Fauroeulx

Entité communale d’Estinnes

Le territoire

Superficie: 412 ha

Altitude: 133 m

Situation géographique :  Le territoire se trouve sur la crête entre les vallées de la Haine et de la Sambre.

Cours d’eau : le ruisseau des Estinnes

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : boisé (Forêt Charbonnière)

Nature du sol : limoneux

Nature du sous-sol : grès, calcaire

Préhistoire – Antiquité gallo-romaine  –Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Périodes non documentées

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: IXème siècle

Toponymie (anciennes orthographes) : 

  • Fories, IXème siècle
  • Falrues, 1159
  • Faulz Ruez, 1186
  • Farrues, 1218
  • Fauroeux, 1345, 1700, 1793
  • Faurouelx, 1795

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) : 

Ce qui pourrait provenir du latin Falsum  (« fo » ou « fou » = hêtre) rodium (espace déboisé pour être mis en culture, essart). « Essart de la foutelaie », terres défrichées de hêtres. Telle pourrait être la signification du nom du village.

Epoque de son apparition: inconnue, mais tardive.  Il est probable que le territoire faisait partie de celui des Estinnes, relevant des comtes de Hainaut. Il était peut-être couvert d’une forêt de hêtres (étymologie) qui fut défrichée à la fin du Moyen-Age. Le lieu était cependant connu et nommé au IXème siècle (voir toponymie).

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: aucune d’importance sur le territoire du village

sources d’eau ou cours d’eau: rus affluents du ruisseau des Estinnes

source de bois: région boisée

proximité d’un lieu de pouvoir: ?

Paroisse dédiée à Saint-Joseph. Les habitants de Fauroeulx dépendaient de la paroisse de Peissant.

Evêché: de Cambrai (jusqu’en 1804), puis de Tournai ensuite

Décanat/doyenné: Binche

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné à l’abbaye de Lobbes.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale

Autorité supérieure: comté de Hainaut

Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): prévôté de Binche

Seigneurie

Il semble qu’elle ne fut confiée à un personnage qu’à l’époque de Charles Quint ou de son fils Philippe II.

Au XVIème siècle, on mentionne la famille de Gavre (branche de Frézin) à la tête de cette seigneurie.

Est cité Charles de Gavere (1525-1611), comte de Beaurieu, seigneur de Frézin et d’Aiseau.  Gouverneur d’Ath, super-intendant des vivres de l’armée des Pays-Bas. Ses descendants :

  • Adrien de Gavre (1596-1612), son fils
  • Rasse de Gavre (1624-1653), fils du précédent, aussi gouverneur de Binche et devenu marquis d’Aiseau
  • Sa fille Philippine de Gavre (1642-1715) épousa Jean de Mérode.

Famille de Mérode.

  • Jean de Mérode (1637- ?), issu d’une branche cadette (Mérode-Westerloo) devint seigneur de Fauroeulx par son mariage. Lui succédèrent :
  • Maximilien François de Mérode (1661, Solre-sur-Sambre-1725), leur fils.
  • Il n’eut qu’une fille Thérèse Jeanne de Mérode (1695, Houffalize-1725) qui épousa son cousin Joachim Maximilien de Mérode (1690-1740). Ils eurent deux enfants légitimes.
  • Leur fils Jean Charles Joseph de Mérode (1719-1774) lui succéda. Il semble qu’il n’ait pas eu de postérité.

Je ne sais ce qu’est devenu Fauroeulx dans les dernières années de l’Ancien Régime. La plupart des possessions et titres de Jean Charles de Mérode allèrent à un fils bâtard Balthazar Philippe de Mérode (1735-1816). Il est possible que ce fut le cas pour Fauroeulx.

Le hameau de Liseroeulx était une dépendance de Fauroeulx et appartenait aux comtes de Hainaut. Ils y élevèrent cependant un château-fort à la tête duquel ils mirent une famille de chevaliers à leur service. On cite ainsi Jean de Liseroeulx en 1345.

En 1560, il semble que la seigneurie de Lisseroeulx fit partie de celle de Fauroeulx, peut-être au moment où celle-ci fut attribuée aux de Gavere.

Carte de Ferraris (XVIIIème)
Période française (1794-1814)

Fin de l’Ancien Régime féodal en 1794

  • Département: Jemappes
  • Canton: Merbes-le-Château
Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1814)
  • Etat: Royaume des Pays-Bas (1814-1830), puis Royaume de Belgique
  • Province: Hainaut
  • Arrondissement administratif: Thuin
  • Arrondissement judiciaire: Charleroi
  • Canton: Merbes-le-Château
  • Entité communale depuis 1977: Estinnes
Economie

Elle fut agricole.

Voies de communication

La ligne 108 de chemin de fer entre Haine-Saint-Pierre et Erquelinnes fut inaugurée en 1857. Elle fut fermée en 1984, sauf entre Binche et Haine-Saint-Pierre.

Patrimoine

Une ancienne chapelle exista depuis 1618.

L’actuelle église Saint Joseph a été bâtie en 1862 en style semi-roman.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *