Saint-Vaast

Entité communale de La Louvière

Le territoire

Superficie: 450 ha. 

Saint-Vaast  est nettement moins étendu aujourd’hui que jadis, puisque son hameau de La Louvière s’en est détaché en 1869.

Altitude: 54 m (au niveau de la rivière)

Situation géographique : Le territoire se trouve dans la vallée de la Haine et s’étend sur son versant nord.

Cours d’eau :  la Haine

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : marécageux dans la vallée et boisé sur ses versants (Forêt Charbonnière)

Nature du sol : limoneux

Nature du sous-sol : grès, houille

Préhistoire

Néolithique (Homo Sapiens) : 

Des haches en silex de la période néolithique ont été retrouvées au XIXème siècle.

Antiquité gallo-romaine

Des morceaux de meules de moulins, des fragments de grands vases en verre (XIXème siècle) témoignent d’anciennes installations gallo-romaines non précisées.

Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Non documentée.

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: 1186

Toponymie (anciennes orthographes) : 

  • Saint Vaast (1186)
  • Sanctus-Vastas (1189)
  • Senvast (1208)
  • Sanctus Vedastus (1289)
  • Saint Vaul (1410).

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) : 

Le village porte le nom d’un des premiers évêques d’Arras et de Cambrai (VIème siècle), dont on pense qu’il aurait évangélisé la région.

Epoque de son apparition:

Le nom du village fit écrire à certains qu’il fut créé vers 540 par Vaast, évêque d’Arras et de Cambrai, qui évangélisait la région. En fait de nombreuses paroisses lui ont été dédiées. Ici elle donna son nom au village, peut-être par manque de spécificité géographique pour nommer le lieu. Ce ne sont bien sûr que des hypothèses. Le village a probablement été fondé entre le Xème et le XIIème siècle.

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: pas de voie antique connue, mais un chemin médiéval allant de Binche au Roeulx.

sources d’eau ou cours d’eau: la Haine

source de bois: région boisée

proximité d’un lieu de pouvoir: ?

Paroisse dédiée à Saint-Vaast

Evêché: de Cambrai (jusqu’en 1804), puis de Tournai ensuite

Décanat/doyenné: Binche

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné à l’abbaye d’Aulnes en 1153 par Nicolas, évêque de Cambrai.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale

Autorité supérieure: comté de Hainaut

Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): baillage du Roeulx

Seigneuries et fiefs

Plusieurs seigneuries ont existé sur le territoire de Saint-Vaast. Celui-ci faisait partie de cette grande « Terre du Roeulx » donnée par un comte au XIème siècle à un membre fondateur de la famille du Roeulx.

Par la suite, ces seigneurs du Roeulx en distribuèrent des parts, comportant des villages, à d’autres familles, en apanage. Ce qui signifie que lorsque celles-ci s’éteignaient sans postérité, le domaine revenait au comte.

Les seigneurs du Roeulx exerçaient la haute justice. Les seigneurs locaux exerçaient leurs droits féodaux (corvées, cens, rentes, basse et moyenne justice).

On ne sait pas très bien quand ont été installés les seigneurs de Saint-Vaast. Probablement au XIIème siècle, comme dans les villages voisins. Ils auraient tenu la seigneurie jusqu’au XIVème siècle et habitaient la « Ferme du Coq ».

Ensuite, le domaine continua à être géré par les seigneurs du Roeulx successifs jusqu’à la Révolution. 

Simultanément, il existait à côté de cette seigneurie principale d’autres plus petites, qui octroyèrent, pour certaines, des droits d’exploitation de la houille.

  • L’abbaye d’Aulne garda un fief foncier, sur l’actuel territoire de La Louvière
  • La seigneurie d’Houdeng (Aymeries), qui dépendait des comtes
  • Le fief de Sars-Longchamps qui relevait des seigneurs du Roeulx
  • Le fief de Fanuelz, qui appartint aux Trazegnies, puis aux Dumonceau
  • deux fiefs relevant de la seigneurie de Carnières
Commune

On sait qu’en 1186, il existait un maire et des échevins.

Carte de Ferraris (XVIIIème)
Période française (1794-1814)

Fin de l’Ancien Régime féodal en 1794

  • Département: Jemappes
  • Canton: Le Roeulx
Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1814)
  • Etat: Royaume des Pays-Bas (1814-1830), puis Royaume de Belgique
  • Province: Hainaut
  • Arrondissement administratif: Soignies
  • Arrondissement judiciaire: Mons
  • Canton: Le Roeulx
  • Entité communale depuis 1977: Le Roeulx
Evènements et faits marquants sur le sol de la commune

La région eut à souffrir des guerres de Louis XIV. Le village de Saint-Vaast fut souvent dévasté, les récoltes perdues avec son lot de famines, obligeant les habitants à fuir.

En 1643, on déplora même l’incendie de l’église.

Cette même l’église fut fermer ses portes sous la contrainte des révolutionnaires en 1794, parce que le curé refusait de prêter serment à leur République laïque. Elle n’aurait été réouverte qu’en 1840.

Economie

Elle fut longtemps agricole. Un Moulin à eau exista sur la Haine.

Exploitation houillère

Elle commença dès 1390-1410, quand un seigneur haut-justicier du Roeulx accorda des concessions à des charbonniers.

Ce n’est cependant qu’au XVIIIème et surtout au XIXème que l’exploitation devint intense. La « Société de Sars-Longchamps » couvrait les territoires de St-Vaast et Haine-St-Paul. Elle succéda à une petite société en faillite. En 1835, elle acheta la “Société du Charbonnage de Bouvy”. Elle fusionna avec la “Société des Charbonnages de La Louvière, La Paix et Saint Vaast”. Puis elle devint la « SA des Charbonnages de La Louvière et Sars Longchamps »

De 1912 à 1924 de nombreux sièges d’extraction furent arrêtés. On exploita quasi exclusivement qu’au puits Albert 1er de Saint-Vaast. Les activités cessèrent en 1960.

Au XXème siècle, on eut à déplorer dans le village de nombreux affaissements de terrain et des inondations dans les zones dont le niveau se situait sous la Haine. 

On développa des fours à chaux à « La Buissière » au XIXème siècle.

Faëncerie (XIXème)

Tout ceci s’accompagna d’un fort développement démographique, accentué par une forte immigration. Ce fut surtout le cas dans le hameau de La Louvière, raison pour laquelle celui-ci se constitua en commune autonome en 1869.

Patrimoine

Eglise Saint-Vaast. L’église serait le résultat d’un agrandissement vers 1100 d’un ancien oratoire que la légende attribue à l’évêque Saint-Vaast lui-même.  Elle fut brûlée en 1643 par les armées françaises et reconstruite dès 1646. Elle est de style roman. Bas-reliefs sculptés sur les murs (XVII-XVIII). 

Ferme du Coq

Celle des premiers seigneurs de St-Vaast.Elle fut restaurée en 1704 par les de Croÿ, seigneurs du Roeulx. Elle abrite actuellement un restaurant.

Une réflexion sur « Saint-Vaast »

  1. Bjr,
    Je recherche une photo du château Marcq qui était bâti le long de la chaussée de Nivelles à Mons, à limite avec la commune d’Haine Saint Paul. Il a été démoli et actuellement c’est devenu un ensemble de commerces.
    Il m’ a été renseigné qu’il y avait un laminoir en face à la limite d’Haine Saint Pierre et de Péronnes. Cet atelier est devenu une ferme par après.
    Merci de la suite donnée.
    Bernard GILBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *