hainaut. Certains nobles hennuyers s’allièrent au comte de Flandre, qui répondit à la supplique des frères de Siger d’Enghien de venger son assassinat dans le sang. Ce fut la guerre en Hainaut. Le 26 juillet 1365, Aubert de Hainaut demanda à ses plus fidèles lieutenants de se tenir prêts au combat. Son armée sera défaite entre Enghien et Hoves. Les Flamands de Louis de Male déferlèrent alors sur le Hainaut. Soignies fut notamment incendiée à cette époque. Cette guerre civile se termina en 1376, par l’obligation faite à Aubert de Bavière de fonder une messe dans l’église du Quesnoy au bénéfice du repos de l’âme du Sire exécuté, ainsi que de fournir une indemnité pécuniaire à ses orphelins.

Siger avait épousé Jeanne de Condé-Morialmé, fille de Robert de Condé, dont il eut:

  • Walter IV
  • Quatre fils bâtards connus d’Elisabeth van Liere
  • Colart (1346-1398), chevalier, S. d’Arbre, … Ep. Juliana van Beringen ==> tige de Kestergat  http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Enghien.pdf     p.10
  • Wauthier, écuyer, ép. Clara van Dilbeeke
  • Antoine, chevalier, S. d’Indeveld
  • Jean, chevalier, ép. Liesbeth Smuls

Walter/Wauthier/Gauthier IV d’Enghien  (1360-1381, Gand), fils légitime du précédent. Il fut armé chevalier en 1379. Seigneur d’Enghien dès 1364. Seigneur de Strépy sous la tutelle de son père Sohier II. Il fait ses premières armes au service de Louis de Male, comte de Flandre. En 1380, les Gantois s’étaient emparés de l’abbaye d’Ename. Le seigneur d’Enghien  accourut aussitôt les surprendre à la tête de 300 lances en s’écriant : “Enghien au seigneur”. Walter IV fut tué avec son frère Gérard, bâtard d’Enghien, en 1381, au siège de Gand.

Pas de mariage connu. Un fils bâtard : Boniface. Ses titres et possessions passèrent à son oncle Louis. Le partage des biens eut lieu le 28 décembre 1383.

Louis d’Enghien (v1323-1394, Conversano), fils de Walter III, oncle de Walter IV. Il devint le chef de famille en 1381, à la mort de Walter IV. Il hérita de celui-ci et des enfants de son frère Jean. Il reçut Onnezies, Athis, Aulnoy (en France), Montignies-sur-Roc, Poix et Fayt, relevant du comte de Hainaut. Il fut également comte de Brienne (1360), Lecce et Conversano (1356), duc titulaire d’Athènes (1360 ou 1381, après la mort de son neveu Walter IV), seigneur d’Enghien, de Ramerupt, de Gouy-lez-Piéton et Lembeek (1381). Il fut également seigneur de Jeanlain, peut-être par achat.

En 1382, il aida Guy de Blois à empêcher le pillage du Hainaut par des bandes à la solde du comte de Flandre. Il combattit dans l’armée française du roi Charles VI. Il prit part à la bataille de Roosebeke en 1382. Il devint connétable de France.

Il fit refaire les fortifications d’Enghien en 1383. Il assista aux funérailles de Louis de Male. En 1384, il participa à la suite du comte de Hainaut, à la guerre faite par le duc de Bourgogne contre les Liégeois en révolte contre leur prince-évêque Jean de Bavière.

Lieutenant du comte d’Anjou, prétendant au trône de Naples. Par la suite, le comte Louis de Conversano prit le chemin de l’Italie  pour aller soutenir le comte d’Anjou  qui faisait la conquête du royaume de Naples. Il dut interrompre son voyage et se rendit dans son comté de Conversano dans les Pouilles. Le 12 novembre 1385, il délégua à son gendre, Jean de Luxembourg, la gestion de ses domaines belges. Il séjourna à Conversano et y mourut le 17 mars 1394.

Il avaité épousé Giovanna de Sanseverino, fille du comte de Sanseverino, prince de Salerne, grand connétable de Naples, dont il eut:

  • Antoine, mort jeune
  • Marguerite (1365-1397), comtesse de Brienne, de Conversano, duchesse titulaire d’Athènes, héritière d’Enghien et des seigneuries familiales de la prévôté de Mons (Onnezies, Athis, Montignies-sur-Roc)
  1. Ep. Pierre de Baux de Provence – pas d’enfant
  2. Ep. 1407 Giacopo di Sanseverino – pas d’enfant
  3. Ep. 1380 Jean de Luxembourg (1370-1397), seigneur de Beaurevoir et de Richebourg. De ce dernier, elle eut Pierre de Luxembourg ( ?-1433), comte de St-Pol
  • Yolande, comtesse de Brienne, ép. 1384 Philippe de Bar
  • Isabeau (1365-1399), dame de Bassily et de Rebecq, ép. 1355 Guillaume « Pinchart » I de Gavere, S. d’Hérimez, de Steenkerke, Brugelette et Harchies. Elle administra la terre d’Enghien de 1397 à 1399 et y mourut peu après.
  • Hélène ( ?-1459), ép. Pierre d’Assignies, sénéchal de Provence

Extinction de la branche aînée d’Enghien ==> Luxembourg St-Pol

Branche Enghien-Havré

Elle descend d’Englebert IV d’Enghien ( ?-1271), fils d’Englebert III, chevalier, châtelain de Mons et seigneur d’Havré, de par son mariage avec Juliane/Ide de Mons, fille d’Henri de Mons. Il aurait acheté Harveng à Moreau de Harveng. Ils eurent:

  • Englebert, mort jeune
  • Jacquemin, mort jeune
  • Sohier, infra
  • Gérard ?
  • Marie, ép. Robert II, S. de Montigny-en-Ostrevent
  • Mechtilde, ép. Rasse de Winty, S. de Naast

Sohier d’Enghien ( ?-apr.1318), fils du précédent, châtelain de Mons, d’Havré, de Harveng et de Lens. Il fut cité cité en 1295, 1310, 1318. Il épousa Béatrice de Raineval ( ?-1339), dont il eut:

  • Gérard, infra
  • Sohier, S. de Lens

Gérard I d’Enghien ( ?-1361), fils du précédent, châtelain de Mons, seigneur de Rhode, de Biévènes, d’Havré, de Harveng. Il fonda la chapelle Sainte-Marguerite à Mons en 1358.

  1. Ep. Marie de Rumigny-Fagnoles, fille de Jacques de Rumigny
  2. Ep. apr1333 Jeanne de Ligne, fille de Fastré de Ligne et de Jeanne de Condé
  • Jeanne d’Enghien « de Fagnoles » ( ?-1425), dame héritière dHarveng, de Biévennes, d’Havré, de Villers-Sire-Nicole, de la Longueville, châtelaine de Mons qu’elle obtient de son neveu Jacques en 1407.
  1. Ep. 1374 Jacques III de Werchin, S. de Walincourt (ou Walcourt), de La Longueville, de Cysoing, sénéchal de Hainaut
    1. Jeanne de Werchin (?-1442), dame de Cysoing, de Villers-Sire-Nicole, de La Longueville, sénéchale de Hainaut. Epousa en 1391 Henri de Melun, fils d’Hugues, seigneur d’Antoing et d’Epinoy. Elle n’eut pas d’enfant et ses biens allèrent à sa soeur Philippotte
    2. Jean de Werchin (?-1415)
    3. Philippotte de Werchin, dame héritière de Villers-Sire-Nicole et de La Longueville.
  2. Ep. Colart d’Auxy
  3. Ep. Jacques d’Harcourt (1343-1405), comte de Montgomery et Tancarville, conseiller du roi
  • Gérard II, infra
  • Hue « de Fagnoles »

Gérard II d’Enghien (v1320-1385). Sous tutelle de sa sœur aînée, il devint seigneur d’Havré, de Goegnies (dès 1379, possible don comtal), de Biévennes, de Fagnoles, de Ghlin (par achat à Michel II de Ligne), de Wiège, d’Harveng (1383). Châtelain de Mons. Par mariage, il devint seigneur de Villers-Sire-Nicole en 1383. Il fonda à Havré la chapelle de Saint-Antoine en Barbefosse. Il légua Havré,  et la châtellenie de Mons à son fils Jacques qui les légua à sa tante Jeanne. Il avait épousé Jeanne de Barbençon, fille de Nicolas de Barbençon et de Marguerite d’Agimont. Ils eurent:

  • Gérard III d’Enghien « le Barbu » ( ?- ?), seigneur de Seraing, Bievennes, Fagnoles. Grand maître de l’Ordre de St Antoine en Barbefosse. Militaire, il se battit à Roosebeke (1382), en Frise (1396), en Barbarie (1390), en Prusse (1411, 1413), en Terre sainte (1393, 1404, 1411, 1414), en Tunisie (1390).
  1. Ep. Jeanne, dame de Seraing, Warfusée, Walhain
  2. Ep. Marguerite de Marbaix
  • Gérard IV d’Enghien ( ?-1421), chevalier, seigneur de Warfusée, de Seraing et de Walhain. Militaire. Pas de postérité
  • Jeanne « de Havré », célibataire
  • Jehan, bâtard d’Havré, écuyer, seigneur de Presles (don de son frère Gérard IV). Il épousa Gillette de Marbaix ==> Tige des Haverech et seigneurs de Presles   http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Enghien.pdf
  • Jacques d’Enghien ( ?-1427), fils de Gérard II, seigneur de Ghlin, de Havré, de Fagnoles, de Braine-l’Alleud, de Jurbise, de Montignies, de Masnuy, de Plancenoit, de Villers-Sire-Nicole. Châtelain de Mons. Capitaine lors de la campagne en Frise.
  1. Ep. Jacqueline de St-Aubert
  2. Ep. Marie de Roucy-Pierrepont
  • Simon d’Enghien ( ?-1415, Azincourt), seigneur de Fagnoles. Campagnes militaires en Prusse (1411), en Terre Sainte (1381, 1414)
  • Jacques ( ?-1415, Azincourt), Seigneur de Mès
  • Yolande « Mariette » d’Enghien « de Havré », dame de Wiège et Fagnoles. Elle épousa en 1389 Aubert le Flamenc, conseiller et chambellan du roi de France, puis du duc Charles d’Orléans. Elle eut une liaison avec Louis de France (1372-1407), duc d’Orléans en 1392, comte de Blois, de Dunois, d’Angoulême, de Dreux, de Soissons, de Périgord. Ils eurent un bâtard : Jean « bâtard » d’Orléans, comte de Dunois et de Longueville
  • Marguerite « de Havré » ( ?-1444), dame de Braine-l’Alleud. Epousa Godefroid de Sombreffe, puis Henri de Witthem,
  • Isabelle d’Havré, dame de Préaux et Hussignies qui épousa Arnould IV de la Hamaide ( ?-1426), seigneur de Rebaix, Renaix; puis épousa Jacques de Bourbon

Jacques d’Enghien, à sa mort, n’avait plus d’enfant mâle. Il légua ses biens à sa tante Jeanne d’Enghien (supra) qui avait épousé en troisièmes noces Jacques de Harcourt. Havré, Goegnies et Ghlin passèrent à la famille de Harcourt. On ne connait pas le sort d’Harveng.

Branche Enghien-Blaton

Arnould 1erd’Enghien (v1227-avt1295), fils cadet de Siger Ier d’Enghien. Il aurait reçu de Jean d’Avesnes , en rébellion contre sa mère, la comtesse Marguerite, les seigneuries de Blaton (et dépendances), Préaux de Harchies et Quevaucamps, qui avaient appartenu à Philippe le Noble jusqu’à sa mort en 1212. Il épousa la fille de Gérard de Thiant, dont il eut:

  • Arnould II d’Enghien ( ?-1315), infra
  • Marie, dame de Thieusies, qui épousa en premières noces Jean de Brienne, roi de Jérusalem, Naples et Chypres; et en secondes noces Hugues IV, comte de Rethel
  • Alice « Richilde » ( ?-1293), abbesse de Ghislenghien

Arnould II d’Enghien (?-1315), seigneur de Blaton, Quevaucamps et Préaux. Maréchal de Hainaut (par le comte Jean d’Avesnes pour la garde de l’évêché de Cambrai). Il se battit au siège d’Enghien

  • Ep.1. Isabeau de Denain
  • Ep.2. Marie de Péruwelz
    • Arnould III, infra
    • Nicole d’Enghien, ép. Guillaume de Jauche-Mastaing, seigneur dd Gommegnies
    • Marie, ép. Robert le Borgne de Robersart.

Arnould III d’Enghien (v1285-avt10/1323), fils d’Arnould II. Chevalier, seigneur des mêmes lieux. Il fut fait prisonnier par Amauri de Melun  pour le règlement d’une dette vers 1323. Le comte de Hainaut  négocia sa libération le 10 janvier 1324. Il avait épousé Marie de Meulant-Cantaing, dont il eut Marguerite, religieuse en 1324.

Le 23 mars 1324, Gérard de Harchies (probablement le Gérard de Strépy, seigneur de Ville, qui a plus tard exercé des fonctions pour Aubert de Bavière, notamment dans le conflit avec Siger d’Enghien) déclare avoir « donné » ( ?) au comte de Hainaut, Guillaume I le Bon (1304-1337),  les terres de Blaton et de Préaux,  avec la ratification de Marguerite de Cantaing, veuve d’Arnould III d’Enghien. Il semble qu’en fait le comte Guillaume I récupéra ce qui était peut-être un apanage donné à son grand-père Arnould I. La grande seigneurie de Blaton repassa alors dans les propriétés comtales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *