Gottignies

Entité communale du Roeulx

Le territoire

Superficie: 1150 ha

Altitude: de 60 à 110 m du sud au nord

Situation géographique : Le territoire est situé sur le versant nord de la vallée de la Haine en bordure d’un plateau. 

Cours d’eau : la Wanze

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : boisé (ancienne Forêt Charbonnière). Le paysage est relativement montueux avec des coteaux escarpés et des vallons. Un de ceux-ci, creusé par le ruisseau de la Wanze. Le village s’est à l’origine constitué sur son versant occidental.

Nature du sol : limoneux

Nature du sous-sol : grès, calcaire

Préhistoire

Néolithique (Homo Sapiens) : Au lieu-dit « La Payelle » (1988), on a ramassé un beau biface de grande dimension, en silex de Spiennes, prêt à être poli.

Ages du fer : On aurait découvert des vestiges de l’âge du fer (sans précision).

Antiquité gallo-romaine

Des tuiles, un caveau de pierres grises et urne avec 600 médailles romaines plaident pour un habitat gallo-romain non déterminé dans les environs.

Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Non documenté.

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: 1119

Toponymie (anciennes orthographes) : Gotigneis, 1119

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) : Ce mot viendrait de Got’gné : propriété de.

Epoque de son apparition: entre le Xème et le début du XIIème siècle

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: pas de voie majeure antique ou médiévale

sources d’eau ou cours d’eau: la Wanze et de nombreuses sources et rus

source de bois: région boisée

proximité d’un lieu de pouvoir: château seigneurial

Paroisse dédiée à Saint-Léger.

Evêché: de Cambrai (jusqu’en 1804), puis de Tournai ensuite

Décanat/doyenné: Mons

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné à l’abbaye de Saint-Denis-en-Broqueroie.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale

Autorité supérieure: comté de Hainaut

Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): baillage du Roeulx

Seigneuries et fiefs

On sait qu’au milieu du XIème siècle, les comtes Baudouin et Richilde de Hainaut donnèrent de larges territoires à une famille seigneuriale, issue de celle d’Ath et d’une branche cadette comtale. Elle prit le nom de l’endroit où elle s’implanta, le Roeulx. Dans les siècles suivants, ses membres démembrèrent une partie de leur domaine en offrant des arrière-fiefs à d’autres familles qui prirent le nom du lieu où ils implantèrent une seigneurie.

Les titulaires de cette famille de Gottignies furent parfois connus comme « seigneurs de la Haye », dénomination qui persiste dans « le bois de la Haie du Roeulx » qui devait sans doute s’étendre autrefois plus sur l’actuel territoire de Gottignies. Si le seigneur du Roeulx assurait la haute justice, ceux de Gottignies exerçaient les droits de basse et moyenne justice, exigeaient les corvées, le cens, ainsi que d’autres impositions.

Un document de 1119 mentionne un certain Godeschald/Godschalk de Gottignies. Il y est fait mention de l’approbation de l’évêque Burchard de Cambrai d’un don (une terre à Péronnes) fait par le seigneur de Gottignies en faveur de l’abbaye de Saint-Denis. On mentionne aussi dans ce siècle (sans précision quant à leur titre ni leur lien de parenté) :

  • Anselme de Gottignies, cité ou né en 1133
  • Nicolas de Gottignies (1197-1211)
  • Une Isabeau/Elisabeth de Gottignies eut une liaison illégitime avec le Jean II de Brabant (1275-1312)

Cette famille va surtout être célèbre, non par sa présence dans la région, mais dans des fonctions administratives à Malines. Plusieurs membres en furent bourgmestres. Ils tinrent aussi le fief de Rogeries à Goegnies-Chaussée à partir de 1300.  

On peut en tracer la ligne généalogique à partir du XIVème siècle, soit six générations plus loin que celle de Godeschalk.

  • Gilles I de Gottignies (v1320- ?)
  • Gilles II de Gottignies, fils du précédent, chevalier, il résidait à Rogeries (Goegnies).
  • Gilles III de Gottginies, fils du précédent, chevalier au service du duc Jean-sans-Peur de Bourgogne en 1418
  • Lancelot de Gottignies ( ?-1468), fils du précédent, sénéchal de Rumst près d’Anvers (peut-être par mariage)
  • Gilles IV de Gottignies (v1425-1500), fils du précédent, bourgmestre de Malines
  • Lancelot II de Gottignies (-1525), fils du précédent, bourgmestre de Malines
  • Gilles V de Gottignies ( ?-1565), idem
  • Lancelot III de Gottignies ( ?-1620), fils cadet du précédent, bourgmestre de Malines
  • Augustin de Gottignies ( ?-1656), fils du précédent, secrétaire au conseil privé des Pays-Bas au service du roi Philippe IV d’Espagne
  • Ignace de Gottignies ( ?- ?), il fut fait baron d’empire par l’empereur Léopold
  • Lancelot de Gottignies ( ?-1748), il fut créé baron de Gottignies en 1725
  • Lancelot Ignace Joseph de Gottignies ( ?-1786), fils du précédent, conseiller au gouvernement des Pays-Bas. Il n’eut pas de postérité. Il fit ordonner la vente de Gottignies à son décès.

Je ne suis pas documenté sur le dernier propriétaire de Gottignies avant la Révolution.

Carte de Ferraris (XVIIIème)
Période française (1794-1814)

Fin de l’Ancien Régime féodal en 1794

  • Département: Jemappes
  • Canton: Le Roeulx
Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1814)
  • Etat: Royaume des Pays-Bas (1814-1830), puis Royaume de Belgique
  • Province: Hainaut
  • Arrondissement administratif: Soignies
  • Arrondissement judiciaire: Mons
  • Canton: Le Roeulx
  • Entité communale depuis 1977: Le Roeulx
Evènements et faits marquants sur le sol de la commune

En 1072, une partie de la bataille « des Mortes-Haies » entre les troupes de Baudouin et de Robert de Flandre, se déroula en partie ici. Une chapelle fut érigée en mémoire de l’événement. Après la bataille, Robert ravagea Maurage.

Economie

Economie

Essentiellement agricole.

Patrimoine

Eglise Saint-LégerBâtie en 1719. Pierre tumulaire XVIème

Chapelle St-Joseph Au Bois de St-Joseph. Monolithe en pierre bleue. Style Renaissance, 1702

“Gottignies-Plage”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *