Villerot

Entité communale de Saint-Ghislain

Le territoire

Superficie:  290 ha

Altitude: de 30 à 70 m

Situation géographique :  Le territoire se situe sur le versant nord de la vallée de la Haine

Cours d’eau : le ruisseau Saint-Pierre

Paysage préhistorique (après la dernière période glaciaire) : forestier

Nature du sol : sablonneux

Nature du sous-sol : grès, pierre calcaire, houille

Préhistoire

Néolithique (Homo Sapiens) : 

Villerot, comme beaucoup de villages voisins des « hauteurs » au nord de la vallée de la Haine, fut fréquenté par les hommes du néolithique (entre 5000 et 2000). En 1999, l’archéologue Mr Dufrasnes trouva des silex de type Ghlin et Spiennes. Il découvrit en 2008 sur le site « Ronde Bosse » une hachette polie en silex et des petits rognons de silex.

Antiquité gallo-romaine

Les auteurs du XIXème évoquent des vestiges gallo-romains. Selon Th. Bernier, on y a trouvé des monnaies d’or et d’argent s’étalant dans le temps d’Antonin le Pieux à l’usurpateur Postumus (IIème siècle). 

Toujours en 1999, Mr Dufrasnes découvrit des tessons de céramique commune et de rares tegulae, ce qui témoignerait d’une structure d’habitat gallo-romain d’une importance inconnue.

Premier Moyen-Age (période franque mérovingienne et carolingienne)

Les auteurs anciens mentionnent encore des vestiges francs dont nous n’avons pas connaissance. Il s’agirait de sépultures, témoignant d’un habitat à l’époque mérovingienne ou carolingienne.

On sait qu’une sépulture fut mise à jour lors de la construction vers 1930 des premières usines du zoning industriel. Peut-être ce dernier cache-t-il sous ses fondations des secrets intéressants ?

Le nom “Villerot” fait sans doute allusion à une villa carolingienne sur le site où s’est ensuite installé le village.

Deuxième Moyen-Age – le village

Première mention: XIème siècle (pas de précision)

Toponymie (anciennes orthographes) : ?

Etymologie (hypothèses d’origine du nom) : 

Pas d’indication, mais sans doute le nom est dérivé du latin villa.

Epoque de son apparition: vers le XIème siècle

Facteurs ayant favorisé son émergence :

voies de communication: des voies anciennes au nord de la Haine, qui reliaient Saint-Ghislain à Chièvres, Tournai et Condé.

sources d’eau ou cours d’eau: le ruisseau Saint-Pierre

source de bois: tout le versant était boisé

proximité d’un lieu de pouvoir: ?

Paroisse dédiée à Saint-Pierre

Evêché: de Cambrai (jusqu’en 1804), puis de Tournai ensuite

Décanat/doyenné: Chièvres

Autel (dîmes, entretien de l’église, nomination des officiants) donné à l’abbaye de Saint-Ghislain en 1110 par Odon, évêque de Cambrai.

Répartition des pouvoirs pendant la période féodale

Autorité supérieure: comté de Hainaut

Autorité sous-jacente (administrative et judiciaire): prévôté de Mons

Seigneuries et fiefs

Il semble qu’il n’en existait qu’une sur le territoire de Villerot, faisant à l’origine partie d’un domaine royal appartenant peut-être au pagus de Brabant (Burbant) et dont les comtes sont devenus propriétaires en 1049.

A partir d’ici, l’histoire seigneuriale de Villerot est semblable à celle d’Hautrage.

D’Adrien de Montigny (fin XVIème)

La commune

Pas de notion d’une charte communale.

Au milieu du XIIIème siècle, les habitants de Villerot, ayant permis au seigneur de Baudour, Gérard III de Jauche, atteint de la lèpre à son retour de Palestine, de bâtir une chapelle à côté du chœur de leur église, où il pouvait entendre la messe, reçurent de lui la permission de faire paître à perpétuité leurs bestiaux sur le territoire de Baudour et d’y ramasser du bois mort.

Ce qui entraîna par la suite des conflits entre les habitants des deux villages. Il fallut attendre 1851 pour que Villerot, à la suite d’une entente, cède ces droits contre rémunération à la commune voisine.

Période française (1794-1814)

Fin de l’Ancien Régime féodal en 1794

  • Département: Jemappes
  • Canton: ?
  • Répartition des pouvoirs pendant la période contemporaine (à partir de 1814)
  • Etat: Royaume des Pays-Bas (1814-1830), puis Royaume de Belgique
  • Province: Hainaut
  • Arrondissement administratif: Mons
  • Arrondissement judiciaire: Mons
  • Canton: ?
  • Entité communale depuis 1977: Saint-Ghislain
Evènements et faits marquants sur le sol de la commune

La bataille d’Hautrage en 1572, entre les huguenots et les troupes espagnoles, eut lieu en partie à Villerot, sur le « champ de l’Alouette ».

Economie

Elle est essentiellement agricole (céréales, élevage).

On y extraya cependant

  • De la terre plastique pour la fabrication de produits réfractaires – on compta cinq carrières à la fin du XIXème siècle
  • Du grès

En 1928-1932, s’ouvrir un pôle industriel sur les trois communes d’Hautrage-Villerot-Tertre. Il est décrit dans le chapitre de Tertre.

Le canal Nimy-Blaton-Péronnes vint desservir ce site dans les années ‘1950.

La route de Wallonie fut réaménagée dans les années ‘1960.

Patrimoine

Eglise St Pierre. Romano-gothique. Un premier bâtiment aurait existé au XIIème siècle, de style roman. Il fut remanié par des apports gothiques au XVIème, peut-être après la bataille de 1572 (le bénitier date de 1595). Il fut refait en 1851 pour donner l’église actuelle, où l’on a gardé des éléments des XVII et XVIIIème.

 

 

Economie

Agriculture et élevage

Entreprises annexes:

– Moulin (s)

– Brasserie (s)

– autres

Exploitation du sous-sol

 

Autres types d’entreprises

Voies de communication

Par la route

Par le train

Par le tramway

Patrimoine

Eglise

Chapelles

Maison communale

Château

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *