Leprince (famille de)

Guillaume Leprince (v.1513-v.1573). Il est le fils d’Eustache Le Prince, marchand de pierres et échevin à Arquennes. Lui-même architecte et maître de carrières à Feluy et Ecaussinnes. Bourgeois de Mons. Il devint seigneur de Dour en épousant Catherine Pottier de Dour (v.1523, Mons -1563, Mons), dame de Dour. Ils eurent:

  • Maistre Vinchien Leprince (v1538-1575), ép.Isabeau Bauduin
  • Jeanne, ép. Nicolas Waide de la Brye (v1542-1578), échevin de Nivelles et Baulers
  • Marguerite Leprince, ép. Jehan de Mauregnault ( ?-1587)
  • Jacques Leprince, infra
  • Nicolas Leprince (1547-1617)
  • Françoise Leprince ( ?*1583), ép. Jean Vrosne
  • Eustache Leprince (v1555-v1605)
  • Antoine Leprince (v1558-1579)

Jacques Leprince (1543-1622, Ecaussines-Sainte-Aldegonde), fils du précédent. Seigneur de Dour (fit relief de la seigneurie de Dour en 1601. Aussi seigneur des Canges et du Sart. Ecuyer. Capitaine d’infanterie. Maître d’hôtel du duc de Lorraine. Echevin d’Henripont. Il demeure à Nevele. Il épousa en 1587 Yolande du Pret, dont il eut:

Guillaume-Charles le Prince (1608, Mons- ?), fils ou probablement petit-fils du précédent (selon les dates de naissance). Seigneur de Dour. Capitaine d’une compagnie d’infanterie. Maître d’hôtel du duc de Lorraine. Il épousa Anne-Valentine Bacheler ou Yolande Dupret (mariage en 1587); dont il eut:

  • Josse Alexandre, infra
  • Jesse Alexandre, infra

Josse-Alexandre Le Prince « du Chastel », fils du précédent. Seigneur de Dour, Courselettes, Bourgies, Laponte, … Créé chevalier par le roi Charles II en 1665. Il mourut célibataire à Mons en 1684. La seigneurie passa à son frère.

Jesse Alexandre Le Prince , frère du précédent. Créé chevalier en 1663 par le roi Charles IV. 

Charles Maximilien Le Prince (?-?). Lien familial non précisé avec le précédent. Ecuyer. Seigneur de Dour, des Changes, d’Irval. Cité en 1650. 

Jean François Leprince « du Chastel » (?-?). seigneur de Dour en 1702. 

Charles Joseph Leprince (?-?). A cause d’ennuis financiers en 1726, il céda Dour à Nicolas Joseph Poisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *