Neufmaison

Entité communale de Saint-Ghislain

Le territoire

Superficie: ?

Altitude: 72m

Situation géographique : le territoire est situé au nord de la vallée de la Haine sur un plateau

Cours d’eau : la Petite Hunnelle, affluent de la Dendre (Neufmaison n’est plus situé dans le bassin hydrographique de la Haine).

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : boisé

Nature du sol : sablonneux

Nature du sous-sol : grès, craie marneuse

Préhistoire

Non documentée

Antiquité gallo-romaine

On a trouvé en 2002, sur le site « Les Hautes Montagnes » des traces d’une construction d’époque gallo-romaine : fragments de tegulae, pierres (CAW).

Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Le même site a révélé un fragment de fibule mérovingienne (CAW).

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: ?

Toponymie (anciennes orthographes) : ?

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) :

De Nova Deomus, maison neuve

Epoque de son apparition: vers le XIIème siècle

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: au croisement de deux chemins médiévaux reliant Chièvres à Saint-Ghislain d’une part, Chièvres à Condé d’autre part.

sources d’eau ou cours d’eau: la Petite Hunnelle

source de bois: région boisée

proximité d’un lieu de pouvoir: la prévôté de Saint-Amand à Sirault

Paroisse dédiée à Saint-Martin (probable secours de celle de Sirault)

Evêché: de Cambrai (jusqu’en 1804), puis de Tournai ensuite

Décanat/doyenné: Chièvres

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné à l’abbaye de Saint-Amand, puis à l’abbaye Saint-Martin de Tournai.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale

Autorité supérieure: comté de Hainaut

Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): prévôté de Mons

Seigneuries et fiefs

Comme à Sirault, et sans doute à la même période, ce sont les moines de l’abbaye de Saint-Amand, qui ont acquis ces terres qui furent défrichées essentiellement au XIIème siècle. Elles dépendaient depuis le IXème siècle de la prévôté ecclésiastique de Sirault.

Par la suite, au moins deux seigneuries s’y développèrent. Pour quelle raison? attribuée en arrière-fiefs par les moines de Saint-Amand?

De la première, dite seigneurie principale, on sait qu’elle releva des familles qui détinrent Condé au moins depuis 1498, soit :

  • Les Oettingen (1498-1526)
  • Les Roghendorf (1526-1559)
  • Les De Croÿ. Neufmaison fut racheté par Anne de Croÿ, dame de Chièvres, en 1559. Celle-ci épousa en secondes noces en 1592 son cousin Philippe II de Croÿ-Solre
D’Adrien de Montigny (fin XVIème)

Au contraire de Chièvres qui passera aux Egmont, puis aux Pignatelli, Neufmaison serait restée dans les propriétés des Croÿ-Solre jusqu’à 1795, fin de l’Ancien Régime.

Quant à la seigneurie de la Motte, elle fut aussi un arrière-fief et fut tenue par des familles moins connues :

  • Le Senne (1474)
  • Brougnart (1537)
  • Dutrieu (1575)
  • Duquesnoy (jusqu’au XVIIIème)
Période française (1794-1814)

Fin de l’Ancien Régime féodal en 1794

  • Département: Jemappes
  • Canton: ?
Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1814)
  • Etat: Royaume des Pays-Bas (1814-1830), puis Royaume de Belgique
  • Province: Hainaut
  • Arrondissement administratif: Mons
  • Arrondissement judiciaire: Mons
  • Canton: ?
  • Entité communale depuis 1977: Saint-Ghislain
Economie

Elle fut essentiellement agricole : lin, céréales, élevage. Quelques fermes quadrilatères existent encore aujourd’hui.

Quelques artisans s’y installèrent :

  • Une saboterie
  • Une briqueterie

Ancienne exploitation de la marne.

Patrimoine

Eglise St Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *