Franeau (famille de)

Philippe Franeau (1539, Mons-1586), fils de Claude Franeau, conseiller pensionnaire de la ville de Mons, et de Jeanne Fourneau. Seigneur d’Hyon (par achat en 1577) et d’Attre. Chevalier, créé en 1583 par Philippe II d’Espagne, pour ses bons services lors des guerres religieuses à Mons. Prévôt de Mons (1565), premier échevin de Mons (1579). La famille Franeau avait un hôtel à Mons, près du collège de Houdain. Il épousa Jeanne François, dame de Bertaimont de Sèmeries, dont il eut:

  • Séverin, infra
  • Charlotte (1569-1623), ép. Antoine de Tournay d’Oisy

Séverin de Franeau-Hyon (1564, Mons- ?), fils du précédent. Seigneur d’Hyon, Attre, Arbre, … Chevalier. Il épousa avant 1595 Adrienne Van der Bruch de Cerfontaine, dont il eut:

Philippe François de Franeau-Hyon (1596 – ?). Chevalier. Baron de Gommegnies (par achat en 1647 à Philippe de la Barre) et pair du Cambrésis. Seigneur de Hyon, Arbre, Attre, Blaregnies, … Il est possible qu’il ait acheté Blaregnies à Charles Philippe de Croÿ. Gentilhomme de la Chambre des archiducs Albert et Isabelle. Epousa en 1628 Catherine Barbe Marguerite d’Yve de Tavier. Il en eut de nombreux enfants, dont Philippe François, infra

Philippe François de Franeau-Hyon (1634, Cateau-Cambrésis -1681), fils du précédent. Baron de Gommegnies et pair du Cambrésis. Seigneur d’Hyon, Arbre, Attre, Blaregnies, … Il fut condamné à l’exil par le roi de France. Il épousa en 1666 Anne Isabelle d’Airlin de Bornival, dont il eut plusieurs enfants dont Michel et Albert.

Michel François Joseph de Franeau-Hyon (1668-1706), fils aîné du précédent. Titres ? Capitaine des gardes wallonnes du roi d’Espagne. Tué dans l’attaque de Villareal en 1706. Non marié. Il est possible qu’il n’ait pas hérité des titres de son père pour son engagement militaire en Espagne.

Albert Michel Joseph de Franeau-Hyon (1669-1725), frère du précédent. Elevé comte de Gommegnies, par Louis XIV en 1709 (Gommegnies faisait partie des territoires hennuyers qui furent annexés à la France en 1678). Seigneur d’Hyon, Arbre, Attre, Blaregnies, … Carrière militaire. Membre de la chambre de la noblesse des Etats du Hainaut. Il épousa Isabelle Maximilienne d’Yve d’Ostiche, dont il eut:

  • René Adrien, capitaine au service de l’Autriche, non marié
  • François, infra
  • Nicolas Joseph Franeau-Hyon. Il épousa Marie-Catherine Ignace de Boulé de Marsi, fille d’André Joseph Boulé, seigneur de Preux-au-Sart
    • Aimée Rose Josèphe, restée célibataire
    • Théodore Joseph Franeau de Hyon (1750, Valenciennes – 1814, Mons). Comte de Gommegnies. Militaire au service de Louis XV, puis de Louis XVI. Campagnes en Amérique. Décoré de l’ordre militaire de Saint-Louis en 1791.

François Philippe Joseph de Franeau-Hyon (1702- 1755), fils du précédent. Comte de Gommegnies et pair du Cambrésis. Vicomte de Canteleu, de Quesnoy. Seigneur d’Hyon, Arbre, Attre, Blaregnies, … Membre de la noblesse des Etats du Hainaut. Il fit reconstruire le château d’Attre en 1752. Il épousa en 1736 Anne Eugénie de Croix de Dadizeele, dont il eut:

  • François Ferdinand, infra
  • François, infra
  • Catherine Antoinette Ghislaine Franeau (1748, Mons-1814, Attre), héritière d’Attre et de Blaregnies. Elle épousa en 1804 Joseph Constant du Val de Beaulieu, comte de Beaulieu et de l’Empire. Celui-ci avait épousé en premières noces Marie Thérèse de Wolff. Dont il eut Edouard Joseph Hubert Ferdinand du Val de Beaulieu « de Blaregnies » (1789-1873), général.

François Ferdinand Joseph (1738-1792, Attre). Comte de Gommegnies et pair de Cambrésis. Vicomte de Canteleu et du Quesnoy. Seigneur d’Hyon, de Blaregnies, d’Arbre et d’Attre. Conseiller et chambellan de la cour impériale de Vienne. Décédé sans descendance. Son frère hérita de ses biens. En 1789, il perdit ses pouvoirs féodaux sur ses possessions fançaises (Gommegnies).

François de Franeau (1739-1802), frère du précédent. Seigneur d’Hyon. Il fut dépourvu de ses droits de seigneurie en 1794 par les Révolutionnaires français. Sa propriété d’Hyon fut vendue comme bien privé.

Blaregnies et Attre semblent être allés à sa sœur Catherine Franeau qui a épousé Edouard du Val de Beaulieu « baron de Blaregnies ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *